Dirty New-York

Qui a dit que le linge sale se lavait uniquement en famille ?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Quand on cherche, on trouve !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

♈ Messages : 10
♈ Friandises : 11
♈ A New York depuis : 13/06/2015

MessageSujet: Quand on cherche, on trouve !   Sam 13 Juin - 21:07







D. Jordynn Carter
ft. Karrueche tran

~ Be stronger. Each day. ~


Bonjour et bienvenue à New York, ville la plus célèbre des Etats-Unis et connue pour ses élites. Avant de vous laissez faire le tour de la ville, nous avons besoin de quelques informations à votre sujet. Premièrement, comme vous appelez vous ? Duchess Jordynn Carter. Bien, maintenant il nous faut votre date et lieu de naissance, ainsi que votre âge: J'ai 24 ans, je suis née le 8 mai 1991 à New-York. Parfait, êtes-vous célibataire? Oui. Avez-vous un métier? Si oui, lequel? Escort-girl. Que l'on soit clair, je ne suis pas qu'une prostituée ! A côté de ça, je suis étudiante dans une école esthétisme. D'accord, depuis quand êtes-vous à New York ? Depuis toujours... Cette ville vous plait? Qu'aime- vous ici? En fait, j'y suis parce que je n'ai pas le choix... Ce qui fait que je déteste cette ville ! Nous avons bientôt terminé, ne vous inquiétez pas. A quel groupe appartenez-vous ? Lollipop. Voilà, nous avons terminé le petit interrogatoire. Merci d'avoir répondu à toutes ces questions, et bonne chance à New York.


~ because everybody has a story to tell ~



Non mais franchement... Quelle idée d'appeler une petite fille Duchess... Honnêtement, je ne sais pas ce qui s'est passé dans la tête de mes parents. Enfin bref, j'ai toujours préféré que l'on m'appelle Jordynn. Enfin, depuis qu'on se moquait de moi à l'école. Je ne supportais pas la moindre remarque sur mon prénom donc, j'avais pris l'habitude de faire croire à mes profs qu'ils y avaient eu une erreur dans leurs fichiers et que je m'appelais Jordynn. Avouez que c'est quand même plus joli et moins fou... Duchess...
Pourtant mes parents ont toujours été des gens adorables et aimants avec moi. Ce que j'ai toujours adoré avec eux, c'est que bien d'origines différentes, ils ont su m'élever en m'apprenant les traditions de leurs pays respectifs, les langues, les plats etc. Ce qui fait que je connais mes racines. Et avec le peu qu'ils gagnaient, ils m'emmenaient en vacances en Jamaïque ou au Vietnam. C'était génial, je voyais mes grands-parents, ma famille. Je me suis faites des amies et bizarrement là-bas, Duchess paraissait normal... En fait, je me sentais mieux à Kinsgton ou à Hô-Chi-Minh, là où on m'acceptait pour ce que j'étais plutôt qu'à New-York... Il faut dire qu'être métisse n'était pas toujours simple... Entre ceux qui se moquaient de mon prénom ou ceux qui ne savaient pas s'ils devaient m'appeler "négresse" ou "baptou" parce que je ne ressemblais à aucune de ces catégories...
Mais à l'adolescence, les choses changèrent... J'attirais les mecs grâce à cette belle peau dorée qui semblaient les gêner au début. Puis du jour au lendemain, j'étais devenue la plus belle jeune fille du quartier. Beaucoup tentaient leur chance en vain. J'avais grandi avec eux, j'en avais détesté certains, il était hors de question que je sorte avec eux... Pour certains, ils étaient amis avec mes deux grands frères, je risquais gros en sortant avec eux. Au lycée, les mecs ne m'attiraient pas tant que ça... Je connaissais les réputations de certains... Je ne voulais pas qu'une de leurs copines viennent m'emmerder parce que j'avais osé regarder son pseudo mec ou encore apprendre que l'un de ces petits cons avaient osé raconter que j'avais couché avec lui... Donc, je prenais mes distances ave eux.
Je sortais avec des mecs mais ils habitaient assez loin du Queens pour que les rumeurs ne parviennent pas jusque dans mon quartier. Même si c'était assez compliqué. Dans les bas quartiers, on se connait tous, ou presque. Mais c'était mieux que les abrutis qui vivaient près de chez moi.
Ma vie prit un tournant lorsque j'obtins mon diplôme. Je rêvais d'aller dans une école d'esthétisme... Malheureusement, ça coûtait la peau du cul et je savais bien que mes parents ne pourraient pas me la payer. Je décidais donc de m'en sortir seule. Je commençais par enchaîner les petits boulots de serveuse dans des fast-food puis vendeuse dans des magasins de vêtements dans les centre-commerciaux. Mon petit ami de l'époque me faisait comprendre que ce ne serait pas assez mais que je pourrais m'en faire bien plus... Il pensait à de la prostitution ce que je refusais totalement. Si je m'étais refusée à lui, ce n'est pas à des inconnus que j'allais vendre mon corps et surtout ma virginité ! Donc, je continuais à travailler dur en pensant que cela suffirait. C'est alors qu'il me parla d'une nouvelle idée, devenir escort. "Non tu ne donne pas ton corps, qu'il disait, tu devras juste jouer le rôle de la petite amie d'un riche..." Au début, l'idée ne m'inspirait pas confiance mais après quelques recherches, l'idée devint séduisante. Etre payée pour aller au resto... Alors, j'acceptais. A aucun moment donné, je ne me disais que c'était suspect ou ne me posais la question comment mon petit ami pouvait-il accepter l'idée que je sois la petite amie d'un soir, d'un autre homme.
C'est ainsi que je commençais à me faire de l'argent facile... Un soir, "mon agent" me proposa une mission : passer la nuit avec un riche héritier qui avait besoin d'une jolie femme à son bras. J'acceptais. Je devais l'attendre dans une chambre d'hôtel luxueuse où je pus me faire belle à ses frais. J'avoue en avoir profité. Je me fis masser, coiffer et habiller. Je m'étais prélassée avant dans le hammam et la jacuzzi, bref, j'étais une princesse. Lorsque le bel héritier vint nous fîmes rapidement connaissance et nous montâmes un scénario de rencontre... Sauf que la suite fut tout autre. On frappa à la porte, mon client ouvrit et laissa... Mon petit ami rentrer. La suite... Pour faire court, ils me violèrent. Je perdais ma virginité parce qu'un homme qui disait m'aimait ne supportait pas d'attendre que je me sente prête. Ils me laissèrent ensuite seule en me laissant des billets en m'insultant de pute... Seule avec mes larmes, je ramassais l'argent et me rhabillais. J'avais honte, je me sentais sale et souillée. Mais malgré ça, je me rendis dans un commissariat où je déposais plainte... Mais qui allait se bouger le cul pour une pute de luxe ? En rentrant chez mes parents, je brûlais mes vêtements, les vêtements offerts par le pseudo et client et l'argent que lui et mon ex m'avait balancé. Je décidais alors de me faire justice moi-même... Je continuais d'être escort mais jamais je ne donnais mon corps. Pas même pour de grosse somme. Je refusais d'être réduite à l'état de jouet sexuel. En fait, mon "métier" allait me permettre de les retrouver, je le savais...


~ Because we are all different and all unique ~



Jordynn est une jolie métisse, brune pas très grande... En fait, elle est petite mais pour être gentil, on va dire qu'elle n'est pas très grande. Plutôt mince, la jeune femme fait beaucoup de sport, notamment des sports de combats et elle court souvent. Ses origines jamaïcaine et vietnamienne lui ont donné cette peau dorée et de longs cheveux bruns assez ondulés dont elle est très fière. Elle aurait voulu avoir les yeux bridés mais bon elle les aime tout de même. D'une jolie teinte marron claire, au soleil, ils se font dorés. Elle a une jolie bouche pulpeuse bien dessinée.
Jordyn est une jeune femme calme et assez mature dans sa tête. Elle aime s'amuser et faire la fête mais sans excès, contrairement à ce que l'on pourrait penser au vu de son métier. Mais ce n'est pas pour autant une sainte, malgré son caractère calme, Jordynn ne se laisse pas faire et sait se défendre quand il faut. Seulement, elle préfère régler les conflits calmement et sans heurt. Simple, elle n'est pas du genre à aimer les marques de luxe. Elle pourrait se le permettre, elle a d'ailleurs déjà céder plus d'une fois à l'appel des magasins... Mais ce n'est pas trop son univers. Susceptible mais elle ne montre jamais ses sentiments. Même lorsqu'elle est blessée, son visage reste totalement neutre. La jeune femme a apprit à cacher ses sentiments pour se protéger. Néanmoins, avec son entourage proche, elle sait se montrer tendre et affectueuse. A l'écoute, elle sait être là pour ceux qu'elle aime. Mais ses ennemis doivent toujours rester sur leurs gardes, c'est une femme manipulatrice et vicieuse qui sait se servir des faiblesses de ses adversaires...



◣ Prénom/Surnom: P.Y.T.
◣ Âge: 23 ans
◣Comment es-tu arrivé ici?: Grâce à Lewinsky
◣Que penses-tu du forum?: J'adore !
◣Fréquence de connexion: 7/7j
◣Code du règlement: OK By Diva


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Quand on cherche, on trouve !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quand on cherche , on trouve . Mais pas forcément ce qu'on cherchait . [ avec Nuage d'Espoir ]
» Quand on cherche, on trouve! Mais pas toujours ce qu'on veut...
» Quand on cherche les ennuis, on les trouve ! (pv)
» Liban : quand on cherche la Kouch on trouve.....
» Quand on cherche une pomme, on a des pépins!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dirty New-York ::  :: Dis nous qui tu es :: Welcome to New-York-