Dirty New-York

Qui a dit que le linge sale se lavait uniquement en famille ?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 You are what I want [Jake]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

avatar

♈ Messages : 142
♈ Friandises : 138
♈ A New York depuis : 17/09/2013
♈ Quartier : Brooklyn

MessageSujet: Re: You are what I want [Jake]   Sam 28 Juil - 18:26

Je n’osais pas bouger. Je savais que la première fois pouvait être douloureuse. Alors quand ma petite amie me demanda quelques instants, j’en avais même retenu mon souffle, attendant patiemment qu’elle supporte mon intrusion. Puis, Daphné me donna son autorisation pour pouvoir bouger à nouveau. Ignorant mon envie d’accélérer mes coups de rein, j’ondulais doucement mon bassin afin que Daphné puisse y prendre aussi du plaisir. En même temps, je l’embrassais tendrement en lui caressant les cheveux.
Mais quand j’entendis le soupir de plaisir de Daphné, je ne pus me retenir. Je ne savais pas qu’un gémissement pouvait provoquer une vague de chaleur aussi puissante en moi. Instinctivement, mes coups de rein s’intensifièrent en rapidité et en puissance. Comme Daphné un peu avant, je poussais un soupir rauque. Plus Daphné gémissait, plus j’en voulais. Mon plaisir augmentait en même temps que les gémissements, puis les cris de Daphné. Je sentais les mains de Daphné dans mon dos avant de remonter pour prendre mon visage entre ses mains. Poings enfoncés dans le matelas, je plantais mon regard dans le sien en me mordant la lèvre inférieure. Voir son excitation sur son visage me rendait fou ! J’avais du mal à me contrôler.
Je l’entendis murmurer mon prénom. Incapable de me contrôler davantage, je me mis à la labourer de coups de rein. Et je la sentis… Le moment d’extase monter en moi, me faisant presque trembler. Je jurais dans un souffle alors que j’atteignais le point culminant de mon plaisir… Et dans un soupir bruyant, je laissais la source de ma jouissance exploser. Ce dernier assaut fut plus puissant que les précédents, plus intense tandis que je fermais les yeux pour savourer les sensations indescriptibles qui m’envahissaient. J’avais déjà eu des orgasmes par le passé… Mais celui-là fut fulgurant. Je n’en avais jamais connu d’aussi incroyable.
Quand je ne tins plus, je me laissais tomber à côté de Daphné, épuisé. Je l’avais tellement attendu ce moment… Sauf qu’il avait été meilleur que ce que j’avais imaginé. Je ne pensais pas ressentir une telle sensation. Et pendant tout ce moment, cette connexion… l’amour que j’éprouvais pour Daphné m’envahit sans jamais me quitter. Jamais, je n’avais ressenti ça. Ce n’avait pas été que du sexe pur et dur. Non, il y avait de l’amour, du partage. Je glissais alors ma main autour de la taille de Daphné et l’attirait contre moi sans un mot. Je la serrais dans mes bras, mes mains caressaient son dos, mes lèvres embrassaient son front. Puis, je lui glissais à l’oreille :

« Je t’ai dis que tu étais magnifique, mais en fait, tu ne l’es pas. Tu es parfaite, Daphné… »

J’enfouis alors mon visage dans ses cheveux, profitant de ce moment de calme. Je me laissais aller, Daphné dans mes bras…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

♈ Messages : 182
♈ Friandises : 163
♈ A New York depuis : 18/09/2013
♈ Quartier : Brooklyn

MessageSujet: Re: You are what I want [Jake]   Mar 11 Sep - 6:48

On imagine souvent quelle sera notre première fois et comment celle-ci se déroulera, mais on est toujours assez loin de la vérité. Avant aujourd’hui, si on m’avait posé la question, j’aurais répondu sans hésiter que je voyais une ambiance romantique avec, peut-être, quelques bougies pour tamiser l’ambiance. Peut-être même aussi des draps couleur crème… On était assez loin de la chambre de Jake. En fait, je me rendais bien compte que la décoration importait vraiment peu. Je veux dire : la chambre de Jake était loin d’être insalubre, mais je n’avais pas non plus pris le temps de regarder si elle était bien rangée ou s’il n’y avait pas une ou deux chaussettes qui trainaient dans le coin, tout simplement parce que ce n’était pas le plus important. Le plus important, c’était d’être avec la personne que j’aimais et avec qui je voyais un potentiel avenir.

C’était aussi comme essayer d’imaginer si on aurait mal ou pas lors de notre première fois. Selon certaines, ça faisait un mal de chien, selon d’autres, ce n’était qu’une légère sensation désagréable. D’un côté on a oui, d’un autre côté, on a non. Mais en réalité, c’était tout simplement propre à chacun.

Même si j’étais sûre de mon choix, sûre de vouloir offrir ma première fois à Jake, j’avais peur. Je me lançais dans l’aventure, dans l’inconnu, et heureusement pour moi, Jake savait prendre les choses en main. J’avais envie de lui, c’était indéniable, et je me laissais progressivement guider : tantôt par Jake, tantôt par mon instinct. Quand enfin nous ne fîmes plus qu’un, je ressentis un léger pincement de douleur dans le creux de mon bas ventre. Alors c’était donc ça perdre sa virginité ? Je m’imaginais pire comme sensation et au fond j’étais contente que ce ne soit « que ça ». Mais malgré ça, je n’avais pas pu cacher la légère grimace de douleur qui me transperça. Je demandais à Jake de m’accorder quelques instants, le temps de m’habituer à lui. Je n’avais pas beaucoup vu de membres masculins dans ma vie – pour ne pas dire aucun avant celui de Jake – mais je trouvais sa virilité particulièrement imposante… Etaient-ils tous membrés de cette façon ?

Quand je lui en donnais l’autorisation, Jake se mit en mouvement, allant et venant au creux de mon intimité. Je ne pouvais pas dire que je prenais beaucoup de plaisir mais sûrement était-ce normal. Néanmoins, Jake faisait toujours autant preuve de patience avec moi si bien que petit à petit, je me sentis me détendre et ma respiration commença à changer. C’était dingue toutes les constatations qu’on pouvait faire sur les changements qui opéraient en soit. Lorsqu’il se mit à jouer avec la pointe durcie d’un de mes seins, je m’entendis gémir et ce fut comme si tout s’enchaînait plus vite car d’autres gémissements s’échappèrent de mes livres ; et surtout les mouvements de bassin de Jake se firent de plus en plus puissants, de plus en plus rapides et de plus en plus profonds. Je me rendis compte qu’à chacune de ses poussées en moi, un gémissement s’échappait de mes lèvres et finalement, Jake explosa… Enfin, pas dans le sens littéral du terme, mais il atteignit sans aucun doute le point le plus culminant du plaisir.

Il resta en moi quelques instants avant de me quitter et de se laisser tomber à côté de moi. Jake m’attira contre lui. Je pris place à ses côtés tandis qu’il me complimentait.

- Je me demande bien en quoi j’ai pu être parfaite, répondis-je.

Néanmoins, j’étais contente qu’il n’ait pas trouvé ça nul… Ca aurait pu, étant donné que je n’avais pas d’expérience. Et même maintenant que j’avais sauté le cap de ma première fois, on ne pouvait pas dire que j’avais de l’expérience. Elle viendrait sans doute en pratiquant, mais tant que ça ne sera pas le cas, je serais toujours une novice.

- Et je suis désolée si, au final, ce n’est pas ce que tu as pu espérer.

Jake et son expérience, je ne faisais vraiment pas le poids. Peut-être qu’il s’était attendu à quelques choses de beaucoup plus torride plutôt que de retirer sa virginité à une fille. Oui, ce que je faisais c’était de l’autoflagellation, mais je ne pensais pas du tout avoir été « bonne ». J’avais essayé de m’adapter et de suivre le mouvement comme je pouvais. Et j’ignorais complètement si j’avais au moins réussi ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

You are what I want [Jake]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Je souffre de bordelisme chronique et de flemingite aigue. [JAKE]
» Jake Aaron Buckley
» (M)Au choix ~ Jake Muller
» Jake Gyllenhaal #008 avatars 200*320 pixels
» Jake Harrison - le benjamin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dirty New-York ::  :: Brooklyn :: Park Slope :: Maison de Jackson et Bobbi DeLaurence-