Dirty New-York

Qui a dit que le linge sale se lavait uniquement en famille ?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Give me everything to night [pv Blake]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

avatar

♈ Messages : 30
♈ Friandises : 20
♈ A New York depuis : 30/09/2013
♈ Quartier : Bronx

MessageSujet: Give me everything to night [pv Blake]   Jeu 3 Oct - 19:31

Vivre la nuit, dormir le jour, c’était un rythme que j’avais très rapidement su prendre. Je n’avais absolument aucun complexe à vivre comme Dracula. Les gens qui vivaient de cette façon étaient beaucoup plus nombreux qu’on le croyait et cela se voyait particulièrement dans les grandes villes. New York en était la preuve. C’était une ville qui ne dormait jamais. Pour mon plus grand plaisir d’ailleurs. J’aimais bien m’endormir avec le bruit de la circulation et me réveiller à l’heure où les gens rentraient chez eux pour retrouver leur petite famille, femme, enfants, chien etc… Je pris un petit déjeuné rapide (oui même s’il était 18h, pour moi, c’était l’heure du petit déjeuné) avant de filer sous la douche. Ce soir, j’avais un programme assez léger, contrairement à d’habitude. Je devais faire un show pour un enterrement de vie de garçons, puis un show en privé. Généralement, les personnes qui demandaient des shows privés étaient ceux qui en avaient dans le porte-monnaie. Mais ça ne me dérangeait pas d’avoir affaire à des gens d’une petite classe sociale. Au contraire, j’étais plus que ravie quand ils se ruinaient juste pour avoir mes faveurs l’espace d’une heure ou deux.

Pour me rendre au boulot, j’enfilais un jean et un simple pull. J’avais une loge à mon nom sur mon lieu de travail alors pourquoi s’embêter à enfiler la tenue avant d’y aller ? Certes, je possédais quasiment le même type de lingerie chez moi, mais celle-là, je la réservais à un usage personnel. Je ne mélangeais que très rarement boulot et vie privée. Je savais conserver mon intégrité. Après avoir enfilé mes converses, je quittais mon petit appartement qui se situait dans le Bronx. Je n’avais aucune honte à y habiter. On faisait avec les moyens du bord et même si je prenais énormément de plaisir à mon travail, je n’avais pas de quoi me payer un magnifique loft dans l’Upper East Side. J’aimerai bien, mais non. Je ne me perdais pas dans l’illusion qu’un jour, je pourrais vivre dans le grand luxe. Pour ça, il faudrait peut-être que je me trouve un riche milliardaire et que je me marie avec, mais me marier ne faisait pas parti de mes plans de vie. Et puis, si je me mariais, vous croyez vraiment que mon mari acceptera que je continue à me frotter contre d’autres hommes ? Jamais !

Au volant de ma petite voiture, je m’engageais dans les routes de New York qui commençaient à se faire un peu plus fluide. A 20h précise, j’arrivais à la boite et entrais par la porte réservée aux membres du casting. Quasiment toutes les filles étaient déjà là pour leur séance de maquillage. Elles couraient déjà toute partout et honnêtement, ça me fatiguait de les voir courir. Des stressées de la vie ! Tranquillement, je me dirigeais vers ma loge avant de m’y enfermer et d’allumer le poste de radio. J’avais une heure pour me préparer et j’étais large. Je n’avais pas besoin d’en faire des tonnes pour être désirable. Que voulez-vous, soit on est belle naturellement, soit on ne l’est pas. Combien de ces filles sans maquillage étaient des filles quelconques et banales ? Plus que ce qu’on croit. Je commençais d’abord par me maquiller, légèrement. Ce n’était pas la peine d’en faire de trop pour qu’au final, ça nous face des cernes sous les yeux. Le plus de temps que je pris fut pour me coiffer. Je relevais mes cheveux en un chignon assez lâche avant d’ouvrir mon placard avec toutes mes tenues. Deux étaient prévues. Je pris la première qui était rouge, composé du corset, du string et des bas qui allaient avec. Et sans oublié la jarretière ! A 21h, j’étais prête. Je vérifiais une dernière fois ma tenue avant de me diriger dans la salle où devait se dérouler l’enterrement de vie de garçon.

A 22h30, je regagnais ma loge vêtue d’un peignoir. J’avais tout juste le temps de me rafraichir un peu avant d’enfiler ma deuxième tenue et de me recoiffer. Cette fois-ci, je laissais mes cheveux lâchés et refis une légère touche de maquillage. J’étais prête pour le show en privé. Vêtue d’un ensemble noir simplement constituée d’un soutient gorge, d’un string brésilien et d’un porte-jarretelle, j’ajoutais à cela un masque loup pour cacher le haut de mon visage. Quand j’arrivais, le client était déjà installé sur le canapé qui se trouvait dans la salle. J’échangeais quelques mots avec le vigile qui se trouvait à la porte avant d’entrer dans la salle. Logiquement, je devais apparaitre face à lui, mais un peu de changement ne tuerait personne. Je passais par la porte par laquelle on avait fait entrer l’homme qui m’avait réservé. J’ignorais totalement combien de temps je passerai en sa compagnie car il n’avait pas précisé combien de temps il voulait que le show dur. La musique se déclencha aussitôt que je fus entré et doucement, je m’approchais par derrière. D’une démarche lente et sensuelle, je me plaçais dans son dos et lui bandais les yeux avec un sourire amusé.

Ca, il ne devait pas s’y attendre, mais c’était tant mieux. Je me penchais vers à son oreille tandis que mes mains quittèrent le nœud que j’avais formé avec le bandeau pour descendre sur son torse que je devinais assez développé, tout du moins assez pour être un vrai régal pour les yeux. Je lui mordillais le lobe de l’oreille avant de susurrer :

« J’espère pour toi que tu es bien accroché. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

♈ Messages : 48
♈ Friandises : 38
♈ A New York depuis : 17/09/2013
♈ Quartier : Manhattan

MessageSujet: Re: Give me everything to night [pv Blake]   Jeu 3 Oct - 21:12

Assis à côté de mon père, je dois avouer que je me sentais puissant. Pas autant que mon paternel, mais assez pour que mon orgueil soit presque palpable. Mon père avait eu une réunion importante avec ses directeurs des différents secteurs de son entreprise. En tant qu’héritier, je me devais d’être présent. Il fallait que je sache comment gérer cette entreprise d’une main aussi ferme et dure que celle de mon père. Et d’après lui, j’étais à la hauteur de ses espérances.

Mes parents avaient beau se montrer inaccessibles, il n’en restait pas moins que je voulais leur faire honneur… Et puis, si je voulais toucher mon héritage, j’avais plutôt intérêt à m’en montrer digne, sinon, je pouvais y faire une croix. Alors, je me tenais face à tous ces collaborateurs. Plus d’une fois, ils m’avaient dit que je ressemblais à mon père. Je me tenais comme lui, j’avais ses yeux bleus perçants, son sourire charmeur, son charisme mais aussi son tempérament. J’étais aussi impitoyable et méprisant que lui. Autant le dire, j’en étais réellement fier. A New-York, mon père était quelqu’un de puissant, je me devais d’arriver à sa hauteur. Question de fierté et d’ego surdimensionné !
Une fois la réunion terminée et des poignées de mains échangées, je me dirigeai vers la sortie. Au rez-de-chaussée, une limousine m’attendait. Mon père était resté, il avait encore des papiers à finir et mon cours était fini. Je montais dans la voiture, avec une certaine fierté. Un bel homme comme moi dans une belle limousine, oui, j’avais de quoi être fier. Une fois qu’elle me ramena à mon immeuble, j’en descendis assez rapidement et rentrais chez moi.

Tout n’était que luxe et plaisirs typiquement masculin. Je n’avais pas à me préoccuper de quoi que ce soit, le ménage était fait par une femme de ménage et pour ce qui était de me nourrir, j’allais soit au restaurant, soit j’appelais un traiteur.

Je décidai de prendre une rapide douche. Une fois sorti, une serviette nouée autour des hanches, je décidai qu’il était temps de prendre un peu de bon temps. J’appelais une boîte bien connue… Le Night Shine. Je demandais une séance privée avec l’une des strip-teaseuses qui y travaillait. Comme critères, j’exigeais une jeune femme, belle sans qu’elle n’étouffe sous une couche de 15 centimètres de fond de teint. Je détestais les femmes maquillées comme des voitures volées. Elles me répugnaient. Pour ce qui était de la couleur des cheveux, je m’en fichais totalement. Une femme restait une femme et tant qu’elle pouvait me rappeler pourquoi j’étais un homme…

Je mis une chemise de soie noire Dolce&Gabanna, un veston noir de chez Armani noir et un pantalon de chez Yves Saint Laurent. Quoi ? Moi, obsédé par les marques de grands couturiers ? Jamais… Ou un peu peut-être… Quoi qu’il en soit, une fois que je fus prêt, je pusse enfin m’en aller. Assez rapidement, j’arrivais au Night Shine. Pas besoin que l’on contrôle mon identité, on me connaissait déjà. J’entrais sans encombre dans la boîte. Je m’installais dans le carré VIP en attendant que l’on vienne me chercher pour mon show privé. Je commandais un verre de whisky. Lorsque j’eus mon verre, j’eus à peine le temps de boire une gorgée, qu’on vint me chercher… Parfait ! Je terminai cul sec mon verre et suivit la jeune femme et le vigile. On me fit entrer dans une pièce aux murs sombres et où la lumière était tamisée. Parfait… Je m’installais alors sur le divan, à l’aise. Comme toujours, je me sentais comme si le monde m’appartenait. Je l’attendais… Je pensais qu'elle arriverait face à moi mais elle arriva derrière moi, par la porte où j’étais entré. Elle vint me susurrer à l’oreille des mots très excitants… Elle mordilla l’oreille ce qui fit effet très vite. Je souriais d’avance.

« Ne t’en fais pas pour ça…, lui répondis-je dans un murmure. »

Ils l’avaient bien choisi, je le sentais que ce show allait vraiment me plaire…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

♈ Messages : 30
♈ Friandises : 20
♈ A New York depuis : 30/09/2013
♈ Quartier : Bronx

MessageSujet: Re: Give me everything to night [pv Blake]   Mer 16 Oct - 20:59

La soirée promettait d’être vraiment très intéressante. J’étais certaine de beaucoup plus m’amuser en compagnie de cet homme. Le type qui faisait son enterrement de vie de garçon ne s’était pas montré spécialement amusant. En fait, il n’avait pas su où regarder ni même comment réagir quand je m’étais mise à me frotter contre lui. Et dire que ça allait se marier… C’était pitoyable ! Si j’avais eu sa copine juste en face de moi, je lui aurais clairement dit de mettre fin à tout ça pendant qu’il en était encore tant parce qu’elle allait vraiment y perdre. Mais comme elle n’était pas là, je lui laissais le soin de le découvrir d’elle-même. Enfin, tout de même, s’ils étaient fiancés, alors ça voulait dire qu’ils avaient forcément fait l’amour ensemble au moins une fois (plus, je l’espérais vraiment pour eux). Donc du coup, elle devait savoir ce qu’il valait. Bof, si elle était satisfaite avec lui… Pourquoi pas ! Moi, je m’en fichais. Tout ce qui comptait pour le moment, c’était ce beau brun à qui j’avais bandé les yeux.

Je déboutonnais sa chemise, en même temps que je passais mes mains sur son torse avant de lui murmurer quelques paroles à son oreille. Sous mes doigts, je sentis que le tissu devait valoir au moins mon salaire. Bref, il sentait le riche à plein nez, mais je m’en fichais de son argent. Du moment que je prenais du plaisir à danser devant ses yeux et qu’il avait un joli minois, je n’en demandais pas plus. J’avais vraiment du mal à danser devant un homme qui ne valait pas le coup qu’on se déhanche pour lui. Après m’être assuré qu’il vaudrait le coup et qu’il n’allait pas me laisser en plan comme un débutant, je me redressais pour faire le tour du fauteuil. Une fois face à lui, je m’installais plus ou moins à califourchon sur lui. Les jambes placées de part et d’autre de ses cuisses, j’enroulais mes bras autour de son cou. Je pris le temps d’observer les traits du bas de son visage et je pus constater qu’il était beau. J’avais hâte de découvrir le haut de son visage. Je savais que je n’allais pas être déçue. C’était impossible. Pas avec une bouche comme la sienne.

Lentement, je posais mon index sur ses lèvres et en traçait le contour. Si je pouvais, je l’embrasserai, juste pour connaître leur texture sur les miennes. Finalement, je me mis à onduler contre lui, me frottant ainsi contre lui. Mes mains parcoururent son torse qui laissait place à l’imagination, si j’en jugeais ce que je sentais sous mes mains. Enfin un type qui valait le coup qu’on fasse un super spectacle. J’attrapais ses mains et les plaçais sur mes hanches. Je voulais le sentir toucher ma peau. Je voulais sentir ses mains sur moi. Les sentir partout. Mais il ne fallait pas que j’oublie quel était mon boulot principal. Ici, ce n’était pas un bordel. C’était une boite à strip-tease. Techniquement, les clients ne pouvaient pas nous toucher, mais j’étais encore maîtresse de mes propres envies. J’étais une femme totalement libre et je décidais qui avait le droit de me toucher ou pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

♈ Messages : 48
♈ Friandises : 38
♈ A New York depuis : 17/09/2013
♈ Quartier : Manhattan

MessageSujet: Re: Give me everything to night [pv Blake]   Mer 20 Nov - 13:13

Rien qu’à sa voix, je savais qu’elle allait me plaire. Ce n’était pas une voix haut perchée qui allait me vriller les tympans, ni une voix qui me donnerait l’impression d’avoir une voix de fillette. Cette femme avait une voix douce, sensuelle… Une voix qui donnait un tas d’idées sur le corps de la propriétaire.

Je sentis ma chemise être déboutonnée puis des doigts fins caresser la peau de mon torse. Sa peau était douce, ce qui me fit légèrement frissonner. Puis, je la sentis se mettre sur mes cuisses, ses bras étaient autour de mon cou. Je pus sentir son parfum… Un parfum subtil, très doux… Pas un de ces parfums bon marché qui auraient mis à rude épreuves mon odorat. Je pouvais comprendre que tout le monde n’ait pas les moyens de se payer des parfums luxueux et d’excellente qualité mais ce n’était pas une raison pour porter un parfum outrageusement mauvais !

Le doigt de la jeune femme vint effleurer mes lèvres. J’esquissai un bref sourire tout en la laissant faire. Quelque chose me disait qu’une fois que je verrais son visage, je n’allais pas être déçu alors autant la laisser faire. Sa voix, son parfum, sa peau me plaisaient. Pourquoi serait-ce différent pour son visage ? Je la sentis onduler sur moi, de quoi me rappeler ce qui faisait la différence entre moi et la jeune femme jouant à un jeu dangereux sur moi. Néanmoins, je la laissais faire. J’étais dans un club de strip-tease, pas dans une maison close donc, je ne pouvais pas attraper cette jeune femme et lui faire toutes les folies que mon corps réclamait. Mais ça, ce n’était pas si grave… Je pouvais toujours essayer de la voir, après son show dans un endroit un peu plus intime, comme mon appartement… La strip-teaseuse attrapa mes mains et les posaient sur ses hanches. Ah, j’avais droit à un bonus ? Parfait ! En général, les clients ne devaient surtout pas toucher les jeunes femmes mais certaines étaient d’accord pour un peu plus de contact. Et lorsque la jeune femme me plaisait, je n’étais absolument pas contre…. En sentant la peau de la jeune femme, j’imaginais le corps de rêve qu’elle devait posséder. Elle avait l’air d’avoir des hanches proportionnées aux rêves érotiques qu’elle devait laisser à chacun de ses shows aux hommes qui la mataient.
Très sincèrement, si je pouvais, je l’embrasserais. J’avais envie de savoir quel goût avait ses lèvres, tout en sachant pertinemment que je ne serais pas déçu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

♈ Messages : 30
♈ Friandises : 20
♈ A New York depuis : 30/09/2013
♈ Quartier : Bronx

MessageSujet: Re: Give me everything to night [pv Blake]   Dim 24 Nov - 17:18

L’interdit était surement la seule chose à laquelle nous succombions tous. Peu importait qui nous étions, quel était notre passé, et notre avenir. Dès qu’il y avait quelque chose d’interdit, c’était obligé, il fallait qu’on y goute, il fallait qu’on connaisse sa saveur. Je n’avais pas le droit de me faire toucher par les clients, c’était interdit. J’étais une danseuse, pas une catin. Et pourtant, quand les hommes que j’avais en face de mois étaient dignes d’alimenter mes fantasmes les plus secrets, c’était difficile de ne pas connaître au moins leur toucher sur ma peau. J’avais donc posé ses mains, sur mes hanches. Techniquement, il n’aurait absolument aucun problème puisque c’était moi qui les avais placées. C’était moi qui les voulais sur ma peau. Un long frisson me parcourut de haut en bas au contact de ses doigts sur ma peau nue.

Me frotter contre lui, ça aussi, c’était interdit, mais cet homme-là avait ce je-ne-sais-quoi qui me faisait basculer lentement vers le proscrit. J’étais entrain de me conduire comme une chienne en chaleur, mais je m’en foutais. Avec le mec que j’avais eu juste avant, il fallait bien que je me remette ! Et j’avais de la chance de tomber sur l’homme quasiment parfait. Oui quasiment car l’homme parfait n’existait ! Il y avait bien longtemps que j’avais arrêté d’y croire. Je n’étais pas une fille stupide, malgré ma couleur de cheveux. Je me penchais légèrement en avant, laissant ma poitrine se frotter un peu contre son torse pour effleurer ses lèvres des miennes. Mais je ne l’embrassais pas. Pas encore. Un sourire se dessina sur mes lèvres quand je m’écartais de lui jusqu’à descendre de lui.

C’était fini les préliminaires. Pour l’instant. Je lui retirais son bandeau, mais je me tournais aussitôt afin qu’il n’ait pas le temps de voir mon visage. Oui, j’aimais bien jouer et j’assumais totalement. J’offris une autre partie de moi-même au regard de cet homme dont je ne connaissais même pas le prénom. Le saurais-je peut-être à un moment ou un autre ? Tout en me déhanchant devant lui, je me dirigeais vers l’estrade pour me diriger jusqu’à la barre. Je portais encore un loup sur mes yeux, si bien que je lui cachais encore mon visage. Nous verrons bien à quel moment je le retirerai. Je tournoyais légèrement autour de la barre avant d’entamer une danse tout en me servant de la barre pour ajouter une touche de sensualité. Mon regard était rivé sur le sien à chaque fois que j’étais face à lui. C’était difficile de ne pas le regarder, même habillé !

Je me frottais légèrement contre la barre tout en continuant de me déhancher au rythme de la musique. Les cours de danse que j’avais pris quand j’étais une gamine me servait aujourd’hui. Sérieusement, j’étais au summum de la danse, changer un mouvement magnifique en sensuel. Tout le monde ne pouvait pas en dire autant. Je me laissais envahir par la musique. Je la laissais me posséder et guider mes bas. Danser, parfois, c’était encore plus subtil que de faire l’amour avec quelqu’un. Ca pouvait être plus profond, beaucoup plus puissant… Même quand on avait un dieu du sexe comme partenaire. Mais il y avait des exceptions qui faisaient que la danse à côté, c’était rien du tout. Je me demandais dans quelle catégorie se rangeait cet homme-là. J’avais presque envie de parier qu’il jouait dans la deuxième catégorie énoncée, mais je n’avais pas envie de m’avancer. On était déçue après…

Après quelques minutes à danser et à me trémousser comme moi seule savait le faire, j’emmenais mes mains entre mes seins afin de défaire le nœud qui maintenait mon haut noir transparent. Je le laissais tomber à mes pieds, dévoilant ainsi mon ventre plat dont j’étais fière ! Bien sur, je n’avais strictement rien à voir avec ces femmes qui mangeaient quatre haricots verts par repas parce que je mangeais avec un bon appétit. Peut-être même plus que certaines filles, mais je mangeais équilibré et puis, je faisais un métier où je bougeais pas mal, donc il n’y avait pas seul gramme de graisse dans mon corps parfait. Un sourire mutin se dessina sur mes lèvres tandis que je reprenais ma petite danse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

♈ Messages : 48
♈ Friandises : 38
♈ A New York depuis : 17/09/2013
♈ Quartier : Manhattan

MessageSujet: Re: Give me everything to night [pv Blake]   Lun 25 Nov - 9:25

Les yeux toujours bandés, je laissais mes fantasmes prendre le contrôle de mes pensées. J’imaginais cette femme avec un corps à faire damner un saint. De longs cheveux soyeux qui tomberaient sur ses épaules. Et allez savoir pourquoi, je m’imaginais l’allongeant sur mon lit, plongeant mon regard dans le sien, enfouissant mon visage au creux de son cou, tandis que je me laisserais aller au plaisir charnel qu’elle m’offrirait.
Lorsqu’elle prit mes mains afin de les placer sur ses hanches, je la laissais faire… Je le sentais, mon deuxième cerveau n’allait pas tarder à se réveiller. Elle ondulait sensuellement contre moi et il suffisait d’un rien pour que le tissu qui retenait ce membre qui faisait de moi un homme se tende. Avec ce bandeau, je ressentais un peu plus chaque sensation. Mes sens étaient plus déployés… Je sentis sa poitrine se poser légèrement sur mon torse… Ses lèvres effleurèrent les miennes… Non seulement, j’avais envie de l’embrasser, mais en plus, je savais qu’elle n’avait pas une petite poitrine… Tout pour me plaire ! Alors que je pensais qu’elle allait m’embrasser, la jeune femme se releva et s’éloigna de moi.

Je sentis qu’elle dénouait le bandeau. Lorsqu’enfin je pus poser les yeux sur elle… C’était sur une autre partie de son corps que je vis. Je payais cher pour ce show, alors, penchant la tête, je profitais de la vue splendide qu’elle m’offrait. Je la regardais se déhancher jusqu’à l’estrade, que je remarquais enfin. Lorsqu’elle se tourna enfin, je fus déçu de constater qu’elle portait un loup, cachant la moitié de son visage. Mais tant pis, je vis quand même qu’elle avait une bouche pulpeuse… Une bouche que j’aurais voulu embrasser. Néanmoins, je sus que j’avais raison. Elle avait un corps sublime et des cheveux soyeux. Exactement ce qui me plaisait. En plus, elle était blonde. Heureusement, pas un blond platine ou un blond paille, résultat d’une teinture ratée. Non, un blond doux, agréable à regarder. Il y avait également autre chose d’agréable à regarder…

La jeune femme, que je finis par appeler Sublime, dansait autour de la barre avec une sensualité qui frôlait la perfection. Je l’observais, impressionné. J’en avais vu des shows, mais celui-là était à la hauteur de mes attentes. Elle tournoyait autour de la barre avec souplesse et élégance. Ses longues jambes fines se mouvaient avec légèreté… Une femme comme ça dans un lit devait être magnifique.
Lorsqu’elle termina sa danse, elle s’arrêta. Ses mains défirent le nœud de son haut et je pus admirer sa poitrine ferme et son ventre plat. Je cherchais un défaut à cette femme, et hormis son loup qui barrait injustement son visage, je n’en trouvais aucun. Je me mordis la lèvre inférieure. Mon deuxième cerveau était entré dans le jeu. Une poitrine comme la sienne ne pouvait pas laisser un hétérosexuel en pleine possession de ses moyens de marbre. C’était impossible !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

♈ Messages : 30
♈ Friandises : 20
♈ A New York depuis : 30/09/2013
♈ Quartier : Bronx

MessageSujet: Re: Give me everything to night [pv Blake]   Ven 6 Déc - 21:17

De la frustration pouvait naître le désir. Les hommes n’avaient pas beaucoup de problèmes d’imagination à ce niveau-là quand il s’agissait de sexe. En bandant les yeux à ce jeune homme dont j’ignorais le prénom, je savais que j’allais attiser sa capacité d’imaginer les choses. Je voulais qu’il s’imagine à quoi je ressemblais pour ensuite voir sur son visage s’il m’imaginait pire que ça ou mieux que ça. Si c’était la première possibilité, alors je pouvais lui promettre le meilleur show que je pouvais faire. Si c’était la deuxième possibilité, je me tirerai sans demander mon reste. On ne pouvait pas imaginer mieux que moi ! Je n’avais pas la prétention d’être la femme la plus belle du monde, je n’étais pas Miss Univers, mais j’étais sans aucun doute la plus belle employée de toute cette boite ! Je n’étais pas refaite de tous les côtés, je n’avais pas besoin de trois tonnes de maquillage pour ressembler à quelque chose… J’étais parfaite, j’étais naturelle et authentique ! Tout le monde n’avait pas cette chance !

Je l’avais suffisamment chauffé pour pouvoir commencer mon show. J’en avais fait assez pour réveiller son désir et sa frustration en me levant et en m’éloignant de lui. En lui retirant son bandeau, au lieu de lui offrir mon visage, je lui offris une autre partie de mon anatomie. Je balançais mes hanches tout en me dirigeant vers la barre du pôle dance. Quand je lui offris mon visage, je vis une expression déçue se peindre sur mon visage. Et oui, j’étais pleine de mystère et mon visage en était encore un. Je portais mon loup et je ne comptais pas le retirer tout de suite. Il faudrait qu’il patiente. Mais mis à part le haut de mon visage, je ne cachais pas grand-chose du reste. Il avait donc de quoi alimenter son imagination. Comme je le faisais si bien, je me mis à danser autour de la barre, tout en me collant à elle de temps à autre, bougeant mon corps de façon sensuelle. Je laissais la musique m’entraîner comme elle le faisait si bien.

Après quelques minutes, je me stoppais. La musique continuait de défiler. Je retirais le nœud de mon haut transparent noir que je laissais tomber sur le sol comme un vulgaire chiffon. Peu importait si ça s’abimait, de toute façon, c’était la boite qui payait. Parfois, on nous volait même des trucs ! Il y avait des gens cryptoman ! Je ne cherchais jamais à comprendre. De toute façon, les nouveaux catalogues n’allaient pas tarder à sortir et j’allais faire une nouvelle commande. Lorsque le tissu glissa le long de mes bras, je dévoilais au regard de mon client ma poitrine maintenue dans un de mes soutien-gorge préféré ainsi que mon ventre. Je le vis mordiller sa lèvre inférieure et un demi-sourire se dessina sur les miennes. Je repris mon petit show là où je l’avais laissé, par moment, mes paupières se fermaient afin de pouvoir sentir encore mieux la musique dans l’ensemble de mon corps. Danser, c’était toute ma vie. Jamais je ne pourrais m’en passer. Ce que je faisais était le summum de ma carrière, même si certains avaient voulu m’embaucher dans un ballet.

Je trouvais ça ridicule de vouloir absolument participer à un grand spectacle, tout ça pour être mondialement reconnu. Sérieusement, ce n’était pas les danseuses étoiles qu’on voyait dans les magasines people, mais plutôt les acteurs et les chanteurs. Donc quitte à être ‘rien’ alors je préférais faire des strip-teases pour montrer à ceux qui venaient me voir que j’étais particulièrement fière de mon corps et que j’étais extrêmement douée en danse. Je me plaçais de dos, passant mes bras autour de la barre de fer avant de bouger mon bassin et de travailler mon déhancher. Puis je me cambrais en arrière avant de faire un quart de tour et de me retrouver de profil. J’avais le bassin collé contre la barre et avec un sourire provocant, j’effectuais un frottement de bas en haut contre cette barre que j’avais placé entre mes cuisses. Oui, j’aimais bien jouer ! C’était drôle de voir les différentes réactions que les hommes pouvaient avoir.

Finalement, je portais mes mains à l’arrière de ma tête et dénouais le nœud qui maintenait mon loup sur mes yeux. Puis je le retirais, laissant apercevoir l’intégralité de mon visage. Je le fixais de mes grands yeux bleus afin de connaître sa réaction. C’était maintenant que j’allais savoir si je continuais mon show ou bien si je pliais bagage pour le planter là. Ce qui serait franchement dommage étant donné la beauté de l’homme qui se trouvait face à moi. Mais je n’oubliais pas qu’une belle gueule ne faisait vraiment pas tout ! Je lançais mon masque assez loin pour ne pas risquer de marcher dessus si jamais je devais de nouveau me déplacer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

♈ Messages : 48
♈ Friandises : 38
♈ A New York depuis : 17/09/2013
♈ Quartier : Manhattan

MessageSujet: Re: Give me everything to night [pv Blake]   Lun 3 Fév - 1:30

J'avais devant moi la femme la plus sexy du Night Shine... Je ne pouvais pas encore parler de la beauté de son visage car son loup lui cachait le visage, ce qui augmentait ma frustration. Je voulais voir à quoi cette femme ressemblait, en plus de connaître dans les moindres détails son corps. Je ne la lâchais pas du regard, suivais ses mouvements. Je me mordis la lèvre inférieure.

La jeune femme se mit danser contre la barre de pole-dance que j'avais d'ailleurs presque oublié. Elle se laissa alors porter par la musique, son corps ne faisant plus qu'un avec la musique. Il y avait quelque chose d'envoûtant dans sa danse. Je ne pouvais détourner mon regard, et pour une fois, ça n'avait rien à voir avec du sexe. C'était bien plus profond... Finalement, elle reprit sa danse de manière bien plus sensuelle. Mon deuxième cerveau s'allongea un peu plus tandis que je continuais d'apprécier le spectacle.

C'est alors que la partie intéressante arriva... La jolie strip-teaseuse leva ses mains afin d'ôter son loup et l'envoya valser à travers la pièce. Son visage m'hypnotisa... Elle était tout simplement magnifique. Rien à voir avec les autres strip-teaseuses de la boîte. Cette femme n'avait pas noyé son visage sous une couche de maquillage. Je pouvais affirmer que si je l'embrassais, je repartirais pas maquillé comme Bozo le Clown. Un sourire ravi se dessina sur mes lèvres. J'avais devant moi, un fantasme vivant. Un visage naturel, sans artifice et d'une beauté incroyable. Un corps à faire craquer le Pape lui-même. En plus de cela, elle était gracieuse et sensuelle... Tout pour satisfaire le perfectionniste que j'étais ! J'ouvris alors pour lui dire d'une voix aussi sensuelle que la ravissante jeune femme qui me faisait face :

« Tu es magnifique. Dis moi, comment t'appelle-tu, belle inconnue... Je ne voudrais que toi à partir de ce soir. »

Oh que oui, j'allais payer comme il se devait le patron afin de pouvoir profiter d'un avantage : chaque fois que je viendrais pour un show privé, je la voulais elle et plus jamais un des pots de peinture qu'il me refilait habituellement. Et vu ma notoriété, il n'avait pas réellement le choix...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

♈ Messages : 30
♈ Friandises : 20
♈ A New York depuis : 30/09/2013
♈ Quartier : Bronx

MessageSujet: Re: Give me everything to night [pv Blake]   Mer 5 Fév - 21:03

Progressivement, je faisais mon show. Je n’allais pas trop vite pour faire durer le plaisir. Un spectacle était fait pour être admiré par pour être bâclée. Et je n’aimais pas les choses mal faites ou bien inachevées. C’était toujours extrêmement frustrant parce qu’après coup, on songeait à toutes les choses qu’on aurait pu faire. Quelque part, ça permettait d’améliorer ses représentations, mais je faisais déjà partie des meilleures. Au dessus de moi, elles n’étaient pas nombreuses et ne faisaient pas partis de ce club-là, c’était certain. J’étais chère, j’étais demandée et il y avait bien une raison à cela. Je continuais de bouger sensuellement tout en retirant les morceaux de tissus superflus. J’apparus donc en sous-vêtement, laissant une magnifique vus sur ma jarretière.

Je dansais au rythme de la musique, bougeant chacun de mes membres ainsi que mon buste, accentuant chacune des notes de la musique. Celle-ci était assez longue pour que je puisse faire durer mon show assez longtemps pour pouvoir faire absolument tout ce que je voulais. Je dissimulais encore mon visage au bel inconnu, mais plus pour très longtemps. Je voulais connaître sa réaction en voyant mon visage. Ce serait là que tout serait décisif. Je savais que ça le frustrait de ne pas pouvoir voir si mon visage était aussi parfait que le reste de mon corps. Ca se voyait sur son visage qu’il n’attendait que ça et après m’être déhanchée contre la barre du pole-dance avec tout mon savoir faire, je levais mes mains jusqu’à l’arrière de ma tête et détachais tranquillement le masque.

J’envoyais valser l’accessoire au travers de la pièce et la réaction du jeune homme me plut parfaitement car ce que j’y lus fut de la fascination. Un grand sourire se dessina sur mes lèvres tandis que je continuais à bouger tranquillement cette fois. Puis ce fut à son tour de sourire. Au moins, je n’aurais pas à plier bagage avant la fin du show parce qu’il avait exactement la réaction escomptée. Je repris ma petite danse autour de ma barre de pole-dance, enchainant de nouveau mouvement. J’enroulais mes jambes autour d’elle et me hissais légèrement en hauteur quand il prit enfin la parole. Le son de sa voix me fit légèrement frissonner. Cet homme respirait la virilité et je me demandais s’il possédait le matériel qui s’associait à son apparence physique ou pas. Beaucoup d’hommes avaient un corps parfait, mais ce qu’il y avait entre leurs jambes étaient décevants. Après quelques secondes, je répondis :

- Snow. Ici, je m’appelle Snow.

C’était vrai dans la vraie également puisqu’il s’agissait de mon deuxième prénom. Mais pour l’instant, je ne voyais pas l’utilité de lui révéler que je m’appelais Katalina Snow. Je me laissais glisser sur la barre jusqu’au sol. Tout en continuant de bouger au rythme de la musique je revins vers lui et comme au début, je m’installais à califourchon sur lui. J’entourais sa nuque de mes mains et me penchant légèrement vers lui, comme si j’allais l’embrasser, je susurrai :

- Et toi, bel étranger ? On te nomme comment ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

♈ Messages : 48
♈ Friandises : 38
♈ A New York depuis : 17/09/2013
♈ Quartier : Manhattan

MessageSujet: Re: Give me everything to night [pv Blake]   Lun 10 Fév - 23:02

Plus j’observai la jeune femme et plus je voyais qu’elle ne faisait qu’un avec la musique. Son corps suivait chaque changement de rythme. Ses mouvements étaient empreints de grâce et de sensualité. Ses cheveux qui retombaient sur ses épaules rajoutaient une touche d’érotisme à cette scène. J’étais sous le charme envoûtant de cette femme. En fait, mon cerveau était en veille pour laisser mon deuxième cerveau réfléchir à ma place. Ce qu’il fit à merveille.

Lorsque la jeune femme se tourna vers moi, je remarquai, malgré son loup, son visage fin, ses yeux au regard sensuel mais surtout ses lèvres charnues. Je surpris à l’imaginer, son visage au-dessus du mien, ses lèvres pleines sur les miennes. Elles descendraient sur mon torse puis je les sentirais sur mes abdos… Disons, qu’elles descendraient au sud de l’équateur. Oh oui, si je pouvais passer une nuit, seul avec elle, nous ferions tant de folies ensemble…
La jeune femme se décida enfin à mettre fin à cette interminable attente. Lentement, je la vis retirer son loup. Elle souriait tandis que moi, je restais sous le charme de cette belle jeune femme. Elle continuait de danser sensuellement. Je me mordais alors la lèvre l’inférieure. Je la suivais du regard tandis qu’elle se hissait sur la barre et se laissait glisser. Elle était souple et gracieuse. J’observai ses mouvements en espérant qu’elle reviendrait bientôt vers moi… Et mon vœu fut exaucé. Je lui demandais quel était son prénom. Elle me répondit Snow. Un prénom simple à retenir. Remarque, avec la prestation qu’elle m’avait faite, je ne risquai pas d’oublier son prénom, simple ou non !

Snow abandonna sa barre pour revenir à califourchon sur moi. Je posai mes mains sur ses hanches. Je caressai lentement sa peau. Cette jeune femme me rendrait barge ! La seule perfection que j’admettais, résidait en moi. Mais cette jeune femme… Je la trouvais parfaite. Je sentis ses mains caressaient sur ma nuque, je me mordis de nouveau la lèvre inférieure tandis que la jeune femme se pencha sur moi. Je croyais dur comme fer qu’elle m’embrasserait mais elle se pencha à mon oreille et me susurra une question. Mon deuxième cerveau se dressa immédiatement. Jamais une question aussi banale n’avait été aussi érotique ! Je lui répondis doucement l’oreille :

« Je m’appelle Blake, Blake Donovan, ma belle… »


Pourquoi lui dire mon nom de famille ? Disons que les Donovan étaient assez connus et qu’ainsi, elle pourrait me retrouver très facilement. Et j’espérai qu’elle aurait envie de me revoir. Moi, j’en avais très envie. Je glissai alors une main dans son dos et effleurai ses cheveux. Je savais que j’avais raison… Ils étaient doux et soyeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

♈ Messages : 30
♈ Friandises : 20
♈ A New York depuis : 30/09/2013
♈ Quartier : Bronx

MessageSujet: Re: Give me everything to night [pv Blake]   Dim 16 Fév - 21:48

Danser de tout mon soule, c’était la seule chose à laquelle j’aspirais réellement. Mes parents m’avaient payé une école de danse, je faisais partie des meilleurs, j’étais destinée à sortir major de ma promotion, mais j’avais eu le malheur de découvrir le pole-danse et j’étais tombée amoureuse de ce style de danse. Pour moi, ça avait représenté un défi et j’avais eu envie de le découvrir. En l’apprenant, mes parents l’avaient très mal pris, m’avaient interdit de danser de cette façon, surtout avec le public que ce genre de danse entrainait. J’avais désobéi et ils avaient cessé de payer l’école. J’avais dû la quitter et par la même occasion, j’avais quitté mes parents pour prendre mon envol. Depuis ce jour, je n’avais absolument plus rien qui ne m’entravait. Travailler dans cette boite était la meilleure chose qui me soit arrivée.

Comme à chaque fois, je donnais le meilleur de moi-même. Je me donnais à fond pour faire un magnifique spectacle. Le strip-tease était un spectacle. Beaucoup de monde l’oubliait ! Ici, ce n’était ni un bordel, ni une maison close, mais ça, beaucoup de monde l’oubliait. Trop de monde en fait. On ne touchait pas un danseur, mais les clients s’en moquaient, ils faisaient comme si nous n’étions que des objets dont ils pouvaient disposer comme bon leur semblait. Enfin de compte, j’avais assez de caractère pour leur faire face et appeler la sécurité pour les dégager. Cependant, cet homme-là, je l’avais autorisé à me toucher en plaçant moi-même ses mains sur moi. Je choisissais qui pouvait me toucher ou pas. Je l’aurais laissé continuer à me toucher s’il n’était pas venu pour un show. Il avait payé pour ça et je le lui offrais.

Je laissais tout mon art s’exprimer à travers les courbes de mon corps. Je voyais le regard qu’il posait sur moi, son émerveillement. Pour cette raison, je retirais mon loup, le laissant découvrir mon visage. Quand il put enfin voir mes traits, ce que j’y lus me plu énormément. Un sourire en coin se dessina sur mes lèvres quand je le vis mordiller sa lèvre inférieure. C’était à ce point ? Il me suivait du regard. J’avais l’impression d’être la réincarnation d’une déesse à ses yeux. Quand il me demanda mon prénom, je lui donnais celui sous lequel j’apparaissais en ces lieux. C’était également mon deuxième prénom, mais ça, il n’était pas obligé de le savoir. Après m’être laissée glisser sensuellement le long de la barre, je quittais la scène pour revenir vers mon beau client.

Je m’installais à nouveau à califourchon sur lui. Aussitôt, il posa ses mains sur mes hanches nues et un frisson me parcourut. J’adorais qu’il me touche. Le contact de ses mains sur ma peau était chaud, brûlant presque. J’adorais ça. Je posais mes mains sur sa nuque et la caressait légèrement avant de me pencher vers sa bouche. Sauf que je déviais mes lèvres jusqu’à son oreille pour lui demander son prénom. Sous moi, à l’endroit même où j’étais assise, je sentis le renflement de son bas-ventre qui fit naître la chaleur dans le mien. Je manquais de me frotter contre lui. J’ignorais pourquoi, mais il faisait naître un profond désir en moi. Je n’avais pas le droit de coucher avec un client sur mon lieu de travail, mais à l’extérieur… je devenais une civile comme tout à chacun.

Blake. Si je n’avais pas appris à conserver mon identité, j’aurais signalé qu’il s’agissait de mon nom de famille. Mais je conservais le silence. Un ricanement s’échappa de ma bouche quand il m’offrit également son nom de famille. Je relevais la tête tandis que sa main remontait le long de mon dos. Un long frisson me parcourut tandis qu’il touchait mes cheveux.

- Ton nom de famille m’importe peu, répondis-je.

Je savais dorénavant à quelle famille il appartenait. Mais la seule chose que je voulais, c’était savoir quel prénom possédait cet homme qui faisait naître en moi un désir interdit. Des bels hommes, j’en avais déjà vu, mais tous ne dégageaient pas ce charme naturel et captivant. Mes mains quittèrent sa nuque pour descendre sur son torse puis lentement le long de son ventre. Sous mes mains, j’avais pris le temps de sentir chacun de ses abdos. Le dessin de ses muscles m’avait fait me mordiller la lèvre inférieure tandis que je décalais légèrement mon bassin vers l’arrière, provoquant un léger frottement entre nos deux bas ventres avant de frôler de mes doigts cette bosse qui était apparue.

- Dis moi, Blake, comment souhaites-tu que je termine ce spectacle ? susurrais-je.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

♈ Messages : 48
♈ Friandises : 38
♈ A New York depuis : 17/09/2013
♈ Quartier : Manhattan

MessageSujet: Re: Give me everything to night [pv Blake]   Dim 16 Mar - 13:00

J’avais beaucoup de belles femmes. Certains avaient le corps qui allait avec le visage. D’autres avaient aussi une belle voix… Mais rares étaient celles qui combinaient ces trois avantages en même temps… La jeune femme face à moi avait la chance incroyable de faire partie de cette caste de privilégiées. Elle avait tout pour me faire succomber. De beaux cheveux, un visage d’une beauté à couper le souffle et un corps à faire tomber la mâchoire du plus pieu des religieux. Sa chute de reins me faisait rêver…

Lorsqu’elle vint se mettre sur moi, mes mains se posèrent sur ses hanches. Je sentis ses mains caresser ma nuque. Je frissonnais en souriant. Son visage se rapprocha du mien, secrètement, j’espérais sentir ses lèvres sur les miennes, pouvoir goûter ses lèvres sensuelles… Sauf qu’elle s’éloigna de mes lèvres pour me chuchoter que mon nom n’était pas important. Je souriais en continuant de caresser ses cheveux. Plus elle restait sur moi et plus mon entrejambe se gonflait. Cette femme était l’incarnation de ce que j’aimais chez une femme. Elle avait beau être strip-teaseuse, elle possédait une certaine classe, une élégance et une grâce qui la distinguait des autres employées. Elle jouait avec mes envies sans pour autant me frustrer. Une femme qui savait jouer de sa sensualité, sans en faire trop… Exactement le genre de femme qui pouvait me faire fantasmer durant des heures. Je me mordis la lèvre inférieure, j’imaginais son corps ne faisant plus qu’un avec le mien… Serait-il possible d’en arriver là ? J’osais espérer que oui ! Snow me susurra alors à l’oreille une question : « Comment voulais-je que ce show se termine ? » Sa main qui effleurait mon entrejambe ne m’aidait pas à réfléchir normalement. Ma réponse ne se fit pas attendre. Tout en lui caressant les hanches, je lui répondis :

« J’aimerais qu’il se finisse dans un endroit plus tranquille, chez moi par exemple… »

Et sans attendre, j’effleurai la peau de son cou de mes lèvres. J’avais une furieuse envie de déposer des baisers dans son cou tout en sentant sa féminité m’encercler. Cette femme me donnait envie… Et je n’avais pas l’intention de lui résister.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

♈ Messages : 30
♈ Friandises : 20
♈ A New York depuis : 30/09/2013
♈ Quartier : Bronx

MessageSujet: Re: Give me everything to night [pv Blake]   Mer 19 Mar - 10:29

La boite de strip-tease n’était pas un bordel. Ce qui était fortement dommage en cet instant car s’il n’y avait pas eu cette foutue réglementation, absolument rien ne m’interdirait de ne pas coucher avec cet homme au charme fascinant. Celui-là avait ce je-ne-sais-quoi qui faisait naître l’envie en moi. Rien que ses mains sur ma peau dénudée me faisaient frémir, faisaient naître cette chaleur au sein de mon bas-ventre. Si cela continuait, j’allais avoir ce besoin viscérale de combler cette chaleur. Plus ses mains parcouraient ma peau, plus j’avais envie de lui retirer cette masse de vêtements qu’il portait sur lui et qui me dissimulait la beauté de son corps. Quand je voulus savoir comment il s’appelait, il m’offrit son identité complète. Sauf que moi, je m’en fichais de son nom de famille. Je voulais juste son prénom.

Je lui susurrais que son nom de famille ne m’importait pas vraiment tandis qu’il caressait mes cheveux. Je le laissais faire, appréciant simplement son touché. Sous moi, je sentais la bosse de son entrejambe devenir de plus en plus proéminente. Le désir de le sentir en moi se faisait réellement de plus en plus violent. Presque une obsession. Cependant, je ne pouvais pas combler ce besoin. Je travaillais. Si on découvrait que j’avais couché avec un client, on me virerait aussi sec. Or, ce travail c’était réellement toute ma vie. J’aimais ce que je faisais et pour rien au monde je ne désobéirai au règlement pour coucher avec quelqu’un. Mais si c’était à l’extérieur, plus rien ne m’en priverait. On ne pourrait pas me reprocher d’avoir céder à mes pulsions. En attendant, je jouais avec les envie de Blake.

Cependant, plus je jouais avec lui, plus ma volonté fléchissait. N’en pouvant plus, je lui demandais comment il souhaitait que je termine mon show. Une de mes mains resta posée sur son torse tandis que l’autre descendait plus au sur de son corps, effleurant son entre-jambe après avoir décalé mon bassin pour y accéder. Ses mains à lui étaient restées bien sages sur mes hanches alors que j’avais envie qu’elles me touchent ailleurs, qu’elle me fasse perdre pied à la réalité. Mais encore une fois, ce foutu règlement l’en empêchait. Déjà qu’en les posant sur moi, il brisait une des règles. En souhaiter plus était sans aucun doute beaucoup plus interdit. Néanmoins, sa réponse ne tarda pas et elle me plut immédiatement. Un sourire se dessina sur mes lèvres. J’aurais souhaité répondre, mais Blake m’en empêcha en nichant son visage dans le creux de mon cou.

Un frisson de désir me parcourut lorsque ses lèvres se posèrent sur ma peau. Je me mordillais la lèvre inférieure pour m’empêcher de lâcher un gémissement. Mon envie se faisait tellement grande que je devenais beaucoup trop sensible. Je dus me faire violence pour ne pas déboutonner son jean pour simplement libérer son membre engorgé de sang et le faire entrer en moi pour faire réduire cette chaleur insoutenable qui avait élu domicile dans mon bas-ventre. Ma main se posa franchement sur la bosse de son entre-jambe que je caressais lentement pendant que Blake s’occupait de mon cou, mais le jeu devenait beaucoup trop dangereux. Je luttais pendant quelques secondes avant de retirer ma main et les remonter toutes les deux sur ses épaules. Je m’écartais légèrement de lui, luttant contre l’envie de me coller contre lui.

- Dans dix minutes, la porte de service, fis-je.

Dix minutes seraient un temps suffisant pour m’habiller et ramasser mes affaires. Comme pour sceller cette promesse, j’embrassais le jeune homme. Mes lèvres caressèrent les siennes l’espace d’un instant jusqu’à ce que je décide de briser absolument tout contact avec lui en me levant. A contrecœur, je le laissais quitter la salle et quand ce fut chose faite, je ramassais mes vêtements et mon masque et regagnais ma loge. J’avais le feu au ventre. Blake avait réussi à faire naître un profond désir en moi et j’allais devenir folle si jamais je ne pouvais pas combler ce désir. Je me rhabillais presque à la vitesse de la lumière. Je conservais les sous-vêtements que je portais. Normalement, j’en avais d’autres, mais je n’avais pas envie de me changer complètement. Je rangeais mes affaires avant de quitter ma loge et me dirigeais vers la porte de service…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

♈ Messages : 48
♈ Friandises : 38
♈ A New York depuis : 17/09/2013
♈ Quartier : Manhattan

MessageSujet: Re: Give me everything to night [pv Blake]   Lun 23 Juin - 17:29

Les blondes étaient et seraient à jamais mon fantasme. Je les adorais, je leur vouais un culte... Et celle qui était assise sur moi était la perfection incarnée. Ses boucles blondes tombant dans son dos, ses lèvres sensuelles, son corps svelte aux courbes qui ferait damner un saint. Ma virilité se fit plus dure, surtout lorsque Snow posa sa main dessus et se mit à la caresser. Mon visage été toujours niché dans son cou. Je la fis bouger sur mon entrejambe. J'en devenais dingue. Cette femme faisait naître une envie telle que je devais me faire violence pour ne pas lui sauter dessus !
Snow finit par s'écarter en me disant qu'on se retrouve un peu plus tard. Je la laissai se relever. Je fis de même mais avant de partir, je la pris par la taille pour la coller contre moi avant de l'embrasser avec fougue.

- Ne me fais pas trop attendre...

Je m'écartais de la belle strip-teaseuse à contre-cœur et quittais la pièce par la porte où l'on m'avait emmené. Une fois sorti, je soufflais, les mains sur mes hanches. Je sortis alors dehors afin de la rejoindre à la porte de service. Je sortis savourant la caresse du vent frais après la chaleur de la boîte. Au bout de quelques minutes, Snow me rejoignit dehors. Lorsque je la vis, la bosse qui se trouvait au niveau de mon entrejambe grossissait encore. Je mordillais ma lèvre inférieure. Je passais mon bras autour de sa taille et lui chuchotai à l'oreille :

- Prête à passer une belle nuit ?

Je comptais bien combler tous les désirs de Snow. Il faut dire qu'elle m'inspirait beaucoup. Je comptais non pas l'emmener dans un hôtel, aussi luxueux soit-il. Non, j'allais l'emmener chez moi, afin de la faire grimper aux rideaux de chaque pièce de mon appartement. Sur mon lit. Sur le plan de travail de la cuisine. Sous la douche. Dans le jacuzzi. Et même sur la terrasse. Je me voyais déjà enfouissant mon visage dans ses beaux cheveux pendant qu'elle me chevaucherait... Ma virilité se dit plus dure, presque douloureuse tant j'avais envie de la jeune femme que je faisais entrer dans ma voiture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

♈ Messages : 30
♈ Friandises : 20
♈ A New York depuis : 30/09/2013
♈ Quartier : Bronx

MessageSujet: Re: Give me everything to night [pv Blake]   Mer 2 Juil - 21:35

Chaud. J’avais extrêmement chaud. Et cela n’avait strictement rien à voir avec la température de la pièce. Oh non parce que si on se concentrait sur celle-ci, elle était plutôt agréable. Non, c’était Blake qui me donnait chaud. Absolument tout chez lui faisait vibrer mon être et monter la température de mon corps. Je m’étais complètement perdue dans ce petit jeu que j’avais voulu jouer avec lui. Il avait gagné. La seule chose dont je rêvais en cet instant, c’était de soulager ce brasier intense qui s’était niché dans mon bas ventre. Sérieusement, c’était la première fois qu’un client me faisait autant d’effet ! Habituellement, ils ne me faisaient pas me sentir toute chose. Mais lui, il avait un truc. Ce n’était pas possible autrement ! Il n’était pas humain. Enfin, c’était évident que si, mais il avait un charisme hors du commun. Toutes les filles devaient être à ses pieds. C’était un homme à femme et il me donnait envie.

Ce qui me soulageait, c’était que je ne le laissais pas indifférent non plus. Il semblait lui aussi assez affecté par ma présence si j’en jugeais la bosse qui ressortait au niveau de son pantalon. Je n’avais pas pu m’empêcher d’y poser une main et de caresser son membre à travers ses couches de vêtements. Rien que là, j’avais su qu’il était dur et prêt. Mais pas ici. C’était mon lieu de travail et si je devais choisir entre cet homme et mon boulot, cela ne faisait aucun doute que je choisirai mon boulot. So visage niché dans le creux de mon cou, je continuais de « jouer » un peu avec lui lorsqu’il me fit bouger sur son entrejambe. S’en devenait de trop. Si je perdais le contrôle, j’allais être virée. Il fallait que je reste consciente de ça. Du coup, je finis par m’écarter en lui proposant de me retrouver dans dix minutes à la porte de service, juste le temps pour moi de regrouper mes affaires.

Une fois sur mes deux jambes, je regrettais presque la distance qui nous séparait. C’était vraiment plus que dingue cette histoire, mais je voulais aller jusqu’au bout pour voir s’il en valait autant la peine que le désir qu’il avait réussi à faire grimper en moi. Avant de partir, il m’embrassa avec une certaine fougue. Je lui rendis son baiser sans le moindre problème jusqu’à ce qu’il finisse par me lâcher, me demandant de ne pas le faire attendre. Oh ça, ça ne risquait pas ! Quand je donnais un horaire, je m’y tenais. Et je détestais ceux qui arrivaient tout le temps en retard ! Ca avait le don de m’énerver ! Je ne répondis rien, le laissant quitter la pièce tandis que je faisais de même de mon côté. Une fois dans ma loge, je me rhabillais avec mes vêtements civils. Ben oui, je n’allais pas me balader en petite tenue dehors à une heure pareille ! Pas envie de me faire violer, même si en attendant, j’avais une folle envie de sexe !

Mes vêtements se composaient d’un slim en jean moulant, d’un débardeur noir et une petite veste en cuir beige que je prenais tout le temps avec moi pour ne pas avoir froid quand je rentrais chez moi. A mes pieds, une simple paire d’escarpins noirs que j’avais achetée récemment. Je me dirigeais vers la porte de service sans un regard pour personne. Je n’avais plus de spectacle à offrir, je pouvais donc librement rentrer chez moi. Et si on avait eu besoin de moi, on me l’aurait dit avant. En ouvrant la porte de service, je constatais que Blake était déjà là. Un léger sourire apparut sur mon visage tandis qu’il se mordillait la lèvre inférieure. Je m’avançais vers lui tandis qu’il passa un bras autour de ma taille, en un geste de possession. Sa voix, à mon oreille, me fit frissonner si bien que j’eus l’impression de me liquéfier sur place. Mon sourire s’élargit et je tournais la tête vers lui :

- Je suis même plus que prête !

C’était pour vous dire dans quel état je me trouvais actuellement ! Plus les secondes passaient, plus mon envie de satisfaire cette chaleur dans le creux de mon ventre grossissait. J’espérais qu’il n’habitait pas trop loin ! Puis j’avisais une voiture où il m’invita à entrer. Je m’installais sur le siège passager et poussais un soupire pendant que Blake faisait le tour pour s’installer derrière le volant. Patience Snow, patience, me répétais-je mentalement. Faite qu’il n’y ait pas de bouchon parce que sinon, je n’aurais pas la patience. Cela se ferait une première fois dans sa voiture et pour le reste, on verrait bien. Pendant qu’il démarrait, j’attachais ma ceinture de sécurité. Nous n’avions pas fait deux cent mètres que je posais ma main sur sa cuisse, presque au niveau de son entrejambe que j’avais déjà pu sentir sous la paume de ma main auparavant.

- Alors, dites-moi, Monsieur Donovan, où comptez-vous emmener la pauvre petite strip-teaseuse que je suis ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

♈ Messages : 48
♈ Friandises : 38
♈ A New York depuis : 17/09/2013
♈ Quartier : Manhattan

MessageSujet: Re: Give me everything to night [pv Blake]   Jeu 21 Aoû - 20:24

Debout contre le mur, j'attendais que la sublime blonde me rejoigne. J'aurais pu l'attendre des heures, si cela avait été nécessaire. Après l'avant-goût qu'elle m'avait donné, j'étais prêt à vendre père et mère pour l'avoir dans mon lit... Ok, ce n'était pas un grand sacrifice... Disons que j'aurais été prêt à me couper la main droite pour parvenir à mes fins. Je comptais m'allumer une clope. Je savais bien que les femmes étaient longues à se changer. Sauf qu'il faut croire que Snow était aussi pressée que moi. Elle était arrivée quelques minutes après mois. Et honnêtement, même habillée, elle restait attirante et sexy. Son slim moulait ses longues jambes fuselés. Son débardeur laissait place à l'imagination... Même si j'avais déjà eu un aperçu de sa poitrine. Merde, j'allais rouler comme un malade et griller tous les feux rouges pour pouvoir enfin avoir son corps nu contre le mien.

Passant mon bras autour d'elle d'un geste possessif, je lui chuchotais à l'oreille si elle était prête à passer une formidable nuit. Avec ce qu'elle provoquait en moi, je ne pouvais que lui donner un maximum de plaisir.Ce à quoi elle me répondit être plus que prête. Je souris. Au moins, l'avantage c'est que je n'aurais pas à lui raconter un tas de bobards idiots pour avoir une nuit avec elle. Snow avait envie de moi et moi aussi. Etant deux adultes libres et consentants, il n'y avait pas de quoi tourner autour du pot pendant vingt ans !

J'ouvris la portière à Snow, et refermai derrière elle en gentleman que j'étais. Puis, je fis le tour de la voiture avant de m'installer derrière mon volant. Oubliant toutes les règles de sécurité, je me contentais de boucler ma ceinture et de démarrer. Je voulais rentrer le plus rapidement possible. J'avais une nuit de sexe qui m'attendait ! Soudain, je sentis la main de SNow sur ma cuisse, à quelques centimètres de mon entrejambe. Celle-ci durçit encore un peu. Si je ne m'appelait pas Blake Zachary Donovan, je l'aurais emmené dans une ruelle sombre du Bronx et j'aurais fais mon affaire entre une benne à ordures et un petit muret séparant deux rues. Sauf que ce n'était pas digne de moi. Tout en lui lançant un regard explicite avec un sourire ravageur aux lèvres, je lui répondis :

- Je te ramène chez moi... Tu vas adorer ma chambre... La baie vitrée donne sur New-York. Tu auras réellement l'impression d'être au septième ciel...

Feu rouge. Je m'arrêtai et plongeai mon regard dans son décolleté... Pas assez ouvert selon moi. Profitant de cet arrêt momentané, je glissais ma main sur son genou remontant tout doucement le long de sa cuisse jusqu'à effleurer sa féminité. Puis, je remontai le long de son ventre plat. Je m'arrêtai sur sa poitrine, sentant ma virilité tendre le tissu de mon boxer et de mon pantalon. Feu vert. Je repris le volant. Snow, ma belle, Snow... Ce soir, j'allais lui donner du plaisir, plus qu'à aucune autre femme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

♈ Messages : 30
♈ Friandises : 20
♈ A New York depuis : 30/09/2013
♈ Quartier : Bronx

MessageSujet: Re: Give me everything to night [pv Blake]   Mar 2 Sep - 9:17

L’envie était pressente. Blake avait réveillé en moi des instincts charnels qu’il allait me falloir combler le plus rapidement possible. Fort heureusement pour moi, ce jeune homme éprouvait exactement la même chose et j’allais pouvoir combler cette envie avec celui qui l’avait fait naître. Il n’y avait rien de plus frustrant que de devoir trouver quelqu’un d’autre pour arranger ce petit « souci » parce que ce n’était jamais satisfaisant. Il y avait toujours ce manque et cette impression que les choses auraient été infiniment mieux si cela avait été fait avec la personne concernée et non une tiers personne. Enfin, heureusement pour moi, des hommes comme Blake il y en avait peu. En règle générale, je ne mélangeais pas le plaisir et le travail. Mais là… C’était comme s’il avait appuyé sur un quelconque bouton qui avait fait que je faisais fi des convenances.

Une fois vêtue de vêtement on ne peut plus civile, tout en mettant malgré tout mes atouts en avant, je quittais mon lieu de travail pour rejoindre la porte de service, que nous, employés prenions lorsque nous arrivions. A l’extérieur, je retrouvais Blake qui m’attendait. Familièrement, il passa un bras autour de ma taille, comme si je lui appartenais alors que nous venions à peine de nous rencontrer. Mais très sincèrement, avec ce qui allait se produire, ce n’était pas moi qui allais le repousser juste parce qu’il passait un bras autour de moi. En fait, j’avais envie de beaucoup plus comme contact, mais nous ne pouvions pas faire cela en pleine rue. Si ? Au fond, cela ne me dérangerait pas vraiment. Les endroits illicites avaient toujours su réveiller mon imagination. Tout cela fut bien vite balayé lorsqu’il murmura à mon oreille, provoquant un frisson le long de mon corps.

J’étais plus que prête à le suivre. Tout ce que j’espérais, c’était que je n’allais pas avoir à attendre trop longtemps. Après, c’était de la frustration et ça me rendait un peu grognon. Je me laissais guider par Blake jusqu’à sa voiture où je m’installais lorsqu’il m’ouvrit la portière du côté passager. Je m’attachais pendant qu’il s’installait et assez rapidement, nous démarrâmes. Nous n’avions même pas fait deux cent mètres que je posais ma main sur sa cuisse, la posant volontairement à quelques centimètres à peine de son entrejambe. Du coin de l’œil, je pus voir sa réaction, ce qui m’arracha un léger sourire. Néanmoins, je lui demandais où est-ce qu’il comptait m’emmener. Son sourire plus qu’explicite en fit naître un sur le mien. Je ne pus m’empêcher de penser qu’il pouvait être frimeur quand il s’y mettait. Mais lui et moi jouions sur le même pied d’égalité pour le coup.

- Hummmm, je suis impatiente de voir ça, répondis-je sensuellement. Mais simplement le septième ciel ?

Quoi ?! Bien sur que j’étais exigeante. J’aimais être comblée au maximum afin qu’aucune frustration et manque ne réside en moi. Lorsque la voiture arriva à un feu rouge, je ne pus m’empêcher d’être ennuyée. Ces quelques instants d’arrêt faisaient retarder l’échéance. Cependant, cet ennui s’envola aussitôt lorsque Blake posa à son tour sa main sur mon genou. Je posais les yeux sur cette main. La mienne n’avait pas quitté l’endroit où elle s’était posée. Je regardais sa main remonter jusqu’à ma cuisse, effleurant ma féminité. Un tremblement de plaisir me parcourut. J’étais limite on ne peut plus prête à me passer de préliminaire. Je me mordillais la lèvre inférieure lorsqu’il remonta le long de mon ventre pour terminer son ascension sur ma poitrine qui réagit immédiatement. Mes pointes se durcirent aussitôt. Ma main se crispa légèrement sur sa cuisse, mais je ne la bougeais pas. Si je la bougeais, nous allions finir par faire un embouteillage.

La circulation reprit et la main de Blake quitta mon corps à mon plus grand regret. Mon cœur battait à cent à l’heure à cause de l’effet qu’il produisait sur moi. Je profitais de la route pour me calmer un tant soit peu jusqu’à ce que nous arrivâmes au niveau d’un immeuble gigantesque. Je regardais l’endroit par la vitre tandis que Blake prenait la direction du sous-sol qui servait de garage. Plus que quelques minutes. Ma frénésie ne s’était pas calmée. Nous arrivions presque à destination. Bientôt, très bientôt. Une fois la voiture garée à son emplacement, je retirai ma ceinture de sécurité. Le silence était presque assourdissant. Patience, Snow, patience. C’était beaucoup plus facile à dire qu’à faire, et pour preuve, j’attrapais Blake par le col et attirais sa bouche vers la mienne. Tant pis si nous n’arrivions pas jusqu’en haut de cet immeuble !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

♈ Messages : 48
♈ Friandises : 38
♈ A New York depuis : 17/09/2013
♈ Quartier : Manhattan

MessageSujet: Re: Give me everything to night [pv Blake]   Dim 2 Nov - 20:44

Snow, en crispant sa main sur ma cuisse, avait réveillé toutes mes pulsions. Je dus me faire violence pour ne pas me garer afin d’assouvir mes désirs avec elle à l’arrière de ma voiture. Non, je lui avais promis de l’emmener jusque chez moi, je comptais bien tenir cette promesse. Et puis, on dit que c’est meilleur après avoir attendu… C’est ce que nous allions découvrir.
Je devais avouer néanmoins qu’excité comme je l’étais, j’en oubliais le code de la route. Grillant un feu, oubliant de céder la priorité bref, je roulais comme un malade afin d’arriver le plus rapidement chez moi. Les amendes ? Avec tout l’argent que j’avais, j’étais bien parti pour avoir de quoi payer toutes les prunes des habitants new-yorkais… Enfin bref, une fois arrivé devant mon immeuble, je descendis directement au parking souterrain. Toujours avec rapidité, je me garai sur l’emplacement qui m’était réservé. Je comptais sortir de la voiture mais Snow fut plus rapide que moi. Déjà libérée de sa ceinture, la jeune femme m'embrassa sans attendre. Ma main se posa instinctivement sur l'un de ses seins tandis que l'autre caressait sa cuisse lentement. Même à travers son haut, je pouvais sentir son excitation. Et si la jeune femme touchait mon entrejambe, elle sentirait qu'elle tendait mon pantalon à l'extrême. Heureusement que mes vêtements étaient d'une excellente qualité, sinon, je doute qu'il aurait résisté à une telle tension. Mais lentement, je m'écartais de la magnifique strip-teaseuse.

-Qu'est que tu dirais que l'on poursuive chez moi, là où nous serions plus à l'aise...

Soyons honnêtes, les voitures de luxe ne sont pas adaptées aux parties de jambes en l'air... Si l'on ne compte pas les limousines. Si j'avais eu une de ces voitures familiales, nous aurions eu toute la place nécessaire tandis que là... Je n'étais même pas sûr de si la jeune femme pourrait se mettre sur moi... Le plafond de la voiture n'était pas haut... Je sortis de la voiture rapidement, pas la peine de perdre plus de temps. Je fis le tour et fis sortir Snow. Je lui pris la main et l’emmena vers l’ascenseur. Pas besoin de passer par le hall, avec ma clé, nous allions monter directement à mon étage… Autant dire que nous avions du chemin.
Lorsque les portes de l’ascenseur se refermèrent, je soulevais Snow et l’embrassai avec ardeur. Si je ne me contrôlais pas, je risquais de la déshabiller avant même d’arriver. Mon entrejambe n’aurait pas été contre une partie de jambes en l’air dans l’ascenseur mais… Je n’avais pas envie que le type de la sécurité puisse se rincer l’œil. Je voulais Snow pour moi tout seul. Néanmoins, je profitais déjà d’elle… Mes mains sur ses fesses pour l’empêcher de tomber, je l’embrassais dans le cou, ma langue glissant contre sa peau si douce. Je me voyais déjà caressant sa poitrine.

Je l’embrassais avec tant d’ardeur, que je ne vis pas que l’on était arrivé. Heureusement, une petite note de musique nous informa de l’ouverture des portes. Sans laisser descendre Snow, je continuais de l’embrasser tout en l’emmenant dans ma chambre. Je la déposais sur le lit…. Et là, les choses sérieuses pouvaient enfin commencer.
Sans attendre, je retirais ma veste et la balançais quelque part, où elle avait atterrit, j’en fichais royalement. Avec plus de délicatesse, je fis de même avec le haut de Snow. Puis sans même attendre, je libérais sa poitrine du carcan qui lui servait de soutien-gorge… Merde. Moi qui pensais ne pas pouvoir être plus excité… Je déposais des baisers sur le haut de poitrine tout en descendant lentement, prenant le temps de jouer avec les pointes durcies de sa poitrine. Je mettais promis de lui faire passer une fabuleuse nuit… Je comptais bien m’y tenir. En entendant son souffle se faire plus fort, je souriais. Cette femme était sexy à en damner un saint. Lentement, je continuais alors à la déshabiller. Lorsque son intimité me fut dévoilée, je crus que mon entrejambe était sur le point d’exploser. Je me voyais déjà la pénétrer, entendre ses gémissements à mon oreille. Mais malgré mon empressement, je me contentai de la caresser en me mordant la lèvre inférieure… Merde, je ne pensais pas qu’un jour, une femme me mettrait dans un tel état !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

♈ Messages : 30
♈ Friandises : 20
♈ A New York depuis : 30/09/2013
♈ Quartier : Bronx

MessageSujet: Re: Give me everything to night [pv Blake]   Ven 14 Nov - 22:28

Les préliminaires, pour le coup, on pourrait presque s’en passer. Le désir était tellement fort entre nous deux que l’attente était une véritable torture. Mais on attendait. On attendait d’être chez lui. Et pourtant, malgré ça, je crevais d’envie de sentir ses mains sur moi. J’avais eu le droit à un aperçu au feu rouge. Même si ce n’était que de simple effleurement, cela avait suffit à m’exciter encore plus. Mon corps le réclamait presque à grand cri et j’avais hâte d’arriver chez lui. La route m’avait semblé interminable jusqu’au sous-sol du bâtiment où il vivait. Et pourtant, il avait commis plusieurs infractions dangereuses et qui m’auraient inquiété si je n’étais pas dans un état presque second où seuls mes bas instincts avaient le pouvoir. Je n’en pouvais presque plus. J’étais à la limite. Les secondes me semblaient trop longues. La patience, c’était bien, mais trop…

A peine Blake avait-il garé sa voiture que j’avais détaché ma ceinture pour l’attraper par le col pour attirer sa bouche jusqu’à la mienne. Je lui offris un baiser rempli du désir et d’envie. J’avais hâte de passer à la vitesse supérieure. Une de ses mains vint se poser sur mon sein et d’instinct, mon corps voulut se coller au sien. La caresse de son autre main sur ma cuisse me rendait dingue. J’aurais souhaité qu’elle se pose sur une autre partie de mon corps, une partie qui le réclamait à grand cri, mais cela ne se produisit pas car il stoppa le baiser, me laissant haletante et encore plus embrasée que jamais. A l’aise ou pas, je m’en foutais du moment qu’il apaisait ce brasier qui s’était niché au creux de mon bas-ventre… Cependant, je hochais la tête. Pendant que Blake faisait le tour pour m’ouvrir, j’essayais de me calmer un brin, mais ce fut sans succès.

Ma main dans la sienne, je le suivis jusqu’à l’ascenseur. L’endroit de tous les interdits. Rien que d’y penser, mon cœur s’emballa encore plus vite. Bon dieu ! J’étais dans un tel état qu’absolument tout me ramenait au sexe ! J’espérais vraiment que Blake était à la hauteur parce que je n’accepterais absolument aucun échec ! Apparemment, je n’étais pas seule à avoir des pensées plus qu’obscène en tête car à peine les portes furent-elles refermées sur nous qu’il me souleva. Automatiquement, mes jambes vinrent encerclés sa taille, et mon bassin vint se poser contre le sien. Contre mon intimité, je pouvais clairement sentir la bosse qui déformait son pantalon et je ne pus m’empêcher de me frotter contre, espérant ainsi apaiser cette chaleur douloureuse qui se trouvait en moi. Ses lèvres à nouveau sur les miennes, nous échangions un baiser urgent et quand sa bouche dévia dans mon cou, des soupires dus à la friction entre nos deux intimités s’échappaient déjà de ma bouche.

Comme dans la voiture, nous aurions très bien pu le faire ici. Je m’en foutais. Ca pouvait être n’importe où. Encore une fois, heureusement que Blake avait un minimum les idées claires parce que quand l’ascenseur s’ouvrit, ce fut lui qui s’en rendit compte. Moi pas. Je me laissais complètement porter, lui rendant ses baisers. Mes hanches avaient cessé de s’agiter étant donné que marcher et se frotter en même temps, c’était difficile. Je repris un semblant de pied à la réalité quand je sentis le matelas dans mon dos. Nous étions arrivés. Enfin ! Ses lèvres me quittèrent et même si Blake se trouvait toujours entre mes jambes, je le regardais retirer sa veste pour la jeter au loin. Très rapidement, sa veste fut suivit de mon haut ainsi que mon soutien-gorge, laissant apparaître mes seins aux pointes durcies par le désir. Nullement gênée par ma semi-nudité, je me redressais légèrement pour lui retirer sa chemise et la laisser tomber quelque part, dévoilant ainsi son torse que j’avais déjà pu deviner un peu plus tôt dans la soirée.

Blake était à dévergonder une nonne ! Heureusement pour moi, je n’en étais pas une. Je passais une main sur son torse, sentant ainsi chacun de ses muscles sous mes doigts tandis que sa bouche se posait sur le haut de ma poitrine. Puis quand il s’occupa des pointes durcies de mes seins, je ne pus retenir un gémissement de plaisir. Une de mes mains vint se poser sur sa nuque tandis que l’autre prenait place sur son épaule. S’il continuait comme ça, il m’enverrait au septième ciel sans avoir eu besoin de se servir de son membre. Remarquez, il pourrait s’en servir juste après, je ne dirais jamais non pour un deuxième round si le premier avait été sensationnel. Perdue dans les méandres du désir, je me rendis à peine compte qu’il avait continué à me déshabiller quand ses caresses se concentrèrent sur mon intimité. Je cambrais sous ses caresses tandis que le souffle commençait à me manquer de plus en plus et que mes gémissements commençaient à se faire entendre.

Pour rien au monde je n’aurais souhaité qu’il s’arrête. Quand j’eus la force de rouvrir les yeux, ce fut pour constater qu’il portait toujours son jean. Lentement, je me redressais et inversais les rôles, le couchant lui le matelas tandis que je prenais place sur lui, à califourchon. Je capturais à nouveau ses lèvres des miennes pour lui offrir un baiser rempli d’ardeur avant de descendre dans son cou puis, le long de son torse. Mes mains s’appliquèrent à déboutonner son jean et tout en attrapant son boxer, je le lui retirais. Mes yeux se posèrent alors sur sa virilité et j’en fus presque ébahie. Il était magnifiquement bien membré ! Avec lui, j’étais certaine que c’était impossible de ne pas prendre son pied. Et justement, mon pied, je comptais bien le prendre avec lui. Un sourire coquin se dessina sur mes lèvres tandis que je tendais une main pour effectuer de légers va et vient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

♈ Messages : 48
♈ Friandises : 38
♈ A New York depuis : 17/09/2013
♈ Quartier : Manhattan

MessageSujet: Re: Give me everything to night [pv Blake]   Ven 5 Déc - 17:24

Snow était l'incarnation de ce qui pour moi était la femme parfaite. Une magnifique blonde élancée au visage de poupée. Sans aucun complexe, Snow n'était pas gênée par la nudité. Mieux encore, elle n'était pas le genre de femme à jouer les vierges effarouchées lorsqu'on s'approchait un peu trop près d'elle. Je détestais les saintes nitouches... Pour parvenir à mes fins, j'étais obligé de les faire boire, sauf qu'une femme ivre morte dans mon lit... Ca avait le don de me ramollir... Enfin bref, Snow n'était pas ce genre de femmes. Je la jugeai même trop belle pour travailler comme stripteaseuse... Avec un visage comme le sien, on pouvait connaître la gloire, la célébrité... L'adulation... C'était bien la première fois que je pensais tout cela d'une femme... La seule fois.

La jolie blonde m'avait suivi chez moi. Honnêtement, si ce n'était pas Snow, j'aurais satisfait mes désirs dans une ruelle sombre. Mais Snow méritait bien mieux. Je venais de le dire, elle représentait l'idée que je me faisais d'une femme parfaite. J'avais beau être le dernier des salopards, je savais repéré une femme d'exception. Donc, je refusais de céder à mes envies. Ne dit on pas que c'est encore meilleur lorsqu'on attends ? Et bien, j'allais le découvrir !

Tout en portant ma belle et jolie amante, je l'amenais donc dans ma chambre. Nos baisers étaient encore plus torrides. Je me sentais de plus en plus à l'étroit dans mon jean. Mais malgré ça, je me dévouais pour donner du plaisir à Snow. J'avais commencé par jouer avec les pointes durcies de sa poitrine. Ma langue ne cessa de parcourir son corps que lorsque mes doigts allèrent caresser son intimité. J'observais alors Snow... Si j'étais un de ces gamins précoces, je crois que j'aurais rendu l'âme. Snow était magnifique dans cet état d'excitation. Ses gémissements... Je me faisais violence pour ne pas lui sauter dessus. Mais j'avais décidé de lui donner le plus de plaisir possible. Et si pour cela, je devais lui donner un orgasme rien qu'avec mes doigts, j'étais prêt à le faire...

Mais Snow en décida autrement. Elle décida alors de changer de position... En se mettant à califourchon sur moi. Je commençais à me demander si le tissu de mon boxer supporterait une tension supplémentaire. Je posais mes mains sur les hanches de Snow. Lorsqu'elle se pencha pour m'embrasser, l'une de mes mains vint se perdre dans la cascade dorée qu'était ses cheveux blonds. Snow descendit dans mon cou puis lentement je sentis ses baisers sur mon torse. Je frissonnais de plaisir. Snow me retira mon pantalon et mon boxer. Honnêtement, j'étais le genre de mec qui n'avait pas peur de se lancer des fleurs. Mais en ce qui concernait le sexe, je laissais les femmes découvrir mes atouts et mes talents. En voyant le visage de Snow, je devinais qu'elle devait être heureuse de savoir que j'étais à la hauteur de ses attentes. Mais elle ne le savait pas encore, je serais même plus qu'à la hauteur. Et lorsqu'elle me fit un sourire coquin... Je compris que je n'avais pas à faire à une femme passive. Snow prit mon membre dans sa main et se mit à faire des va et vient. Mon corps réagit. Depuis le temps qu'il n'attendait que ça... La main de Snow sur mon entrejambe !! Je la laissais faire en me mordant la lèvre, soupirant de plaisir. J'imaginai déjà le plaisir que je ressentirais lorsque enfin, les cris de plaisir de Snow retentiraient dans tout mon appartement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

♈ Messages : 30
♈ Friandises : 20
♈ A New York depuis : 30/09/2013
♈ Quartier : Bronx

MessageSujet: Re: Give me everything to night [pv Blake]   Jeu 25 Déc - 19:31

Les choses sérieuses allaient enfin pouvoir. La chaleur qui s’était installée dans mon bas-ventre me faisait presque « mal » et il était urgent que je puisse la combler. Blake n’avait presque rien fait pour m’exciter et pourtant les faits étaient bien là. A présent, je me trouvais chez lui et je comptais bien passer une nuit de débauche. Habituellement, mes clients ne me faisaient pas autant d’effet, mais il fallait bien avouer que Blake était unique en son genre. Outre le fait qu’il était un homme riche, bien évidemment. Parce que ça, je m’en foutais royalement de son argent. La richesse ne faisait pas tout. Je voyais Blake pour ce qu’il était à proprement parlé. Le reste n’était que matériel.

Chacun de nos baisers échangés, chacun de nos mouvements étaient fougueux. Il y avait de l’urgence dans nos mouvements, un désir qu’il nous tardait de combler afin de ressentir cette félicité et ce bien être qui régnait juste après avoir atteint le septième ciel. Il avait commencé en me donnant du plaisir en agaçant les pointes durcies de mes seins, ce qui m’avait déjà arraché un gémissement de plaisir. Ma poitrine faisait parti des zones érogènes que possédaient mon corps et quand la personne était naturellement douée, elle pouvait me faire découvrir des zones érogènes encore non connues par moi. Je ne pensais pas pouvoir était plus excitée avant que Blake ne se mette à caresser de ses doigts ma féminité. Me cambrant, je me laissais tomber dans les méandres du plaisir. Ses doigts contribuèrent à calmer momentanément la chaleur de mon bas-ventre, mais je savais que ça ne suffirait pas, qu’il me faudrait rapidement plus. Parfois, je pouvais être extrêmement difficile à satisfaire, ce qui faisait que j’étais exigeante. Alors j’espérais sincèrement que Blake serait à la hauteur de mes espérances.

En tout cas, en attendant, il savait y faire avec ses doigts. C’était un fait que je ne pouvais pas lui retirer. Un voile de plaisir était venu recouvrir mon regard. Si ça continuait comme ça, j’en oublierai mon prénom. Sentant le regard du jeune homme posé sur moi, mes yeux se rouvrirent paresseusement. Même si mon regard se plongea dans un premier temps dans le sien, je ne tardais pas à le baisser pour constater qu’il portait encore son jean et à en juger la bosse que je pouvais voir au niveau de son bas-ventre, je n’eus aucun mal à comprendre qu’il devait se sentir extrêmement à l’étroit là-dedans. Me redressant, j’inversais nos positions. Cela mit fin aux caresses de ses doigts sur mon intimité et se serait mentir que de dire que cela ne me manqua pas instantanément, mais j’étais bien décidée à soulager Blake de son « indisposition ». Je frissonnais quand il posa ses mains sur mes hanches.

J’embrassais ses lèvres avant de descendre sensuellement vers son cou puis sur son torse. Je sentais chacun des frissons qui parcouraient son corps, ce qui m’incita à continuer. Je déboutonnais son jean puis attrapais ce dernier et son boxer pour les lui retirer d’un coup. En découvrant la virilité de Blake, une bouffée de chaleur m’envahit de haut en bas avant de se concentrer dans mon bas-ventre. Mon visage devait montrer au jeune homme à quel point j’aimais ce que j’étais entrain de voir. Blake pouvait être fier de son membre. Relevant mon regard vers le sien, un sourire coquin se dessina sur mes lèvres puis, sans détacher mon regard du sien, je tendis la main vers sa virilité que je pris délicatement avant de commencer à effectuer un va et vient. Aussitôt, je sentis son corps tressaillir et mon sourire s’agrandit. Je le vis mordiller sa lèvre inférieure. Tout en continuant mes caresses sur son membre, je replaçais mon visage près du sien et du bout des doigts, je le fis lâcher sa lèvre avant de l’embrasser.

De ma main encore libre, j’allais chercher la sienne que je posais sur ma poitrine. Je voulais qu’il me touche, j’avais besoin d’un contact avec lui, même minime. C’était une étrange nécessité, mais je la comprenais. Après tout, mon désir était principalement né quand je l’avais autorisé à me toucher. Dans ma main, je sentais son membre durcir encore plus et pendant quelques instants j’effectuais mes caresses jusqu’à atteindre la limite de ma patience. Séparant mes lèvres des siennes, je me plaçais juste au-dessus de sa virilité. J’effectuais quelques mouvements de bassin, frottant ainsi nos deux intimités avant de le faire entrer en moi. Un gémissement de bien-être s’échappa de mes lèvres lorsqu’il fut entièrement en moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

♈ Messages : 48
♈ Friandises : 38
♈ A New York depuis : 17/09/2013
♈ Quartier : Manhattan

MessageSujet: Re: Give me everything to night [pv Blake]   Dim 8 Fév - 13:22

Je souriais. Non pas un sourire tendre ou heureux mais un sourire sensuel, plein d'érotisme. Je savais ce qui allait se passer une fois que nous aurions dépasser le seuil de mon appartement. Ce devait être pour ça que j'étais si pressé de sentir la peau nue de Snow contre la mienne.

Snow me rendait dingue ! Mon membre durcissait au point d'être douloureux. Mais je savais que Snow saurait soulager cette douleur. Mais avant de me soulager, je glissais mes doigts dans l'intimité de ma partenaire. Mes yeux se posaient sur elle pour voir l'effet que mes doigts avaient sur elle. Ses gémissements, ses yeux clos, son corps cambré sous l'effet du plaisir... Merde, je me sentais de plus en plus à l'étroit dans mon boxer. Snow se releva légèrement et remédia à mon petit souci vestimentaire.

Inversant nos positions, la belle blonde prit les commandes en main... Et mon membre avec ! Mon corps réagissait en conséquence. Mon instinct prit le dessus et sans m'en apercevoir, je me cambrais sous l'effet des caresses que Snow m'offrait. Je mordis la lèvre inférieure. Mais Snow vint poser ses lèvres pulpeuses sur les miennes. Capturant sa bouche dans un baiser passionné, je me laissais aller totalement au plaisir, mon bassin réagissant également.
Je sentis la main de Snow prendre ma main... Je sentis au creux de ma paume son sein. Sans attendre, je titillais la pointe durcie de son sein. Je voulais l'entendre gémir à nouveau. Il le fallait.

Soudain, ses lèvres quittèrent les miennes. J'ouvris les yeux et eus le temps de voir une vision des plus érotiques !! Snow sur mon membre, l'excitant avant de le laisser la pénétrer au plus profond de son intimité. Le gémissement qui s'échappa entre ses lèvres... Sûrement l'un des plus beaux sons sur cette Terre. Je posais alors mes mains sur ses hanches avant de bouger mon bassin contre le sien. J'avais tellement voulu sentir son intimité enserrer mon membre que j'avais du mal à y croire. Le plaisir que j'en tirais était presque irréel... Un peu comme lorsqu'on buvait un verre d'eau frais pendant la canicule. Je soupirai de plaisir en la sentant bouger contre moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

♈ Messages : 30
♈ Friandises : 20
♈ A New York depuis : 30/09/2013
♈ Quartier : Bronx

MessageSujet: Re: Give me everything to night [pv Blake]   Jeu 19 Mar - 18:26

L’envie et le désir étaient là. C’était urgent. Il y avait ce truc entre nous deux qui avait fait que nous nous étions sentis attirés l’un pour l’autre. Oh ce n’était pas de l’amour. C’était une alchimie purement sexuelle. Je ne cherchais pas à me caser et Blake ne semblait pas avoir ce but non plus. La seule chose que nous voulions, c’était combler ce désir sexuel presque invivable. J’avais tellement envie de lui, de le sentir en moi que j’en avais presque mal. Il fallait que je comble cette envie très rapidement. Jamais de ma vie je ne m’étais sentie aussi attirée par un client. C’était limite indécent. Si mon patron savait que c’était moi qui avais fait une proposition à Blake, j’allais me faire virer aussitôt. Mais il n’y avait absolument aucune raison qu’il n’apprenne cela. A moins que Blake ne crie sur tous les toits ce que nous nous apprêtions à vivre.

Ses doigts en moi étaient loin d’être suffisant pour combler cette envie plus qu’urgente, mais ils contribuèrent à me faire du bien et à calmer légèrement cette furieuse envie que j’avais de lui. Même si j’adorais qu’on s’occupe de moi et que j’étais certaine qu’il était capable de me faire grimper au rideau rien qu’avec ça, je prenais aussi beaucoup de plaisir à m’occuper de mon partenaire quand il valait le coup. Et Blake valait le coup. Du coup, je me délaissais de ses doigts avec regret parce qu’il savait s’en servir. Ce qui en disait long sur ses capacités de se servir de son membre. Je le déshabillais tout en inversant nos positions. Une fois son membre libéré de sa prison de tissu, je n’hésitais pas à le prendre en main afin d’y effectuer un va et viens. Le voir se cambrer sous mes caresses m’arracha un sourire. Chacun son tour comme qui dirait.

Le voir se mordre la lèvre inférieure me donna une furieuse envie de l’embrasser et je ne tardais pas à satisfaire cette envie en allant coller mes lèvres contre les siennes. A force d’effectuer des va et vient sur son membre qui se faisait de plus en plus dur dans ma main, je sentis son bassin accompagner mes mouvements. Assez rapidement ses mains sur ma peau vinrent à me manquer. Aussi attrapais-je sa main pour la poser sur un de mes seins. Ma demande silencieuse fut comprise car aussitôt, Blake se mit à jouer avec mon mamelon, m’arrachant un gémissement qui vint se perdre dans sa bouche. Le désir que ses doigts avaient légèrement comblé revint au triple galop. Aussi je cessais mes caresses sur son membre et séparais mes lèvres de celles de Blake pour me placer au-dessus de son membre. Je me frottais contre celui-ci, retardant légèrement l’instant où nos deux corps ne feraient plus qu’un.

Sauf que c’était plus facile à dire qu’à faire car l’urgence revint et aussitôt, je me laissais tomber sur son membre qui vint se loger au plus profond de mon intimité. Un profond gémissement s’échappa de mes lèvres aussitôt. Je me cambrais sous le plaisir que je ressentis aussitôt. Les mains de Blake vinrent se poser sur mes hanches, m’imposant ainsi un rythme de mouvement auquel je me pliais. A chaque aller et venu du membre de Blake en moi, un gémissement s’échappait de mes lèvres. J’étais remplie à la perfection. Il y avait tellement longtemps que je n’avais pas pris un tel pied que je comptais bien en profiter. Peut-être qu’à la fin, ce serait Blake qui crierait grâce, mais un coup comme lui, il était hors de question que je le laisse filer aussi facilement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

♈ Messages : 48
♈ Friandises : 38
♈ A New York depuis : 17/09/2013
♈ Quartier : Manhattan

MessageSujet: Re: Give me everything to night [pv Blake]   Lun 29 Juin - 22:10

La nuit que j'allais passer avec Snow... Je sentais qu'elle serait inoubliable, qu'elle serait la femme qui me marquerait sexuellement. Rien que son physique me rendait dingue ! Pourtant, j'en avais vu des filles bien foutues mais Snow n'entrait pas dans cette catégorie. Elle était plutôt dans celle des fantasmes... Oui, elle était mon fantasme, la belle grande blonde. Sexy, sensuelle, elle savait comment se faire désirer, comment provoquer le désir sans forcément être nue et ça, peu de femmes pouvaient se vanter de savoir le faire. Mais elle... Il fallait que je trouve le moyen de la garder pour moi. J'obtenais toujours ce que je voulais et je savais que Snow serait à moi, quoi qu'il arrive...

Snow avait pris les choses, et mon membre, en main. Elle me procurait tant de plaisir que j'avais fini par fermer les yeux en me mordant la lèvre. Snow avait prit ma main et l'avait déposer sur son sein. Même si j'étais perdu dans les sensations que m'offrait la main de Snow, j'avais assez de lucidité pour comprendre que la jeune femme voulait que je la touche. Je me mis alors à jouer avec la pointe déjà durcie de son sein. Ses lèvres posées sur les miennes, j'entendis néanmoins le gémissement qui vint se perdre dans ma bouche. Je titillais un peu plus son téton, son excitation devint la mienne. Alors que je sentis que mon désir devenait plus, Snow retira sa main. J'ouvris les yeux et la vit au dessus de mon membre, je sentis son intimité contre la mienne. Si je m'étais écouté, j'aurais posé les mains sur ses hanches et l'aurais pénétré mais je la laissais faire... Même si mon membre semblait sur le point d'exploser tant l'excitation était forte. Soudain, l'explosion vint. Snow s'était empalée sur mon membre, un gémissement s'échappa de mes lèvres. Enfin !

J'avais immédiatement posé les mains sur ses hanches pour lui imposer un rythme. Les gémissements de Snow m'excitaient encore plus, accélérant les mouvements de mon bassin contre Snow. Sentir mon membre enserré par la féminité de Snow me rendait complètement dingue. Je continuais de la pénétrer avec ardeur, me mordant de plus belle la lèvre inférieure. Snow gémissait, j'ouvris les yeux et la vision de Snow sur mon membre, gémissant, la tête penchée en arrière me fit gémir involontairement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

♈ Messages : 30
♈ Friandises : 20
♈ A New York depuis : 30/09/2013
♈ Quartier : Bronx

MessageSujet: Re: Give me everything to night [pv Blake]   Sam 11 Juil - 21:00

Blake était doué avec ses doigts et s’il était doué avec ses doigts, je n’osais pas imaginer ce que ça serait avec son membre que j’avais pu quand même sentir entre mes cuisses lorsque j’étais assise à califourchon sur lui dans le club. Même si je l’avais senti à travers son pantalon, j’avais pu me faire une brève idée de ce qu’il y avait là-dessous et cela ne m’avait pas du tout déplu. Mais maintenant que j’avais vu sa virilité dans toute sa dureté, j’étais certaine que j’allais prendre un pied d’enfer et je ne m’étais pas trompée. Bien que j’aurais pu atteindre un premier orgasme rien que par la caresse de ses doigts, j’avais fait en sorte de cesser cela pour pouvoir l’avoir lui, en moi. C’était devenu une nécessité. J’avais pris les choses en main et j’avais effectué des caresses sur ce membre qui me donnait autant envie. Je savais que les attouchements sur cette partie avaient tendance à faire planer les hommes et pour cette raison, j’encourageais Blake à continuer de me toucher. J’aimais sentir ses mains sur moi.

Quand il commença à jouer avec une de mes pointes durcies, je me sentis presque fondre comme de la neige en plein soleil. Et puis… « neige » n’était-il pas mon second prénom ? Il s’occupa de mes seins jusqu’à ce que je cesse mes caresses sur son membre pour m’installer à califourchon sur ses cuisses. Sa virilité contre mon intimité, je me frottais contre lui, retardant le moment de la pénétration jusqu’à ce que mon désir devienne trop grand pour continuer à être refoulé comme ça. Sans la moindre mise en garde, je m’empalais sur son membre, poussant un profond gémissement de bien être. Mes hanches se mirent aussitôt en marche, se mouvant au rythme imposé par Blake et ses mains sur mes hanches. A chaque pénétration de son membre en moi, je gémissais encore et encore sans pouvoir m’arrêter. De tous les hommes avec qui j’avais pu avoir des relations sexuelles, jamais encore je n’avais été aussi remplie et comblée. Blake allait m’emmener au septième ciel, voir même encore plus haut.

Il accéléra le rythme de son bassin, me faisant suivre le mouvement et augmentant également le nombre de gémissements qui s’échappaient de ma bouche. Je sentais les parois de mon intimité se resserrer autour de son membre. Cambrée vers l’arrière, j’avais du mal à rester complètement maitresse de mon propre corps. Je crois que Blake aurait pu faire n’importe quoi de ce dernier que je lui aurais été soumise. L’espace de quelques secondes, je regardais Blake et mes yeux se retrouvèrent plongés dans les siens. Je remarquais qu’il se mordait la lèvre inférieure. Mes doigts vinrent dégager la lèvre qu’il tenait entre ses dents. Je caressais ses lèvres de la pulpe de mes doigts avant de me pencher en avant pour aller embrasser sa bouche, faisant mourir mes gémissements en lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Give me everything to night [pv Blake]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Give me everything to night [pv Blake]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» MAEDA WEI x BABE ILL GIVE YOU ONE MORE NIGHT.
» Présentation Mike Blake
» I'LL GIVE YOU ANYYYYYYYYYTHING, I'LL GIVE YOU ANY RING.
» Demeure d'Anita Blake
» Perfect night ♪

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dirty New-York ::  :: Manhattan :: The Night Shine-