Dirty New-York

Qui a dit que le linge sale se lavait uniquement en famille ?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 I think I have a problem... Oops... [Jake]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

avatar

♈ Messages : 182
♈ Friandises : 163
♈ A New York depuis : 18/09/2013
♈ Quartier : Brooklyn

MessageSujet: I think I have a problem... Oops... [Jake]   Jeu 19 Sep - 20:52

Un énorme sourire se trouvait dessiné sur mes lèvres quand je sortis de chez le photographe. Il avait terminé de développer ma pellicule et il s’était permis de regarder mes clichés. C’était, normalement, interdit, mais je ne lui en voulais pas une seule seconde car il m’avait fait une ribambelle d’éloges. Il venait de faire une heureuse et il ne savait pas à quel point. Rien que ça, ça avait suffit pour rendre ma journée parfaite. Ce n’était pas tous les jours qu’un photographe vous disait que vous aviez du potentiel.

Tout en marchant en direction de chez moi, je regardais mes photos avec un air plus que ravi. Pour une fois, je n’en avais loupé aucune, même si certaines me décevaient parce qu’elles ne ressemblaient pas vraiment à ce que j’espérais. Mais cela ne voulait absolument pas dire qu’elles étaient ratées. Loin de là ! Quand j’eus terminée de les observer tout en évitant de me prendre des gens, je les rangeais dans mon sac et accélérais un peu le pas tout en continuant de sourire. Les gens allaient se dire qu’il me manquait une case, mais ce n’était pas grave.

J’avais l’impression que des ailes avaient poussé dans mon dos tellement je me sentais légère. J’avançais et décidais de prendre un petit raccourci pour arriver un peu plus vite à la maison. Je n’avais pas pour habitude de prendre ce chemin là, mais bon, qui ne tentait rien à rien, non ? Je tenais la lanière de ma sacoche en souriant comme une bienheureuse. Je ne croisais personne, donc du coup, je pouvais sourire autant que je voulais sans qu’on me prenne pour une fille bizarre ou quoi. Déjà que c’était ainsi qu’on me voyait à l’Université alors dans la rue… peut-être que ça ne changerait pas grand-chose, mais quand même.

Bizarrement, plus j’avançais, plus j’avais l’impression que c’était une mauvaise idée d’être passée dans cette rue. Ma bonne humeur diminuait petit à petit et l’allure de mon pas aussi. J’avais l’impression qu’il allait m’arriver un truc de pas bon, et généralement, je ne me trompais quasiment jamais. Finalement, cette rue était vraiment une très mauvaise idée. Du coup, je m’arrêtais pour faire demi-tour sauf que je me figeais en voyant trois types surgir de… d’où d’ailleurs ?! Ma respiration se bloqua un peu tandis que je voyais ces trois-là approcher de moi. Daphné… il va falloir améliorer ton sixième sens !

Je les entendais parler entre eux, mais mon cerveau refusait d’analyser ce qu’ils disaient parce que je n’étais pas idiote et je me demandais vraiment comment j’allais faire pour m’en sortir cette fois-ci. A côté d’eux, j’étais réellement… une brindille d’herbe insignifiante ! Je commençais à reculer parce que je les trouvais vraiment trop près d’un coup mais j’ignore comment ils firent, mais je heurtais le mur d’un des bâtiments. En clair, ils avaient fait en sorte que ma trajectoire se dévie en arc de cercle. Mon dieu, j’avais l’impression de faire affaire avec des experts là-dedans. Je déglutis difficilement. J’étais coincée.

Mon cerveau fit une espèce de black-out à ce moment-là. Il y avait cette odeur d’alcool, des mains qui me frôlaient. Mes dents étaient serrées et je ne faisais que déglutir. Mes yeux étaient fermés. Je me disais que comme ça, ça serait moins dur, mais j’avais l’impression que non. Sauf que je ne pouvais pas me résoudre pour les ouvrir. Comment une journée pouvait-elle bien commencé et se terminer comme ça ? J’étais presque entrain de suffoquer quand une espèce d’élan de courage me vint et je rouvris les yeux. J’essayais d’éviter le reste et leur demandais de me laisser tranquille. Sauf qu’au lieu de quoi, ils se mirent à rire.

Je détestais qu’on ne me prenne pas au sérieux et grâce à une dose d’adrénaline, je levais brusquement mon genou qui vint se loger entre les jambes d’un des trois. Celui qui avait pris le coup eut une exclamation de douleur avant de se lier en deux, sauf que je me pris une gifle magistrale. Le gout du sang arriva et j’eus une grimace de douleur. La douleur à la joue commença à arriver et je commençais vraiment à croire que j’étais fichue parce qu’ils se décidèrent à passer à l’étape supérieure et là, j’avais vraiment plus que la trouille et la seule chose que je pouvais faire, c’était me débattre…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

♈ Messages : 142
♈ Friandises : 138
♈ A New York depuis : 17/09/2013
♈ Quartier : Brooklyn

MessageSujet: Re: I think I have a problem... Oops... [Jake]   Ven 20 Sep - 10:15

Depuis quelques temps, rien n’était plus pareil. En fait, depuis que j’avais aidé Daphné après qu’un de mes coéquipiers soit responsable de sa cheville tordue. Je lui avais dit des choses, beaucoup trop de choses. Le résultat ? Hey bien, je me sentais gêné comme jamais. Pour autant, je ne l’évitais. A l’université, je lui disais bonjour, je lui tenais la porte vu qu’avec ses béquilles, elle avait du mal. Enfin bref, je m’efforçais de lui montrer que je ne m’étais pas moqué d’elle. Et plus d’une fois, mes amis me charriaient. Et puis, il y avait mes anciennes conquêtes qui me demandaient des comptes. Ne donnant plus de nouvelles, elles me harcelaient à essayer de comprendre pourquoi je ne venais plus les voir … La raison était simple, je ne cessais de penser à Daphné. J’avais pris conscience que je craquais vraiment pour elle. C’en était déroutant… Moi qui n’avais jamais éprouvé de réels sentiments pour une femme… Et si, tout cela changeait ? Et si…
« Jackson ! T’es avec nous ou pas ?? Mec, arrête de penser à ta petite amie ! »
Je sortais de mes pensées. Encore une fois, Marcus s’amusait à m’énerver. Ma réponse ? Un magnifique geste obscène avec mon merveilleux majeur. J’étais dans un resto avec un groupe d’amis. Enfin, physiquement, j’étais avec… Marcus n’avait pas totalement tort… Je ne pensais pas à ma petite amie mais à Daphné et lorsqu’il parlait de petite amie, c’est bien d’elle qu’il parlait. Finalement, je décidais de couper court à leurs vannes, j’étais assez fatigué. Je me levais sans un mot.

« Oh allez, Jacky ! Tu sais bien qu’on plaisante, me dit Marcus.

- Ouais, je sais. Je rentre, j’ai un examen demain, faut absolument que je révise, lui mentais-je. On se retrouve demain ! »

Je leur fis un signe de main et sortis du restaurant. L’air frais me fouetta le visage. Après la chaleur étouffante du resto, cette fraicheur soudaine était la bienvenue. Je décidai de passer par les ruelles. Je savais bien que ce n’était pas une bonne idée… Mais, je ne me considérais pas comme une proie. Qui plus est, j’aurais voulu qu’un abruti décide de venir me chercher des problèmes. Je voulais jouer de mes poings, j’avais beaucoup de tension à évacuer.
Les ruelles étaient plutôt sombres. Mais ça, je m’en foutais royalement. Mains dans les poches, j’avançais sans même regarder où j’allais vraiment. Je marchais machinalement. Je tournais dans une ruelle lorsque je vis de loin trois mecs. Au début, je n’y fis pas attention. Les ivrognes et les drogués adoraient se cacher dans des endroits aussi sombres et glauques. Je tournais dans une autre ruelle lorsqu’un cri retentit. Cette voix… Je la connaissais que trop bien Daphné. Rebroussant chemin, je couru comme un dératé pour rejoindre la ruelle. Je vis de loin, Daphné donner un coup de genou bien placé à l’un de ses agresseurs. Elle lui avait coupé le souffle. Un autre lui donna une gifle magistrale. L'imbécile, il ne savait pas dans quoi il s’était fourré. Totalement hors de moi, je courus sans m’arrêter et lorsqu’un des agresseurs m’aperçut, je pris un élan incroyable et lui sautai dessus. Je martelais son visage de mes poings jusqu’à ce qu’il fut hors de combat. Sauf qu’un des deux agresseurs en profita pour me donner un derrière la tête. Je roulai sur moi-même et me relevai en position de combat. Sans attendre, je lui rentrais dedans, le projetant contre un mur. Heureusement pour moi, ils étaient bourrés, sinon ils auraient sûrement agi différemment et surtout plus intelligemment ! Celui que j’avais projeté, tituba en arrière avant de s’enfuir en courant à toutes jambes. Le dernier, celui qui s’en était pris à Daphné et qu’elle avait peut-être castré, se lamentait toujours au sol. Je le soulevais et le plaqua contre le mur. Je lui donnais un coup entre les jambes encore plus violent que celui de Daphné. Je le laissais, pleurnichant au sol.
Je tournais la tête et vit Daphné, encore sous le choc. Sans attendre, je la rejoins et la pris contre moi. Je lui caressais les cheveux. Puis je murmurais :

« Ca va ? Tu n’as rien ? Il ne t’a pas touché ? »

A présent, j’avais peur… Peur pour elle, peur qu’il ait eu la connerie de poser ses mains sur Daphné, qu’il ait osé lever la main sur elle. Je m’étais contrôlé mais je ne voulais qu’une chose… Le tuer de mes propres mains. Mais Daphné n’aurait pas approuvé… Je la gardais contre moi, dans mes bras, comme si elle risquait de disparaître…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

♈ Messages : 182
♈ Friandises : 163
♈ A New York depuis : 18/09/2013
♈ Quartier : Brooklyn

MessageSujet: Re: I think I have a problem... Oops... [Jake]   Ven 20 Sep - 10:19

Même les yeux fermés, je n’arrivais pas à atténuer ces frôlements et ces attouchements. Jamais on ne m’avait touché de cette façon. Jamais ! Et il n’y avait absolument rien de romantique ou d’agréable là-dedans. Non, là, c’était l’horreur. Je voulais que ça s’arrête, mais je n’étais pas idiote, ça ne s’arrêterait pas. Chaque seconde devenait des heures. Je ne savais pas comment me sortir de cette situation. J’essayais de faire en sorte de ne plus être présente mentalement, mais c’était impossible. Il n’y avait rien à faire pour que je puisse m’en aller de-là. J’étais entrain de me résigner à ce que la fatalité avait décidé de faire de moi quand, d’une pulsion soudaine, je collais mon genou entre les deux jambes d’un des trois types. Mais je n’eus pas le temps de sentir la moindre satisfaction car on m’assena une gifle magistrale.

Le gout aigre et métallisé du sang envahit ma bouche et je déglutis pour essayer de faire passer le gout, mais il n’y avait rien à faire. Je devais saigner de la lèvre… Etant donné que je ne bougeais plus, ma torture reprit, mais bizarrement, ça s’arrêta rapidement. J’avais le souffle court et je ne compris pas vraiment la scène qui se déroulait devant mes yeux. Mon cerveau avait décidé de s’arrêter de fonctionner, ce qui faisait que je regardais sans vraiment voir. Je comprenais qu’il y avait une bagarre devant moi, mais je ne distinguais absolument aucun visage. Je sentais les pulsations de mon cœur contre ma poitrine, mais les battements résonnaient dans mes oreilles, coupant le son. Tout s’arrêta quand les trois types s’en allèrent, me laissant seule avec un autre homme.

Je le regardais venir vers moi et j’eus un sérieux moment avant de comprendre qu’on me serrait dans des bras. Je restais immobile pendant quelques secondes avant que tout se remette en marche et l’image de Jackson s’avançant vers moi, me prenant dans ses bras arriva enfin, avec quelques secondes de retard. Je passais mes mains dans son dos, me serrant contre lui et je cachais mon visage contre son torse. Je m’accrochais à lui comme une bouée de sauvetage, serrant dans mes poings des morceaux de son blouson. Je sentais une de ses mains dans mes cheveux et tentais de répondre à ses questions, mais malheureusement aucun son ne sortit de ma bouche. « Ca va ? ». Je ne bougeais pas. « Tu n’as rien ? ». Je ne bougeais pas non plus. « Il te t’a pas touché ? ». Là, je hochais misérablement la tête, étouffant un sanglot.

Sangloter m’était fatale car je me mis à pleurer. Je sentais des larmes brûlantes parcourir mes joues. Je me serrais encore plus contre lui, craignant qu’il ne s’évapore que je me retrouve à nouveau toute seule. Peut-être que finalement, j’avais réussi à m’échapper de la réalité et que Jackson n’était pas réel. Peut importe, je préférais ça plutôt que le reste. Pourtant, mon cerveau savait parfaitement que c’était la réalité, mais quand même. Je ne savais pas quoi faire d’autre que de me serrer contre lui. Je m’estimais chanceuse de l’avoir à nouveau près de moi. Encore une fois, il m’aidait dans ce qu’il m’arrivait. Depuis ma journée à l’hôpital, j’avais la chance de connaître un autre Jackson et encore une fois, il était mon ‘sauveur’. Que faisait-il là ? Je n’en savais rien, mais le destin me l’avait encore mis sur mon chemin. Et cette fois-ci, je ne râlais pas.

Je restais contre lui plusieurs minutes, tentant de reprendre mes esprits. J’essayais de me calmer, mais il n’y avait rien à faire, des larmes continuaient de couler sur mes joues. Néanmoins, quand je me sentis me calmer, je relâchais doucement Jackson, gardant la tête baissée vers le bas et essuyant mes yeux et mes joues comme je le pouvais avant de relever la tête vers lui. Je me sentais vraiment misérable au plus haut point. Il fallait vraiment que les trucs dans ce genre n’arrivent qu’à moi. Ma chance était vraiment nulle en ce moment. A peine remise de ma cheville en vrac, je me faisais agresser sur le chemin menant à chez moi. Enfin, chemin que je n’empruntais normalement jamais et que je n’emprunterais plus jamais.

- Merci… fis-je pitoyablement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

♈ Messages : 142
♈ Friandises : 138
♈ A New York depuis : 17/09/2013
♈ Quartier : Brooklyn

MessageSujet: Re: I think I have a problem... Oops... [Jake]   Ven 20 Sep - 10:25

J'avais le corps en feu. Et pas dans le sens que l'on pense... j'étais hors de moi. Je n'avais pu supporter les hommes levant la main sur une femme et ceux depuis Scott... mais là... s'en prendre à Daphné....ces hommes étaient tout simplement suicidaires ! Depuis que je lui avais dis un peu de ce que cachait mon coeur... Daphné avait une place nouvelle à mes yeux... Mon esprit m'intimait l'ordre de la protéger ... et même si elle ne voulait pas de moi, tant que je la savais en sécurité, tout allait pour moi.
Je n'avais pas cessé de caresser ses cheveux. Je lui avais même déposé un baiser sur la tête. Je lui demandais si ces salauds l'avaient touché... elle hocha la tête, sanglotant contre moi. Bien sûr, je regrettais soudain de ne pas avoir été plus violent avec eux... j'avais été indulgent par peur que Daphné soit encore plus effrayée.
Elle pleurait dans mes bras, contre moi et je bouillonnais intérieurement contre ces hommes qui l'avaient fait pleurer. Soudain, je sentis qu'elle s'écartait lentement de moi. Je ne la retins pas. Daphné s'essuya les yeux en me remerciant, comme si elle était honteuse. Le destin avait décidé de me mettre sur son chemin... j'étais peut-être son ange gardien. Ou quelque chose dans le genre.

« Daphné qu'est que tu faisais ici ? Je te raccompagne et ce n'est pas la peine de discuter. »


J'avais parlé d'un ton catégorique. S'il fallait que je la suive comme un espion, juste pour être sûr qu'elle rentrerait sans problème chez elle, j'en étais totalement capable. Sans un mot, je retirai ma veste de cuir et lui couvrit les épaules. J'avais soudain l'impression qu'elle était faible. Je me retenais à grande peine de la prendre encore dans mes bras... Comment une femme pouvait avoir un effet aussi dévastateur sur moi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

♈ Messages : 182
♈ Friandises : 163
♈ A New York depuis : 18/09/2013
♈ Quartier : Brooklyn

MessageSujet: Re: I think I have a problem... Oops... [Jake]   Ven 20 Sep - 10:29

Jackson m’avait laissé reculer quand je l’avais lâché et je lui en étais reconnaissante. D’accord, je pleurais, mais ce n’était pas pour autant que j’aimais compter trop sur quelqu’un. Même en pleurant, je restais telle que j’étais. C’était déjà un bon point avec ce que je venais de vivre, non ? J’espérais bien. Je ne savais pas encore où allait me mener cette bien triste expérience. Ca me faisait peur pour l’instant. Je me serrais dans mes bras, frissonnant. J’avais froid et ce n’était pas spécialement la température qui me faisait trembler, même si elle n’était pas particulièrement élevée. Le froid venait de l’intérieur de moi. Bien que j’avais les yeux vers Jackson pour le remercier, je n’avais pas pu m’empêcher de vite détourner les yeux pour fixer un point invisible quelque part.

Je reportais mon attention sur lui quand il me demanda ce que je faisais aussi et qu’il déclarait qu’il me raccompagnerait à la maison. Je n’avais pas le choix. Je hochais distraitement la tête. Je n’avais pas envie d’être toute seule. Je savais que, quand je me retrouverais seule, ce qu’il s’était passé quelques minutes plus tôt me reviendrait en tête et je n’étais pas prête psychologiquement à revivre ça. Il faudrait bien, mais pas tout de suite. Ma conscience m’intima que je n’avais pas répondu à la première question de Jackson et je reportais mon attention sur lui pendant qu’il retirait son blouson de cuir. Je ne cherchais pas à comprendre ce qu’il faisait et préférais donc répondre :

- Je rentrais à la maison. Je pensais emprunter un raccourci, mais…

Ma voix s’éteignit là. Techniquement, c’était un raccourci, mais j’aurais mieux fait de prendre le même trajet que d’habitude pour rentrer chez moi. Ca m’apprendra à ne pas me méfier. Je n’étais pas assez méfiante, on me l’avait toujours dit. Tout du moins, pas au premier abord. C’était une fois que je m’étais rendue compte des choses que je le devenais. Par exemple, quand Jackson avait décidé de changer comportement avec moi, j’avais été méfiante avant de finalement lui laisser le bénéfice du doute puis accepter le fait qu’il avait changé. Je regardais à nouveau un point invisible quand je sentis quelque chose d’assez lourd se poser sur mes épaules. Je baissais les yeux pour voir qu’il m’avait passé son blouson.

Je relevais la tête vers lui et le remerciais du regard pendant que j’attrapais les pans de son blouson pour le resserrer autour de moi. Je ne voulais pas rester plus longtemps dans cette rue qui me filait la chair de poule. Je me mordillais la lèvre inférieure avant que Jackson et moi nous nous mettions en route en direction de chez moi, mais cette fois-ci, j’empruntais le chemin normale. Je voulais quitter cette rue le plus rapidement possible. Plus jamais je ne passerais par-là, c’était terminé ! Je regardais plus mes converses que devant moi. Jackson était silencieux à côté de moi et j’attrapais son bras avant de le serrer contre moi. Au moins, je ne me prendrais rien, ni personne. J’avais l’esprit un peu vide en fait, du coup, je n’étais pas la meilleure compagnie du monde…

Néanmoins, je lui étais reconnaissante de me ramener à la maison. Je ne savais pas du tout comment j’aurais réagi si j’avais été toute seule. Je commençais à me demander ce qu’il serait passé s’il n’avait pas été là pour me venir en aide. Je marquais un temps d’arrêt puis secouais la tête pour chasser cette pensée. Non, non, non ! Il était hors de question que je pense à ça ! Ca n’avait pas eu lieu, j’avais frôlé le pire, certes, mais ça n’avait pas eu lieu. Dieu merci, d’ailleurs. Et merci à Jackson, bien évidemment… J’étais un peu silencieuse jusqu’à l’immeuble où j’habitais. En même temps, je ne pouvais pas dire grand-chose. J’ouvris la porte de l’immeuble et la tins le temps qu’il passe le seuil à son tour. Nous nous dirigeâmes vers l’ascenseur puis j’appuyais sur le bouton numéroté 4.

Rentrer chez moi me faisait un bien fou. Je lâchais un soupire et retirais mes converses que j’abandonnais dans l’entrée. J’invitais Jackson à rentrer à l’intérieur et me dirigeais vers le salon. Comme je le supposais, il n’y avait personne. A quelle heure rentrerait papa ? Je n’en avais aucune idée. Je me tournais vers Jackson qui m’avait suivi.

- Je… Merci encore pour tout…

Je me sentais pitoyable. Mais encore plus que d’habitude et que la dernière fois qu’il m’avait raccompagné ici. J’avais toujours son blouson qui me tombait sur mes épaules. Il était trente-six fois trop grand pour moi, mais au moins, il me réconfortait, c’était déjà ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

♈ Messages : 142
♈ Friandises : 138
♈ A New York depuis : 17/09/2013
♈ Quartier : Brooklyn

MessageSujet: Re: I think I have a problem... Oops... [Jake]   Ven 20 Sep - 10:49

Qu'est qui me retenait de ne pas retrouver ces trois têtes de cons pour les pulvériser comme il se devait ? Laisser à nouveau Daphné seule dans une ruelle, alors qu'elle venait juste de se faire agresser. Je risquais de commettre un ou plusieurs meurtres dans la nuit. Lorsqu'il s'agissait de violences faites aux femmes, j'étais toujours très engagé et prêt à donner une leçon aux soi-disant hommes prêts à lever la main sur une femme. Mais là, il était question de Daphné... Je n'étais pas engagé... Non, j'étais carrément enragé ! Mais, j'essayais de me calmer pour pouvoir l'aider. Je ne pense que mes yeux lançant des regards menaçants allaient la réconforter, loin de là. Remarquant qu'elle se frottait les bras, j'en concluais qu'elle avait froid et je retirais mon blouson pour la poser sur ses épaules. Elle m'expliqua qu'elle rentrait chez elle et pensait emprunter un raccourci. C'en était un... Mais pas pour elle ! Pour moi qui ne cherchait qu'à taper dans le nez d'un imbécile, oui. Mais Daphné... Bon, je n'allais pas la gronder comme une enfant, après tout, elle avait bien le droit de passer par ce chemin si elle jugeait bon d'y passer. Mais avec cette expérience violente, je doute qu'elle reviendrait ici... Et j'en étais heureux. Sans un mot, nous quittions cette sordide ruelle pour emprunter la route principale, éclairée. J'avais l'impression qu'il s'était passé une éternité depuis que j'avais quitté le restaurant. Pourtant toute l'action s'était déroulée en un éclair... Absorbé par mes pensées, je n'ouvrais pas la bouche. Tout comme Daphné. Je ne voulais pas la forcer à me parler, surtout si elle s'en sentait pas prête. Je sentis alors une pression sur mon bras. Jetant un coup d'oeil, je vis que Daphné avait pris mon bras. Sentir qu'elle avait besoin de moi, me réconforta. J'avais peur qu'elle veuille que je m'en aille le plus rapidement... Après ce qui venait de se passer, elle aurait pût aussi bien avoir peur de moi et vouer une haine incurable envers les hommes.
Rapidement, nous atteignons son immeuble. J'en venais presque à regretter de ne pas venir chez elle pour les mêmes raisons que la première fois... Au moins, elle n'avait pas eu ce genre de rencontre... Dans l'ascenseur, je pris enfin le temps de vraiment la regarder. En dehors de sa lèvre ensanglantée, Daphné semblait de rien avoir. Son visage était pâle et ses yeux semblaient à des années lumières d'ici. Sans avoir conscience, je me pris à imaginer ce que serait ma vie si Daphné y était entrée plus tôt, si j'avais osé l'aborder en envoyant valser tous mes préjugés... L'ascenseur s'arrêta et nous en sortîmes toujours silencieux.
Daphné m'entraîna chez elle. Je l'observais retirer ses converses et entrer dans le salon. Je refermais la porte d'entrée derrière moi et avançait, gêné d'entrer un peu plus dans son univers. Elle revint, me remerciait une nouvelle fois. Avec ma veste bien trop grande pour elle, Daphné paraissait encore plus petite, plus mince... Et, je devais avouer que la voir avec ma veste sur le dos, me faisait drôlement plaisir. Instinct typique masculin. Voir sa petite amie avec ses affaires. On avait beau crier, on adorait ça, qu'elles nous piquent nos affaires et... Mais qu'est que je raconte, Daphné n'était pas ma petite amie !

" Daphné, tu n'as pas à me remercier, c'est normal que je t'aide vu la situation..."

Je me rapprochais d'elle mais pas trop pour ne pas qu'elle pense que j'envahissais son espace. Je posais ma main sur son bras... Même si à l'instant même, j'aurais voulu la prendre contre moi, la consoler comme je le pouvais. Je n'étais pas doué pour ça mais je pouvais toujours tenter quelque chose... Aussi maladroit que ça serait, ça resterait sincère. Mais je ne fis rien qui puisse la mettre mal à l'aise... Profitant simplement de la voir dans ma veste trop grande pour ses épaules...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

♈ Messages : 182
♈ Friandises : 163
♈ A New York depuis : 18/09/2013
♈ Quartier : Brooklyn

MessageSujet: Re: I think I have a problem... Oops... [Jake]   Ven 20 Sep - 11:05

Je n’étais pas la compagnie la plus agréable qu’on pouvait trouver maintenant, mais j’étais reconnaissante à Jackson de ne faire absolument aucun commentaire sur le fait que je voulais prendre un raccourcis pour rentrer chez moi. Il aurait très bien pu me traiter d’idiote comme quoi, j’aurais dû me douter qu’il ne fallait pas passer par-là parce que c’était dangereux quand on était une simple fille comme moi. Je ne lui aurais pas donné tord et je n’aurais rien dit pour contré ces dires parce que c’était exactement ce que je pensais de moi en ce moment même. J’étais une parfaite idiote. Je m’étais laissée emporter par la joie d’avoir mes nouveaux tirages et du coup, je n’avais pensé à rien d’autre que de rentrer chez moi au plus vite pour faire tout ce que j’avais à faire avec ces photos. Sauf que là… l’envie m’était plus que passée…

J’étais reconnaissante qu’il me laisse serrer son bras contre moi. J’avais besoin de me dire que je n’étais pas toute seule face à cette situation et qu’il était bien là, que ce n’était pas une élucubration de mon cerveau qui imaginait une scène qui me serrait nettement préférable que celle que j’avais pu vivre quelques instants plus tôt. Bref, j’étais encore loin de me dire que je marchais réellement dans la rue pour rentrer chez moi en compagnie de Jackson. Cependant, en arrivant chez moi, je me sentis enfin revenir à la réalité vraie. L’odeur de l’appartement duplex dans lequel je vivais me rassura un tant soit peu et je pus enfin me dire que c’était réellement fini, que j’étais enfin tranquille. Néanmoins, je ne pus m’empêcher de regarder partout autour de moi et aucun détail ne manquait : des photos de moi un peu partout, de mon père et moi, de ma mère, de nous trois… Bref, tout un tas de souvenir que j’avais encadré pour les mettre dans l’appartement.

Je me sentais légèrement mieux et je pus à nouveau parler, remerciant encore une fois le jeune homme de m’avoir sorti d’un mauvais pas. Que serais-je devenue sans lui ? Je n’en savais rien. Je ne pouvais que lui être reconnaissante infiniment. Je lui adressais un bref sourire quand il me répondit que son aide était normale. Dans un sens, oui, mais dans l’autre… je ne sais pas. Peut-être que je réfléchissais de trop après tout. On me l’avait souvent dit, en fait. Je le regardais s’avancer vers moi, sans bouger. J’étais légèrement statique. Je devais offrir un spectacle bizarre avec son blouson sur les épaules. Je devais avoir l’air d’une clocharde ou je ne sais quoi de ressemblant alors que sur lui, ce blouson lui allait magnifique bien. Ca lui donnait un air rebelle de se balader avec. Je regardais sa main se posée sur mon bras et je ne fis absolument aucun mouvement de recule.

C’était déjà un bon point… En même temps, je ne ressentais pas vraiment de menace émanant de lui. C’était même tout le contraire. Cependant, malgré ça, je me sentais sale. J’avais l’impression d’être pleine de crasse et j’avais encore la désagréable sensation d’avoir toutes ces mains sur moi. Il fallait que je prenne une douche, c’était plus qu’urgent. C’était même une nécessité. Je pris une grande inspiration, comme si j’étouffais avant de reporter mon attention sur Jackson, qui continuait de m’observer.

- Je… je peux te laisser quelques instants ? Si tu veux… sers-toi quelque chose, il y a des trucs dans le frigo. Prends ce qui te fera plaisir. Je… je reviens !

Je ne pouvais pas lui expliquer que j’avais besoin de me laver. Je n’y arrivais pas, en fait. Du coup, je n’attendis pas vraiment qu’il me réponde avant de me mettre à grimper les escaliers rapidement pour m’engouffrer dans la salle de bain que je fermais à double tour. J’espérais vraiment qu’il ne m’en voudrait pas. C’était comme si je ne me contrôlais pas car je retirais son blouson, que j’accrochais au porte-vêtements accroché à la porte avant de me déshabiller totalement et de tout rouler en boule pour les mettre dans le panier de linge salle. Je n’avais jamais été aussi rapide de toute ma vie avant de m’engouffrer dans la cabine de douche et d’actionner l’eau. Après avoir réglé la bonne température, je me laissais glisser sous les jets d’eau et fermais les yeux avant de me remettre à pleurer.

Petit à petit, je me sentais mieux avant de me mettre à frotter énergiquement avec ma fleur de douche, moussante de savon, chaque parcelle de ma peau. J’en avais la peau légèrement rougie, mais j’en avais besoin. Au bout de plusieurs minutes, je coupais l’eau et sortis de la cabine. Il y avait de la buée sur le miroir et la condensation était partout dans l’air. Je n’y avais pas été de main morte avec la température de l’eau chaude… J’attrapais une serviette dans laquelle je m’enveloppais avant d’en attraper une autre pour essuyer au maximum mes cheveux. Je me les brossais rapidement avant d’enfiler un peignoir et je sortis de la salle de bain pour me rendre dans ma chambre. Là, je sortis des sous-vêtements propres que j’enfilais ainsi qu’un bas de pyjama légèrement trop grand qui retombait sur ma taille. J’enfilais une paire de chaussette en laine blanche. Je fouillais mon placard pour trouver le t-shirt qui allait, mais je ne le trouvais pas. Du coup, je me résignais à ne porter que mon peignoir en guise de haut…

Je redescendis les escaliers pour rejoindre Jackson, qui était assis sur le canapé. J’avais récupéré son blouson, que je tenais, serrée contre moi. Je le rejoignis et lui offris un léger sourire d’excuse, avant de repousser une mèche de cheveux mouillés derrière mon oreille. Je m’installais à côté de lui, ramenant mes jambes sous moi. J’étais un peu bizarrement installée, mais au moins, j’étais tournée vers Jackson de façon à le regarder. Je lui tendis son vêtement.

- Merci, encore, fis-je, et désolée, mais il fallait que je prenne une douche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

♈ Messages : 142
♈ Friandises : 138
♈ A New York depuis : 17/09/2013
♈ Quartier : Brooklyn

MessageSujet: Re: I think I have a problem... Oops... [Jake]   Ven 20 Sep - 11:08

Je m’étais approché d’elle et Daphné n’avait pas bougé. Que devais-je comprendre ? D’un côté, j’étais heureux qu’elle ne me repousse pas mais le fait qu’elle ne bouge voulait peut-être dire qu’elle ne supportait pas que je la touche. Et si elle me voyait comme ses agresseurs ? Non, pas possible. J’avais posé ma main sur son bras et je n’étais pas prêt de reculer… Sauf que Daphné eut soudain un mouvement de recul. Je ne compris plus rien. Je ne pensais pas avoir fait quelque chose de mal pourtant. Je n’eus pas le temps de répliquer que je vis Daphné s’en aller. On aurait qu’elle s’envolait plus qu’elle ne montait les escaliers. Je soupirai en la laissant s’échapper. Je n’avais pas très faim, je rentrais néanmoins dans la cuisine. Je fouillais un peu dans les placards jusqu’à trouver un verre. Je me servis un peu d’eau. Après avoir rincé mon verre, j’allais au salon. Je regardais un peu les photos qu’il y avait dans le salon. Certaines étaient de Daphné plus jeune, avec son père et une femme… Sûrement sa mère. J’y voyais quelques points communs, quelques ressemblances. Puis finalement, je m’installai sur le canapé en attendant sagement que Daphné revienne. C’était tuant de se dire qu’elle était si près de moi mais que je ne pouvais pas la toucher… Le pire serait sûrement quand elle reviendrait. Ca m’étonnait d’ailleurs qu’elle ne m’ai pas demandé de partir… Elle avait peut-être peur d’être seule… Avec ce qu’elle venait de vivre, ce n’était pas vraiment étonnant. Je sortis mon téléphone. J’avais reçu quelques messages d’amis et un appel manqué d’un cousin. Rien de bien intéressant. Je pourrais leur parler plus tard. Je rangeais mon portable lorsque Daphné fit son apparition… En peignoir et avec un bas de pyjama, les cheveux encore humides. Daphné avait donc eu besoin de prendre une douche. Elle s’assit à côté de moi et me tendit mon blouson en s’excusant de s’être absentée.

« Ce n’est rien, ne t’en fais pas pour ça… »

Je tendis la main pour attraper mon blouson. En fait, j’avais surtout besoin de la sentir. Ce que je réussi à faire. Frôler sa main alors qu’elle me tendait ma veste. Peut-être que ce n’était rien mais à mes yeux, j’avais besoin de ce contact. J’aurais tellement voulu en faire plus, mais j’avais tellement peur qu’elle ne m’envoit balader. Après tout, ce serait légitime. Elle devait être encore mal et je n’avais pas le droit de profiter de cela. Je vis que sa mèche était revenue devant son visage. Et dans une pâle caricature de film, je m’approchais pour la lui remettre derrière son oreille… Mon Dieu, qu’elle était belle !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

♈ Messages : 182
♈ Friandises : 163
♈ A New York depuis : 18/09/2013
♈ Quartier : Brooklyn

MessageSujet: Re: I think I have a problem... Oops... [Jake]   Ven 20 Sep - 11:21

J’étais un peu mal à l’aise par rapport à Jackson parce que je ne savais pas trop quoi lui dire pour justifier mes actes… Bien évidemment, ce n’était pas de sa faute tout ce qui m’arrivait et si j’avais eu un quelconque mouvement de recule, c’était totalement inconscient parce que je savais qu’il n’y était pour rien dans toute cette histoire. Même si j’avais eu cette irrésistible envie d’aller prendre une douche, ce n’était pas par rapport à lui. J’arrivais encore à faire la part des choses même si je n’étais pas censée le faire. Logiquement, c’était traumatisant ce genre de choses, non ? Normalement, je ne devais pas réagir comme ça, mais… mais j’allais éviter de réfléchir trop longtemps là-dessus car après tout, c’était tant mieux, non ? Il fallait que je vois ça comme ça et pas autrement. Du coup, j’étais un peu rassurée de savoir qu’il ne m’en voulait pas.

Je me serais vraiment sentie mal s’il m’en voulait. Mais en même temps, si je ne réagissais pas comme je le faisais maintenant, est-ce qu’on aurait pu m’en vouloir quand même ? Mon dieu, je n’en savais rien. Je n’avais absolument aucune réponse à me donner et… et je ne pouvais pas demander à Jackson ce qu’il pensait de tout ça parce que c’était trop gênant. Beaucoup trop ! Devrais-je aller consulter un psychiatre ? Peut-être bien… Il faudrait que je vois comment allait évoluer les choses, mais j’espérais que je n’en aurais pas besoin. Je n’avais pas vraiment l’argent pour m’autoriser ce genre de dépense alors j’allais éviter d’y penser. Après tout, il y avait des filles qui vivaient bien pire que moi, non ? C’était ses filles-là qui avaient besoin d’aide. Moi, j’avais eu toute l’aide nécessaire par Jackson. Donc, je n’avais plus qu’à essayer d’oublier cet accident de parcours et aller de l’avant.

Je lui adressais un léger sourire comme première réponse. Oui, je n’étais pas ce qu’il y avait de plus bavarde en ce moment, mais la douche m’avait réellement fait du bien ! D’ici quelques instants, j’étais certaine que j’allais redevenir moi-même. Il reprit son blouson un peu avant que je m’installe sur le canapé, mes jambes sous moi. J’étais contente qu’il soit toujours-là. Je n’avais pas envie de me retrouver toute seule et puis… et puis je n’avais pas vraiment grand monde à qui m’adresser. Carrie devait être occupée à autre chose et Jude… et bien Jude devait être entrain de briser un couple ou deux. Bien sur, je ne doutais pas pouvoir compter sur elles à n’importe quel moment, mais… pour l’instant, ce n’était pas leur présence que je voulais. Pour l’instant, il n’y avait que celle de Jackson qui me faisait du bien et je ne me l’expliquais pas vraiment. Peut-être parce que c’était lui qui m’avait sorti de ce mauvais pas.

- D’accord, répondis-je. Et… et promis, je ne bouge plus de là.

Je n’allais pas le laisser tout seul chez moi encore une fois. Ce n’était pas ce que j’appelais recevoir des gens. D’ailleurs, je n’aurais jamais dû disparaitre comme je l’avais fait, mais ça avait été plus fort que moi. Mais maintenant, il pouvait être rassuré parce que d’ici, je ne bougerai plus. Une mèche de cheveux retomba devant mon visage. Cette même mèche que j’avais remise quelques secondes plus tôt. Je m’apprêtais à la remettre là où elle était devait être, mais Jackson fut plus rapide que moi et il me la replaça. Je suivis ses doigts des yeux avant de me mettre à rougir. Je détestais quand les rougeurs trahissaient mes émotions. Surtout que… pourquoi ? Je baissais la tête pour me cacher. Bon dieu, mais quel âge est-ce que j’avais ? Dix-neuf ans, non ? Alors pourquoi est-ce que je réagissais comme ça face à lui ? C’était beaucoup trop étrange…

- C’est pas fair-play, déclarais-je en relevant la tête et en souriant.

Les rougeurs n’avaient toujours pas disparut et je me trouvais de plus en plus ridicule face à cette situation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

♈ Messages : 142
♈ Friandises : 138
♈ A New York depuis : 17/09/2013
♈ Quartier : Brooklyn

MessageSujet: Re: I think I have a problem... Oops... [Jake]   Ven 20 Sep - 11:36

La situation était plutôt étrange. Qui aurait cru que je serais le chevalier servant sans peur et sans reproche de Daphné ? Bon, elle ne le savait pas encore mais je l'étais. Moi-même, je ne l'avais su qu'après l'avoir porté jusqu'à l'infirmerie. Sachez mesdemoiselles et mesdames que nous aussi, les hommes, nous sommes compliqués. Pourquoi est-ce que j'avais eu ce besoin de la protéger ? Je n'en avais pas la moindre idée mais j'avais voulu la protéger, l'aider et surtout... L'aimer. Oui, je devais le reconnaître qu'au fond, cette fille avait eu un effet complètement inattendu sur moi. Pas une seule fois, je n'avais pensé que je pourrais ressentir autant de sentiments à la fois... Et me voilà à essayer de la protéger de tous les dangers que la vie lui réservait. Daphné me promit alors de ne plus bouger de sa place. Avec un sourire, j'approuvais avant de lui dire :

"J'espérais que tu me dise ça."

Après tout, la voir s'envoler vers la salle de bains, m'avait fait comme un pincement au coeur. Déjà parce que je n'avais pas l'habitude. Et puis ensuite, parce que je voulais tant me rapprocher d'elle. A présent, je comptais bien en profiter. Mais savait-elle que je restais un homme et que la voir en peignoir... Avait forcé un impact sur mes... Heum, mes nerfs ! Elle avait beau être habillée, je n'y pouvais rien. Mais je n'allais rien tenter bien sûr. Je la respectais bien trop, d'autant plus qu'elle venait à peine de se remettre des trois abrutis. Je n'allais pas en plus lui faire peur. Donc je contrôlais... mes nerfs et me concentrait sur Daphné et unique Daphné. Je remarquais qu'une mèche de ses cheveux s'était échappée et lui barra le visage. Plus rapide que la propriétaire de cette mèche, je la remis derrière son oreille. Je vis son regard suivre mes doigts. Elle baissa la tête en rougissant. Je l'entendis me dire que c'était pas fair-play. J'eus un petit rire.

"Ah bon ? Pourquoi ? Tu m'explique, lui dis-je avec une voix très douce."

Avec la même douceur que ma voix, je fis passer ma main sur sa joue, je lui relevai la tête et sans même attendre de réponse, j'approchais mes lèvres des siennes. Je le fis lentement pour qu'elle puisse à tout moment me repousser. Je ne voulais pas la forcer. Je voulais juste... Tenter...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

♈ Messages : 182
♈ Friandises : 163
♈ A New York depuis : 18/09/2013
♈ Quartier : Brooklyn

MessageSujet: Re: I think I have a problem... Oops... [Jake]   Ven 20 Sep - 11:42

Comment ça est-ce qu’il espérait que je dise ça ? Bon d’accord, ça avait dû lui faire un ‘choc’ de me voir partir en courant en direction de la salle de bain, moi-même, je pensais vraiment que j’aurais regardé l’autre comme un extraterrestre sans chercher à comprendre ce qui se passait. Après, je voulais bien comprendre que se retrouver en solo dans une maison qu’on ne connaissait pas et qui était en rien familière, c’était assez flippant quand même. Surtout qu’on s’y trouvait mal à l’aise et on craignait de toucher quelque chose de peur de le casser aussi sec. Je connaissais cette impression parce que c’était comme ça que je m’étais sentie la première fois que j’avais mis les pieds ici. Ce n’était quasiment pas meublé, mais le peu de truc qu’il y avait, je craignais d’y toucher. Avec un sourire, je lui répondis :

- Parole de scout !

Je n’avais jamais été scout dans ma vie, mais ce n’était pas grave ! C’était l’intention qui comptait. Et puis… Qui était encore scout à notre époque, concrètement ? Je ne connaissais personne, ou alors, je ne m’en souvenais plus, qui était parti en camp scout… Jackson était-il déjà parti en camp scout ? C’était une excellente question. Après tout, j’avais autant de chance qu’il me dise oui que non ! Ce serait une question que je lui poserais à l’occasion ou quand l’occasion se présenterait. J’aurais pu lui poser maintenant. Mais celle-ci s’envola assez rapidement quand il me remit ma mèche de cheveux en place. Mèche de cheveux que j’étais prête à remettre moi-même, mais il avait été plus rapide que moi. Je le laissais faire et me mis à rougir. D’instinct, je baissais la tête pour éviter de cacher mes rougeurs, mais c’était trop tard, il m’avait vu…

Enfin bref, passons, Daphné, passons ! Ce n’était pas comme si je n’avais pas vécu plus humiliant dans toute ma vie, non ? Si ? Je n’en savais rien. En relevant la tête, je lui fis remarquer que ce n’était pas fair-play de sa part et il se mit à rire. Je relevais la tête pour le regarder et espérer lui répondre quelque chose, mais absolument rien ne me vint en tête. Je le fixais donc bêtement et tout se déroula aussi rapidement que lentement. Mon cœur manqua plusieurs battements quand sa main se posa sur ma joue. Je restais statique en regardant son visage s’approcher du mien. Mon pauvre palpitant s’était mis à battre tellement fort que j’avais l’impression qu’il allait s’en aller d’une minute à l’autre. Est-ce que… Est-ce qu’il allait bien faire ce que je pensais ou pas ? Non… Si ? Non ? Mon cerveau devait être en plein délire en fait !

Au moment où j’avais besoin de mon cerveau, celui-ci me lâchait totalement alors que quand j’en avais pas besoin, et bien il fonctionnait normalement… C’était avant que j’aurais bien aimé faire une espèce de blackout total. Enfin bon, j’étais quand même bien présente sauf que je ne savais pas comment réagir face à cette situation…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

♈ Messages : 142
♈ Friandises : 138
♈ A New York depuis : 17/09/2013
♈ Quartier : Brooklyn

MessageSujet: Re: I think I have a problem... Oops... [Jake]   Ven 20 Sep - 11:51

Daphné me promit de ne plus bouger, "parole de scout". Je n'avais jamais été scout mais je me demandais si elle l'avait été. Quelque chose me dit que non, sinon, il y aurait bien une photo la représentant en uniforme scout, non ? A moins, qu'elle n'ait brûlé les photos. Moi, je voulais souvent brûler certaines photos que ma mère tenaient à garder. Je lui fis un sourire.
Et puis, tout changea. Je m'étais finalement rapproché d'elle. Bien plus que je ne l'aurais pensé. Lorsque je posai ma main sur sa joue, Daphné n'eut pas le moindre recul. Elle ne me repoussa pas. Alors, j'approchais enfin mon visage du sien. Je m'attendais à tout moment qu'elle me repousse, encore perturbée par les événements de la soirée. Mais heureusement pour moi, ce ne fut pas le cas. N'hésitant plus, je posais tout doucement mes lèvres sur les siennes. Puis lentement, je me mis à l'embrasser avec douceur et tendresse. Rien de déplacé ou d'intéressé. Juste le bonheur de pouvoir l'embrasser. Voyant qu'elle ne résistait toujours pas, je la pris contre moi. Je voulais qu'elle sente que je n'en voulais pas à son corps. Pour une fois, mes intentions étaient tout à fait honorables. Je ne comptais pas l'emmener ensuite dans mon lit. Non, je voulais juste lui montrer comment un homme devait séduire une femme, comment il devait se comporter avec elle. Daphné venait de voir ce que des idiots ivres étaient capable de faire pour parvenir à leur fin. Moi, je voulais lui montrer ce qu'un homme intelligent et doux, réservait à une femme qui le méritait vraiment. Jamais encore, je n'avais embrassé une femme avec autant de douceur et de tendresse. D'habitude, je me contentais de les embrasser sans réellement y mettre d'émotions, tandis que là... Je ne pouvais qu'être le plus doux possible. Je ne voulais surtout pas la brusquer ou lui faire peur. Je voulais lui montrer qu'elle pouvait avoir confiance en moi. Que jamais je ne voudrais lui faire du mal ou la forcer à quoi que ce soit...
Alors lentement, je lui caressais le visage, les yeux, en espérant qu'elle n'ait plus peur. Qu'elle se laisse aller...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

♈ Messages : 182
♈ Friandises : 163
♈ A New York depuis : 18/09/2013
♈ Quartier : Brooklyn

MessageSujet: Re: I think I have a problem... Oops... [Jake]   Ven 20 Sep - 11:55

Je ne savais pas du tout si je devais bouger ou pas en fait. Du coup, je préférais rester statique plutôt que d’avoir un geste malheureux qui casserait tout. Mon cœur battait tellement fort dans ma poitrine que j’avais l’impression qu’il allait me lâcher d’une seconde à l’autre. Le temps passait à allure réduite si bien que quand les lèvres de Jackson vinrent rencontrer les miennes, mon cœur s’affola encore plus. Et moi qui croyais qu’il ne pouvait pas aller encore plus vite que précédemment… Il fallait croire que je me trompais parce qu’il pouvait battre encore plus vite… Mes yeux s’écarquillèrent de surprise, mais rapidement cela passa si bien que je me surpris à lui rendre son baiser.

Légèrement surprise de moi-même, je n’eus pas vraiment le temps de me mettre à percuter qu’il m’attira contre lui. Je me laissais simplement faire, posant bêtement une main sur sa nuque. Absolument plus rien n’existait autour de moi. Les yeux fermés, je savourais simplement l’instant présent. Une explosion de sensations m’avait soudain envahit de part en part. Je n’avais même plus l’impression d’être un être charnel. Je n’étais plus que sensation et absolument rien d’autre. La seule chose qui me rappelait que j’étais belle et bien Daphné Aurore Gracey, c’était le contact de sa main sur ma joue qui me rappelait que j’avais une enveloppe corporelle.

J’étais contente de me dire qu’au moins, je ne refusais plus de contact avec la gente masculine. Cependant, ce n’était pas n’importe qui, c’était Jackson. Il m’avait aidé après tout, donc je n’avais aucune raison de le fuir. L’embrasser n’avait absolument rien à voir avec les fois où j’avais pu embrasser un autre garçon. C’était assez étrange comme sensation en fait, mais tant pis. Ce n’était pas comme si j’avais vraiment l’occasion d’y penser… Je connaissais sa réputation par cœur, je savais comment il était avec les filles en règle générale, cependant, je n’étais pas idiote et je sentais qu’il était sincère.

Quand nos lèvres se séparèrent, j’avais l’impression que plusieurs minutes s’étaient écoulées au lieu de quelques secondes ou à peine une minute… La réalité revint progressivement ainsi que mon salon du coup. J’avais le souffle légèrement coupé. J’en avais presque oublié de respirer pendant tout ce temps. Mes joues se remirent à rosir légèrement et cette fois-ci, je m’en foutais complètement. Un peu plus ou un peu moins… Je levais les yeux vers lui pour plonger mon regard dans le sien. S’il y avait bien une chose qui ne mentait pas chez l’être humain, c’était bien les yeux. J’avais appris à observer le regard des gens à travers les photos, du coup, j’étais tout aussi capable de reconnaître la sincérité directement.

Tout ce que je pouvais voir dans ses yeux marron foncés, c’était de la sincérité. Cependant, voilà, mon cerveau se remit en route au même moment et je ne pus m’empêcher de me demander : pourquoi ? Enfin, c’était tellement inattendu… C’était bien connu, Jackson aimait les blondes, même s’il m’avait avoué s’être trouvé débile pour m’en avoir fait voir de toutes les couleurs uniquement parce que j’avais les cheveux châtain. Mais il m’avait avoué aussi qu’il me trouvait différente de toutes les filles qu’il avait connu. Enfin, je n’avais pas trop de mal à le comprendre parce que les blondes sans cervelle… Mais brusquement, je me souvins de Carrie qui était peut-être enceinte…

Je me mordillais légèrement la lèvre inférieure avant de chasser cette pensée de ma tête. Plus tard… On verra ça plus tard. Ma journée avait été assez pénible avec ce qui m’était arrivé que du coup, je n’avais pas envie que ça continue. Du coup, je n’avais plus qu’à me demander une chose : et maintenant ?

- Hum… C’était quoi ça ? demandais-je.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

♈ Messages : 142
♈ Friandises : 138
♈ A New York depuis : 17/09/2013
♈ Quartier : Brooklyn

MessageSujet: Re: I think I have a problem... Oops... [Jake]   Ven 20 Sep - 12:00

Il faut que vous sachiez quelque chose au sujet de votre dévoué serviteur. Les doux baisers plein de pureté sans aucune arrière pensées étaient une chose toute nouvelle chez moi. Je savais que ça marchait comme les baisers passionnément torrides que je pouvais donner mais qu'il fallait plus de tendresse, de romantisme et aucune sensualité, pas de passion dévorante, ni de mains baladeuses. Surtout pas. On aurait pu croire que ça me dérangerait, mais en fait, non. Ce baiser, aussi tendre soit-il, je le savourais. Oh oui, je le savourais comme il se méritait car c'était en quelque sorte mon premier baiser. Enfin, le premier sans aucune arrière pensée. Croyez-moi, même le premier n'avait jamais été aussi pur.
J'avais cependant un peu peur... Daphné n'avait pas bougé... Elle subissait plus qu'elle n'appréciait ce baiser ? Se sentait-elle obligée de se laisser faire ? Un peu comme si ce baiser ne représentait rien pour elle ? Je me posais beaucoup trop de questions. J'avais l'intention de m'écarter pour la laisser mais je sentis sa main sur ma nuque. Alors, je continuais de l'embrasser, le coeur plus léger. J'avais tellement eu peur qu'elle me repousse et voir que finalement, nous partagions ce baiser... Je flottais sur un nuage. De nouvelles sensations se dévoilèrent à moi et soudain, j'eus l'impression que je ne connaissais rien à la vie. Rien des femmes. Rien de leurs envies, de leurs plaisirs, leurs peurs. Rien. Ce baiser m'ouvrait les yeux. J'en connaissais un rayon sur les femmes aux moeurs légères mais sur les femmes... Sincères, timides mais si belles... Je ne savais rien. Je ne pouvais pas anticiper les actions de Daphné parce qu'elle n'étaient pas comme ces filles que j'avais l'habitude de fréquenter... Elle était au dessus d'elles.
Puis après ce qui me sembla une douce éternité, notre baiser prit fin. Elle rougissait toujours mais cette fois, elle tenta pas de se cacher en baissant la tête. Elle me regardait en fait, les lèvres plus roses que d'habitude. Je me demandais alors si elle pensait que j'allais agir comme avec les autres filles... Si c'était le cas, j'allais devoir lui montrer que non. Je ne comptais pas aller plus loin avec elle. Ce simple baiser me contentais. Je la vis se mordre la lèvre, avec un air comme agacé. Je m'apprêtais à lui poser une question, mais Daphné me devança et me demanda la signification de ce baiser... Comment dire ? Je pense bien avoir des sentiments pour toi, j'aimerais tellement tenter quelque chose même si je sais que tu n'as pas confiance en moi et que tu dois sûrement m'en vouloir pour Carrie mais je te jure que je suis sincère et que je ferais tout pour aider Carrie, quoi qu'il arrive ! Finalement, j'optai pour une réponse plus courte :

"Je pense que tu l'as compris... Je ne suis pas indifférent à ton charme..."

Cette fois, ce fut à moi de baisser la tête. Je ne savais même pas comment on disait à une femme qu'on voulait commencer une relation avec elle... Ouais, je n'y connaissais vraiment rien !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

♈ Messages : 182
♈ Friandises : 163
♈ A New York depuis : 18/09/2013
♈ Quartier : Brooklyn

MessageSujet: Re: I think I have a problem... Oops... [Jake]   Ven 20 Sep - 12:14

Contrairement à ce qu’on pouvait penser, je faisais plus ou moins confiance à Jackson. Je ne doutais pas du tout de sa sincérité quant à ce qu’il venait de se passer, mais je ne pouvais pas m’empêcher de me poser des questions. Certes, depuis l’histoire de l’hôpital, il avait radicalement changé avec moi, il était devenu sympa, tellement sympa et serviable que du coup, ça avait choqué tout le monde. Ce qui n’était pas étonnant étant donné qu’avant, c’était limite s’il ne me crachait pas dessus dès qu’il me croisait donc c’était normal que les gens se posent des questions, non ? Mais là n’était pas la mienne. Moi, je voulais connaître la raison pour laquelle il m’avait embrassé.

Pour ma part, je ne pouvais pas être indifférente à lui, c’était impossible et mes émotions me trahissaient énormément. En même temps, j’avais appris à connaître la personne qu’il était réellement au fil des derniers jours. Et je ne pouvais pas croire qu’il n’avait pas d’amis, comme il me l’avait dit dans sa voiture. C’était… impossible. Il devait bien avoir ses compagnons de l’équipe de football, non ? Tout du moins, quand on le voyait entouré d’eux, c’était difficile de croire qu’il était solitaire. Enfin bon… j’avais encore beaucoup de chose à découvrir sur lui et ça me plaisait de découvrir qui il était réellement parce qu’il méritait d’être connu enfin de compte.

Je devais avoir l’air bête quand j’avais posé ma question, mais j’avais besoin de savoir. Il y avait tellement de chose qui ne jouait pas vraiment en notre faveur que du coup, j’aimais bien savoir où est-ce que j’allais. Je me posais peut-être beaucoup trop de questions, mais je n’y pouvais rien. J’avais toujours été une fille assez rationnelle (sauf quand j’avais l’œil collé à l’objectif de mon appareil photo) donc poser la question me semblait naturel, mais peut-être que ça ne l’était pas pour lui. Du coup, il allait peut-être me regarder comme si j’étais un extraterrestre où je ne sais quel espèce d’être non-identifié.

Je voyais bien qu’il avait compris le sens de ma question, mais à la place quoi, il répondit le plus simplement du monde. Il avait raison, je me doutais bien qu’il devait y avoir quelque chose qui l’attirait chez moi pour qu’il m’embrasse de la façon dont il l’avait fait. Il me l’avait déjà à moitié avoué dans sa voiture. Bref… Je ne pus m’empêcher d’arquer un sourcil quand je l’entendis parler de « charme ». Moi ? J’étais sans aucun doute la fille la plus banale de toute l’Université et pas vraiment passionnante pour deux sous alors je me demandais bien où est-ce qu’il pouvait voir ça chez moi.

En le voyant baisser la tête, je ne pus m’empêcher d’être envahi par la surprise avant que l’amusement ne me gagne et je me mis à rire de bon cœur. C’était le monde à l’envers, quand même ! Je pris son visage entre mes deux mains pour lui relever la tête.

- Qui êtes-vous et qu’avez-vous fait de Jake ?

Jake… c’était la première fois que je l’appelais comme ça. Mais c’était sorti tellement naturellement que ça ne pouvait que me choquer. Parfois, je m’étonnais moi-même par moment. Enfin bon, espérant que ça passerait inaperçu, je me repris.

- Ecoute… Je ne sais pas du tout où tout ça va nous mener étant donné que… enfin, soyons réaliste, toi et moi, on ne fait pas parti du même monde, mais…

Je m’y prenais mal dans mon explication, j’en avais bien conscience. Du coup, je laissais tomber ma tentative et préférais aller droit au but, ce serait plus simple comme ça :

- Si tu veux bien de moi, je voudrais bien faire parti de ton monde…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

♈ Messages : 142
♈ Friandises : 138
♈ A New York depuis : 17/09/2013
♈ Quartier : Brooklyn

MessageSujet: Re: I think I have a problem... Oops... [Jake]   Ven 20 Sep - 13:18

Moi, Jackson Eiden DeLaurence, j'étais gêné en présence d'une femme... Le monde ne tournait plus rond. D'habitude, j'étais entreprenant, avec plein d'assurance mais là... Dire ou plutôt avouer que j'étais sous le charme d'une femme était nouveau... Et déroutant car d'habitude, je restais insensible... J'avais vu l'étonnement de Daphné. Elle n'en avait pas conscience mais elle possédait un charme fou. Moi, je le voyais et il m'attirait. Je ne trouvais pas les mots pour expliquer tout cela mais... Je n'étais pas insensible face à Daphné. Et je venais de le lui avouer.
Au début, je ne remarquais pas Daphné mais ensuite... Elle m'avait intrigué puis attiré. J'avais essayé de nier toute attirance pour elle mais c'était plus fort que moi. Plus le temps passait et plus je ne voyais qu'elle. Les autres filles que je fréquentais de m'intéressaient plus, je les trouvais fades et insipides... Il manquait ce petit truc que Daphné avait.
J'avais baissé la tête, et heureusement ma peau matte cachait un peu mes rougeurs. Oups, c'était à mon tour de rougir. Daphné en avait rit et j'avais esquissé un sourire. Je senti ses mains sur mon visage. Je la laissais relever ma tête pendant qu'elle me demandait qui étais-je et ce que j'avais fais de Jake... Jake ! Personne, en dehors de ma mère ne m'appelait comme ça. En même temps, les amis proches, ce n'est pas ce que j'avais. Je lui fis un sourire avant de lui répondre :

"Il est devant toi, princesse..."


Je résistais à l'envie de l'embrasser de nouveau... Même si je me sentais encore plus attirée par ses lèvres. Puis Daphné commença à me dire qu'elle ne savait pas où tout ça nous mènerait car nous ne venions pas du même monde. Oh, mon coeur sembla s'arrêter de battre. Non, je t'en supplie ne me repousse pas... Je priais pour et finalement, après d'être interrompue, Daphné me dit exactement ce que je voulais entendre... Elle voulait faire partie de mon monde. Un franc sourire apparut sur mon visage. Je pris son visage entre mes mains et l'embrassai encore une fois. Avec un peu plus de fougue que la première fois mais mon émotion était forte... Puis,je m'écartais lentement d'elle. Je la regardais, l'observais presque avec admiration. Comment faisait-elle pour être aussi belle sans artifices ? Pas de maquillage, juste... Du naturel.

"Je te ferais entrer dans mon monde alors... ma princesse."

J'espérais vraiment qu'elle avait entendu la différence. Daphné n'était plus juste une princesse, elle était la mienne de princesse. Je me déclarais officiellement son chevalier servant. Je lui fis un magnifique sourire. Là tout allait bien... J'étais heureux d'avoir enfin avoué ce que je ressentais pour Daphné.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

♈ Messages : 182
♈ Friandises : 163
♈ A New York depuis : 18/09/2013
♈ Quartier : Brooklyn

MessageSujet: Re: I think I have a problem... Oops... [Jake]   Ven 20 Sep - 13:23

Jake… pourquoi est-ce que je l’avais appelé Jake exactement ? C’était sorti de façon tellement naturelle que je n’avais pas vraiment eu le temps de m’en rendre compte. Enfin, heureusement pour moi, il ne releva pas. Au contraire, il se contenta de répondre simplement à ma question concernant la personne qu’il était. Bon, au moins, je n’avais pas affaire à un clone ou je ne sais trop quel être qui aurait pris son apparence, c’était une bonne chose, non ? Et voilà… Je repartais dans mes délires qu’il n’y avait que moi pour comprendre. Parfois, je me disais que je n’étais pas du tout normale au niveau mental, ce n’était pas possible autrement.

- Contente de l’apprendre.

Au moins, j’étais toujours sure et certaine d’avoir affaire à lui et surtout qu’il était toujours avec moi. C’était horrible de parler avec quelqu’un qui était la physiquement mais ailleurs, la personne était à trois milles kilomètres. C’était comme une impression de parler à une coquille vide ou je ne sais quoi de ressemblant. Et surtout c’était vexant. Mais là, je n’avais aucune raison d’être vexée. Ma tentative d’explication était vraiment pitoyable parce que je m’emmêlais dans mes pensées du coup, j’avais préféré me taire dans mon explication parce que j’étais entrain de perdre Jake dans le fil de ma pensée.

J’avais bien vu la tête qu’il avait tirée quand je lui avais dit que nous ne faisions pas parti du même monde. Ce qui était vrai : lui, c’était le garçon populaire qui avait toutes les filles blondes à ses pieds et moi j’étais la banale étudiante invisible et végétarienne. Quand je disais ça, je ne voulais pas que ça ait l’air d’une critique quelconque parce que ça n’en était pas une. Du coup, plutôt que de laisser Jake croire que je ne voulais pas de lui, j’annonçais tout simplement que je voulais faire parti de son monde à lui s’il voulait bien m’y faire une place. Est-ce que je m’en sortirais face à toutes ces filles blondes ? J’étais sure et certaine que oui.

En guise de première réponse, Jake m’embrassa en prenant mon visage entre ses deux mains. Je posais les miennes sur ses avant-bras pour ne pas me casser la figure sur lui. Ce baiser-là était encore différent de celui qu’il m’avait offert quelques minutes plus tôt. Il était plus… plus… plus fougueux et ça me plaisait énormément. Je lui rendis donc son baiser jusqu’à ce qu’il ne s’écarte lentement de moi. Je le laissais faire, reprenant petit à petit pied dans la réalité. C’était dingue comme il avait le pouvoir de me faire passer d’un monde à l’autre rien qu’en m’embrassant. Un vrai sourire se dessina sur mes lèvres quand il m’affirma qu’il me ferait entrer dans son monde. Je ne demandais rien de plus.

C’était la quatrième ou la cinquième fois qu’il m’appelait « princesse ». J’étais très loin d’en être une avec mon vieux bas de pyjama et mon peignoir mais ça me convenait d’être celle de Jake. Pour rien au monde je n’aurais souhaité être celle de quelqu’un d’autre. Aussi, en guise de réponse, je vins me blottir contre lui, nichant mon visage au creux de son cou. J’avais passé mes bras autour de sa nuque, me collant ainsi contre lui et j’espérais que ma tignasse encore humide ne le gênerait pas. Je pus ainsi sentir son odeur et mon dieu ce qu’il sentait bon. Je fermais les yeux, profitant simplement de l’instant avant de légèrement briser le silence :

- On t’a déjà dit que tu sentais incroyablement bon ?

Ce n’était pas tant son parfum ou je ne sais quoi qu’il pouvait mettre, c’était l’odeur de sa peau elle-même. Du coup, je gardais mon visage blotti contre son cou, ne bougeant pas d’un pouce.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

♈ Messages : 142
♈ Friandises : 138
♈ A New York depuis : 17/09/2013
♈ Quartier : Brooklyn

MessageSujet: Re: I think I have a problem... Oops... [Jake]   Ven 20 Sep - 13:43

Jouant toujours le jeu, Daphné me dit qu'elle était heureuse d'apprendre que j'étais toujours Jackson, ou Jake maintenant. Oui, ce surnom m'avait longtemps collé à la peau grâce à ma mère. Etant son fils unique, j'étais son petit bébé et elle m'avait tout un tas de surnoms, mais Jake est celui qui était resté même en grandissant. Et entendre Daphné, la seule fille pour qui j'éprouvais de réels sentiments, m'appeler Jake, me faisait vraiment plaisir. Incroyable comme un surnom peut vous rendre accro à une personne. Je lui fis un nouveau sourire.

Oui, nous ne venions pas du tout du même monde. Mon monde à moi était pleins de superficialité, de mensonges, d'hypocrisie, de méfiance et donc solitude. Oui, j'avais beau être constamment entouré "d'amis", j'étais seul. Aucun ne connaissait mon histoire, mes espoirs, mes peurs... Je passais mon temps à essayer de me faire bien voir de tous. J'entretenais ma réputation de bourreau des coeurs. Réputation qui allait me nuire car maintenant... Tous et toutes s'empressaient de mettre en garde Daphné... Pourtant, ce serait bien la première fois que j'étais en couple, officiellement. Ils allaient tous tomber sur le cul, comme on dit. Pourtant, ce n'était pas dans ce monde que j'entraînerais Daphné. Mais dans un monde que personne ne connaissait. J'allais l'embarquer dans un monde où je n'étais qu'un jeune homme comme les autres, simple, franc, drôle et sensible. Dans un monde, où j'étais capable de donner de l'amour et d'être un petit ami exemplaire. Voilà où je voulais qu'elle soit.

Après l'avoir embrassé, je lui chuchotais que je l'emmènerais dans ce monde. Elle vint alors se blottir contre moi. Je sentais son souffle chaud contre mon cou. Je la serrais contre moi avec tendresse et amour. Je sentais que ses cheveux étaient encore humides. Mais ça ne me dérangeait nullement. Tant qu'elle restait contre moi. Elle me demanda alors si on m'avait déjà dis que je sentais bon. Je me mis à réfléchir, aussi loin que je me souvienne... Non. Je n'avais jamais blottit une femme contre moi avec autant d'amour. Jamais jusqu'à ce soir. Je fermais les yeux en savourant ce moment d'amour avant de lui répondre :

"Non, jamais. Aucune femme ne s'est autant approchée de moi. En dehors de toi..."


Je lui déposais un baiser sur le front. Alors c'est ce que l'on ressentait lorsqu'on était en couple avec une personne qui nous ai cher ? Si j'avais su, je me serais dépêché de lui avouer mes sentiments ! Je la gardais contre moi, un peu comme si j'avais peur qu'elle s'envole et ne me laisse seul avec pour seul souvenir ces deux baisers...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

♈ Messages : 182
♈ Friandises : 163
♈ A New York depuis : 18/09/2013
♈ Quartier : Brooklyn

MessageSujet: Re: I think I have a problem... Oops... [Jake]   Ven 20 Sep - 13:47

Collée comme ça contre Jake était agréable. J’avais cette impression qu’il ne m’arriverait absolument jamais rien de mauvais. C’était vraiment bon de se sentir en sécurité. Tout ce que j’espérais c’était que ça ne prendrait pas fin subitement parce que sinon ça allait être une véritable déception. Je savais que mon père n’allait pas rentrer. Ou alors, il rentrerait très tard, comme à son habitude. Mais cette fois-ci, me dire que papa ne serait pas avec moi pendant la soirée ne me dérangeait pas. J’avais envie de profiter de la présence de Jake. Il était là, il était toujours là. J’avais mon visage de niché dans le creux de son cou et je respirais son odeur.

Je ne mentais pas quand je disais qu’il sentait bon et je ne parlais pas de son parfum ou quoi. C’était bien l’odeur même de sa peau. Elle avait quelque chose d’enivrant et d’additif. Il allait vraiment falloir que je fasse attention. Pourquoi ? Je n’en savais rien. Telle que je me connaissais, je m’attachais vite aux gens et même si je n’avais aucun doute à son propos et bien j’avais toujours cette légère crainte. Avoir eu un ‘non’ en guise de réponse était assez surprenant parce que je me serais attendue à ce qu’il me dise un ‘oui’ mais avec une nuance quant au fait qu’il s’agissait des filles blondes qui n’avaient pas d’importance ou je ne sais quoi.

Je relevais légèrement la tête pour voir s’il ne se moquait pas de moi. Mais quand il déposa un baiser sur mon front, je sus que ce n’était pas le cas. J’eus un sourire et mes joues reprirent leur teinte rosée. Cependant, je ne m’en cachais pas. Ca ne servait plus à rien maintenant. Je reposais ma tête là où elle se trouvait quelques instants plus tôt. J’étais bien. Ses bras m’entouraient et à côté de ma morphologie, Jake était bien plus grand et plus large que moi. Je devais faire minimoys à côté de lui et cette image m’amusa si bien qu’elle m’arracha un sourire. Je devais avoir l’air un peu débile, mais tant pis. Un peu plus ou un peu moins… Heureusement que ça ne tuait pas sinon, je serais déjà passé de l’autre côté.

- Et bien, je te le redis, tu sens bon.

Tout était parfait. Finalement, ma journée n’était pas si nulle que ça, en fin de compte. J’avais eu mes photos avec les compliments du développeur, j’avais Jake… mon Jake ! Le reste à côté, ça me semblait tellement loin et surtout tellement petit que je n’y pensais même plus. Jake était un remède parfait. De la chance, finalement, j’en avais peut-être plus que ce que je n’aurais jamais cru. Les yeux fermés, je ne pensais pas vraiment à grand-chose d’autre qu’à celui qui me tenait dans ses bras. Brusquement j’entendis mon estomac se mettre à gargouiller et ma réaction fut immédiate : j’écarquillais de grands yeux avant de mettre ma main sur mon ventre pour espérer le faire taire.

Sauf que ça ne marchait jamais comme technique alors je dus attendre qu’il se taise par lui-même. Après quoi je me mis à rire légèrement, un peu honteuse parce que c’était toujours assez… gênant comme situation. Je levais la tête pour voir que l’heure de gouter était légèrement passé et forcément, comme j’étais habituée à manger quelque chose à cette heure-ci, mon estomac réclamait son dû. A contre cœur, je me redressais, me dégageant de l’étreinte de Jake. Cette fois-ci, ce fut moi qui pris l’initiative de l’embrasser en posant une main sur sa joue. J’aurais pu rester longtemps comme ça, sauf quand mon estomac menaça de refaire à nouveau du boucan. Je fus contrainte de me détacher légèrement de lui et grimaçais :

- Désolée, l’heure du gouter a sonné.

Je me redressais pour me lever et attrapais sa main pour qu’il fasse de même avant de l’entrainer vers la cuisine. Enfin, ce n’était pas vraiment une cuisine étant donné qu’on mangeait sur le comptoir qui séparait la pièce avec le salon, mais bon, c’était une cuisine quand même. Je tapotais un siège pour que Jake s’assoie dessus et je fis le tour du comptoir en bois pour me poster en face de lui, un peu en mode barmaid. Je travaillais dans un café donc ce côté-là du comptoir, je le connaissais par cœur.

- Vous désirez boire ou manger quelque chose ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

♈ Messages : 142
♈ Friandises : 138
♈ A New York depuis : 17/09/2013
♈ Quartier : Brooklyn

MessageSujet: Re: I think I have a problem... Oops... [Jake]   Ven 20 Sep - 13:54

Comme quoi, j'avais raté quelque chose depuis tout ce temps. Entre les baisers, et maintenant avoir Daphné dans mes bras... J'avais l'impression que nous allions flotter au dessus du canapé pour nous envoler à la manière d'Aladin et Jasmine, mais sans le tapis. Elle avait relevé la tête pour me regarder. J'en avais profité pour lui déposer un baiser sur le front. Puis, elle avait reprit sa place en me réaffirmant que je sentais vraiment bon. J'eus un sourire. Non seulement parce que le compliment me touchait mais aussi parce que je pensais à une chose. Daphné avait trouvé sa place, contre mon torse, sa tête tout près de mon cou. La place qu'il fallait pour qu'elle soit à l'aise sans me faire mal ou quoi. C'était parfait.
Les mots n'avaient plus leur place. Le silence régnait et je m'en délectais car je vivais un moment unique. Sauf que le ventre de Daphné fit des siennes. Avec un air amusé, je regardais Daphné. Alors comme ça, elle avait faim. Elle s'excusa et m'expliqua que l'heure du goûter était arrivée. Je lui fis un sourire avant de poser ma main sur sa cuisse. Je me rendis compte que je n'avais plus peur de la toucher. Je savais que tant que je n'étais pas brusque ou agressif, Daphné ne me repousserait pas. Cette fois, elle prit les choses en main. Posant sa main sur ma joue, elle m'embrassa. Je savourais la douceur de ces lèvres contre les miennes en fermant les yeux. Lorsque je les ouvris, Daphné se levait et me prit par la main pour que je la suive. Et bien sûr, je la suivais volontiers. Elle me montra un tabouret sur lequel je m'assis puis elle passa derrière le comptoir et me demanda ce que je voulais. Je fis semblant de réfléchir avant de lui répondre :

"Je voudrais bien des chips et un verre de Coca-Cola, si cela ne vous dérange pas."

Comme quoi, nous n'étions pas si différents. Je la vis ensuite s'affairer pour me donner ce que je lui avais demandé. Je l'observais dans son environnement afin d'en mémoriser chaque geste. Sa façon de prendre un saladier, de sortir un paquet de chips. Comment elle ouvrait la porte du frigo. Elle posa le tout devant moi et impatient, je pris une chips. Mon péché mignon, j'adorais les chips. Elle ouvrit un placard. Je la vis se hisser sur la pointe des pieds pour attraper un verre. Je l'aurais bien aidé mais elle fini par l'attraper. C'est alors que je remarquais que son peignoir s'était ouvert. Légèrement mais assez pour que je vois un peu plus sa peau... Et que je comprenne qu'elle ne portait rien en dehors de son bas de pyjama et de peignoir. Et voilà que mes... "nerfs" refaisaient des siennes. Heureusement qu'elle ne s'était pas assise sur moi !! En parfait gentleman, je lui remis son peignoir, sans rien dire mais croyez-moi des idées... J'en avais des tas, dans toutes sortes de positions... Daphné me rendait dingue !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

♈ Messages : 182
♈ Friandises : 163
♈ A New York depuis : 18/09/2013
♈ Quartier : Brooklyn

MessageSujet: Re: I think I have a problem... Oops... [Jake]   Ven 20 Sep - 13:58

Travailler dans un café avait du bon quand on devait porter plusieurs assiettes pour faire un service. Mais dans ce cas-là, l’entrainement ne servait absolument à rien. Là, je pouvais être maladroite et on ne me reprocherait rien. Au début, j’avais vraiment cru que jamais je n’arriverais à faire comme tout le monde et qu’on me virerait dès que l’occasion se présenterait, mais avec le temps j’étais devenue aussi douée que tous mes collègues. Enfin bref, là n’était pas la question, je voulais savoir ce que Jake souhaitait manger. Je pensais sincèrement qu’il pouvait demander n’importe quoi, j’étais certaine de lui trouver dans un des nombreux placards de cette cuisine.

J’aurais bien aimé restée contre lui dans le canapé pendant encore de longues minutes, mais malheureusement, il avait fallu que mon estomac vienne tout foutre en l’air… Enfin ce n’était pas grave, on aurait surement d’autres moments comme cela. De nombreux donc je n’avais pas à m’en faire. Je hochais la tête quand il me demanda du Coca-Cola et des chips. Je lui adressais un sourire avant de sortir un saladier du placard où je rangeais une grande partie des ustensiles. Je le posais sur le comptoir avant de sortir un paquet de chips que je vidais à l’intérieur du récipient. Ensuite, la boisson. J’ouvris la porte du frigo pour en sortir une bouteille pleine.

Je déposais la bouteille et me dressais sur la pointe des pieds pour prendre deux verres à soda dans un des placards juste au dessus du comptoir. Une fois que je l’eus attrapé, je posais les verres sur le plan de travail en bois et en voyant les mains de Jake se tendre vers moi, je les suivis du regard et écarquillais légèrement les yeux quand je le vis remettre mon peignoir correctement. Instantanément, je me sentis mal à l’aise. Bon sang ! J’avais oublié que je n’avais pas trouvé mon t-shirt un peu plus tôt et que je portais justement ce peignoir en guise de haut. Je me mordis la lèvre inférieure avant de relever les yeux vers lui.

- Hum… Merci, soufflais-je.

Je me retournais aussitôt pour ouvrir un autre placard et farfouillais un peu avant de sortir un paquet de cookies. Je me tournais à nouveau vers Jake avec un sourire. Personnellement, je préférais le sucré au salé, donc disons qu’il avait les chips rien que pour lui et s’il ne les finissait pas et bien ce n’était pas grave, elles seraient manger à un moment où un autre donc bon. Je refis le tour du comptoir avec les deux verres en main et le paquet de cookies. Je lui demandais s’il voulait bien prendre les chips et le Coca pour emmener le tout sur la table du salon.

- Ca te dit un DVD ? demandais-je. J’ai absolument de tous les genres donc tu peux choisir.

Oui, j’étais une fille et je ne possédais pas que des dvds à l’eau de rose donc il n’avait pas de quoi flipper sur le choix des titres qu’il pouvait voir. J’étais entrain de servir le Coca-Cola pendant que Jake choisissait le film quand le téléphone de la maison sonna. Je me dépêchais d’aller décrocher et après un « Allo », la voix de papa se fit entendre. La conversation ne fut pas particulièrement longue car il m’annonça ce que je savais déjà : il allait rentrer tard (encore) et du coup, il ne fallait pas que je l’attende pour dîner. Je raccrochais plutôt sèchement et lâchais un « foutue bonne femme ! ». Bon, je savais qu’il allait rentrer tard, mais j’étais certaine que c’était à cause d’elle. Sinon, il m’aurait donné la raison.

Je retournais vers le salon et pris le DVD que Jake avait choisi pour le mettre dans le lecteur et le rejoignis sur le canapé. Aller, je n’allais pas laisser cette histoire me plomber le moral, j’étais avec Jake donc j’allais rester de bonne humeur. Je me collais à lui en attrapant le saladier de chips et le paquet de cookies.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

♈ Messages : 142
♈ Friandises : 138
♈ A New York depuis : 17/09/2013
♈ Quartier : Brooklyn

MessageSujet: Re: I think I have a problem... Oops... [Jake]   Ven 20 Sep - 14:12

Pourquoi lui avais-je remis son peignoir plutôt que d'essayer de sauter sur l'occasion ? Je ne voulais pas qu'elle pense que j'avais joué un rôle pour ensuite la déshabiller. Même si ce n'était pas l'envie qui me manquait. Je restais un homme ! Lorsque je lui remis son peignoir, je vis son étonnement de voir mes mains se rapprocher de sa poitrine. Elle se mordit la lèvre en me regardant... Savait-elle qu'elle était encore plus sexy ainsi... Elle ne le faisait sûrement pas exprès et c'était ce qui m'attirait... Elle me remercia. Je la vis se tourner pour aller chercher... Un paquet de cookies. Je pris le saladier de chips et le Coca, puisque mademoiselle me l'avait demandé et la suivit jusqu'au canapé. Je posais le tout sur la table du salon.
Daphné me proposa de regarder un DVD. Parfait, exactement ce qu'il fallait pour qu'elle soit dans mes bras et que rien ne vienne nous perturber... En dehors de mes émotions un peu trop "fougueuses".

"Ouf ! J'ai eu peur que tu n'es que des films dans le style "Bridget Jones" et compagnie..."
lui dis-je en riant.

Je la taquinais sachant très bien qu'elle avait toutes sortes de films. Je m'installais et commençai à chercher lorsqu'un téléphone sonna. Daphné partit répondre. Je sentis mon propre téléphone vibrer contre ma cuisse. Je le sortis. Ma mère. Depuis quelques semaines, elle avait squatté ma villa. La raison ? Je lui manque mais en attendant elle passait le plus clair de son temps dehors. Je commençais à me demander si elle ne voyait pas quelqu'un. Je ne lui avais pas posé la question. Nous étions très proches et je savais qu'elle m'en parlerait. Maman me disait que je ne devais pas l'attendre. Oh de toute façon, j'étais bien trop occupée avec Daphné. Je soupirais. Quelques minutes après, Daphné refit son apparition. Elle avait l'air agacée. Je lui lançais un regard interrogateur auquel elle ne répondit pas. Je n'insistai pas. Je lui montrais un film : "Identité secrète." J'adorais ce film. On me disait souvent que j'avais un air de ressemblance avec le personnage principal... Bizarre, je ne trouvais pas, j'étais bien plus beau que lui !
Je donnais le film à Daphné. Elle le mit dans le lecteur et revint s'asseoir avec moi. Elle avait son paquet de cookies, moi le saladier. Daphné vint contre moi, je passais mon bras autour de ses épaules, mon autre main dans le bol de chips.
Au début, je regardais vraiment le film. Sauf que je sentis Daphné bouger à côté de moi. Je lui lançais un regard... Et je me surpris à loucher sur sa poitrine. Bon, je reportais mon attention sur le film mais mon regard revenait sans arrêt vers... Sa poitrine. Elle allait finir par croire que j'étais un obsédé sexuel !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

♈ Messages : 182
♈ Friandises : 163
♈ A New York depuis : 18/09/2013
♈ Quartier : Brooklyn

MessageSujet: Re: I think I have a problem... Oops... [Jake]   Ven 20 Sep - 14:14

Bridget Jones… Je ne les avais pas ces films là pour la simple et bonne raison que même si je les avais déjà vu et bien je n’avais pas spécialement eu l’envie de les acheter en dvd. Ce n’était pas le meilleur film que j’avais pu voir. Au contraire. Enfin bon, même si je ne possédais pas Bridget Jones dans ma collection de DVD, ce n’était pas le choix qui manquait de toute façon. Je faisais donc confiance à Jake pour choisir quelque chose qui lui plairait. Je n’avais pas vraiment de préférence étant donné que je les avais déjà tous vu au moins une fois. Bon, il y en avait quand même que je préférais plus que d’autre, mais mis à part ça, quand j’achetais les dvd, ça voulait dire que je les aimais bien. Par principe, j’évitais d’acheter si je ne connaissais pas, même si ça m’était déjà arrivé.

- Non, là, là-dessus, tu n’as pas à t’inquiéter !

Et puis, il ne fallait pas oublier que je vivais aussi avec mon père, donc on avait même des films de guerre etc… Nous n’étions pas démunis pour deux sous à la maison question film. Enfin bon, j’étais entrain de préparer le gouter quand mon père avait décidé d’appeler pour me faire savoir qu’il ne rentrerait pas. Ben voyons ! Comme si c’était étonnant ! A ce rythme-là, j’allais commencer à me dire que je vivais toute seule et que mon père venait de temps en temps me rendre visite pour prendre de mes nouvelles. Parce que concrètement, c’était moi qui faisais les courses, qui payais les factures (avec l’argent de mon père, bien sur) etc… donc limite, je vivais en solo.

J’avais bien vu l’air interrogateur que Jake m’avait lancé, mais je fis comme si je n’avais rien vu. Je n’avais pas envie de parler de ça maintenant et de tout gâcher aussi… Enfin bon, comme il n’insistait pas, je le remerciais silencieusement, me promettant que je lui dirais tout à un moment ou un autre, mais pas aujourd’hui. Nous avions bien le droit de profiter un peu, non ? Enfin de toute façon, je n’allais pas y penser indéfiniment parce que le film commençait. Jake avait choisi Identité Secrète. Je l’aimais bien ce film, il y avait de l’action sans pour autant que ce soit violent tel que les gens savaient le faire aujourd’hui. On ne trouvait quasiment que ça aujourd’hui, donc un peu de changement, ça faisait toujours du bien.

Je me calais contre Jake quand celui-ci passa un bras autour de mes épaules. Je souris et posais ma tête contre lui en sortant un premier cookie que je mangeais tranquillement. Quelque chose me disait qu’il allait être fini d’ici la fin du film. Au début du film, je restais assez statique jusqu’à ce que des fourmis se mettent à fourmiller dans une de mes jambes et je bougeais un peu pour que ça s’arrête. Le film continuait quand je sentis le regard de Jake se poser sur moi de temps en temps. Aussi, à un moment, je levais la tête et lui souris. J’avais la main plongée dans mon paquet de gâteau et en sortis un.

- Cookie ? demandais-je.

Je savais qu’il avait ses chips, mais ce n’était pas une raison pour ne pas partager. Et puis, je n’étais pas une égoïste alors je partageais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

♈ Messages : 142
♈ Friandises : 138
♈ A New York depuis : 17/09/2013
♈ Quartier : Brooklyn

MessageSujet: Re: I think I have a problem... Oops... [Jake]   Ven 20 Sep - 14:35

Heureusement, Daphné n'était pas du genre à se vautrer devant un Bridget Jones en se disant qu'elle vivait la même chose qu'elle. Et si c'était le cas, je me serais posé de sérieuses questions, étant donné que ma princesse était une belle jeune femme, d'à peine 19 ans. Et en plus, maintenant, j'étais là, plus besoin qu'elle rêve du prince charmant, elle en avait un pour elle toute seule.
Installés sur le canapé, je la sentais se lover contre moi, un peu comme une petit chaton. Malgré mes envies assez torrides, je constatais que je me sentais vraiment bien. Une belle soirée à passer avec ma première vraie petite amie...
Petite amie très attirante, dont je savais que les courbes étaient retenues par un simple peignoir... Peut-être qu'en jetant un rapide coup d'oeil, je pourrais apercevoir quelque chose... Alors que je posais mon regard sur Daphné et son corps. Celle-ci leva la tête et me proposa un cookie. Jouant la carte du grand gourmand, même s'il est vrai que je ne pouvais pas résister à un cookie, je lui fis un sourire charmeur en prenant le cookie qu'elle me proposa :

"Avec plaisir, ma belle." Lui répondis-je doucement avant de déposer un baiser sur son front.

Je me rendis compte que j'avais un besoin de l'embrasser, la serrer contre moi, encore... Non, Jake, concentre toi sur le film. Finalement, je me concentrais un peu plus sur le film. Puis vint la partie qu'il ne fallait pas. Le moment où Nathan et Karen s'embrassent dans le train... Il lui pelotait les fesses !! LA CHANCE !! Moi, je ne pouvais pas parce qu'elle était allongée sur le canapé. Et puis, je ne pensais pas qu'elle me laisserait faire maintenant. Mon poing se sera malgré moi. J'avais vraiment envie de l'embrasser, plus fougueusement encore... Mon Dieu, Daphné allait me rendre complètement... Dingue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

♈ Messages : 182
♈ Friandises : 163
♈ A New York depuis : 18/09/2013
♈ Quartier : Brooklyn

MessageSujet: Re: I think I have a problem... Oops... [Jake]   Ven 20 Sep - 14:36

Je n’étais pas vraiment le genre de fille à m’apitoyer sur mon sort parce qu’à dix-neuf ans j’étais encore célibataire (enfin jusqu’à il y a peu) et toujours vierge. Je n’en faisais pas toute histoire… Alors que j’en connaissais, c’était limite la fin du monde donc bon. Bridget Jones était leur salut, presque. Du gros n’importe quoi… Moi quand je déprimais pour une raison X, je prenais mon appareil photo et j’allais faire un tour dehors pour photographier tout ce qui passait. C’était mieux que de se goinfrer devant une télévision entourée de vieux mouchoirs en papier (même si je l’avais déjà fait quelque fois, mais pas parce que ma vie amoureuse était un néant sur le moment).

Enfin, de toute façon, je n’aimais pas vraiment ce genre de film, même si je regardais quand ça passait à la télévision quand il n’y avait rien d’autre d’intéressant. Du coup, je ne pouvais pas dire que je ne regardais jamais. Mais jamais pendant un moment de déprime. Je préférais rire que pleurer, c’était comme ça ! Je pensais vraiment avoir déjà assez pleuré comme ça durant ma vie donc moins je pleurais, au jour d’aujourd’hui, mieux je me portais. Et puis, je n’avais plus vraiment de raison d’être malheureuse maintenant. Bien au contraire. J’avais tous pour être heureuse et je comptais bien profiter. Rien qu’à cette pensée, je me collais un peu plus contre Jake en souriant.

J’avais des fourmis dans les jambes du coup, je gigotais un petit peu et je dus le gêner car je sentis son regard sur moi. Oops… Je levais le regard vers lui pour lui adresser un sourire. Je fis diversion en lui proposant un cookie pour me faire pardonner. Et aussi parce que je n’étais pas égoïste et ça me faisait plaisir de lui offrir un cookie. Ca devait changer des chips salés, mais bon. Il l’accepta et déposa un nouveau baiser sur mon front. Je fermais les yeux en savourant le contact de ses lèvres sur ma peau. Un léger sourire se dessina sur mes lèvres puis je repris ma concentration sur le film.

Celui-ci continuait d’avancer et Nathan et Karen continuaient de fuir, et cette fois-ci ils étaient dans le train. Ca faisait un moment que je n’avais pas vu ce film-là donc du coup j’avais l’impression de le redécouvrir au passage. C’était pas mal. J’aurais peut-être dû le regarder un peu plus souvent, mais bon. J’avais eu d’autres choses à faire avec des exposés à rendre dans l’urgence presque. Je tenais vraiment à devenir photographe donc du coup, je me donnais les moyens d’y arriver au maximum. Il fallait ce qu’il fallait, même si c n’était pas toujours très drôle en fin de compte. La relation entre les deux héros du film venait d’évoluer d’un pas en avant. Ce qui était plutôt attendu en fait.

En tout cas, on ne pouvait pas dire qu’ils y allaient mollo pour un premier baiser. Merci le cinéma comme qui dirait. Je continuais de regarder le film quand je sentis Jake se contracter. Bah ? Qu’est-ce qui lui arrivait ? Je tournais légèrement la tête pour voir que son poing était serré. J’arquais un sourcil avant de relever la tête vers lui, me demandant ce qui pouvait bien le rendre dans cet état.

- Ca va ? demandais-je légèrement inquiète.

Il y avait de quoi se poser des questions parce que concrètement, il ne s’était rien passé pour le mettre dans cet état. Etait-il lunatique ? Peut-être bien. En fait, je n’en savais rien. Enfin j’espérais que ce n’était pas de ma faute… Enfin, dans l’absolu, je ne savais pas trop ce que j’avais pu faire, mais qui sait ? Peut-être que sans le faire exprès…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: I think I have a problem... Oops... [Jake]   

Revenir en haut Aller en bas
 

I think I have a problem... Oops... [Jake]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» THE REAL PROBLEM WITH HAITI
» Oops! this is hentaï, partenariat ?
» Oops... didn't know you were here
» Je souffre de bordelisme chronique et de flemingite aigue. [JAKE]
» oops i did it again.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dirty New-York :: 
Les archives rp
-