Dirty New-York

Qui a dit que le linge sale se lavait uniquement en famille ?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Pour toi, je ferais tout ! - Derek

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

♈ Messages : 6
♈ Friandises : 7
♈ A New York depuis : 02/04/2016

MessageSujet: Pour toi, je ferais tout ! - Derek   Mer 12 Oct - 8:43

Je sortis de mon appartement et refermais à clé derrière moi. Aujourd’hui, je ne travaillais pas. J’étais secrétaire médicale dans un cabinet d’un médecin généraliste. Comme il n’ouvrait pas, je décidais d’aller faire quelques courses. J’allais toujours à l’épicerie en bas de ma rue. Le gérant était très gentil avec moi et puis ses fruits et ses légumes étaient frais. J’avais toujours détesté les légumes en conserve. Même si mère me disait que c’était tout aussi bon que les légumes frais… Chacun ses goûts.

Dans l’épicerie, je commençais à choisir les fruits et les légumes que je prendrais. Puis, je me dirigeais vers l’allée des jus et sodas. Je me dirigeais vers les sodas et pris du coca, ma drogue. Ensuite, je pris des cochonneries à grignoter. Je n’avais pas grand-chose à acheter mais comme je n’aimais pas voir des trous dans mes armoires et mon frigo…
Une fois à la maison, je commençais à tout ranger lorsque la sonnerie de mon téléphone résonna. Je le pris, c’était un message de Derek, nous devions nous retrouver à Manhattan, au Starbucks. Je lui répondis que j’arrivais.

Je ne savais pas ce qu’il voulait mais je m’en foutais, si Derek voulait me voir, j’accourais ! En même temps, c’était mon sauveur. C’était lui qui m’avait ouvert les yeux sur mon père, il avait pris soin de moi… Et puis, il était tellement beau… Au début, je l’avais détesté pour m’avoir kidnappé et séparé de ma famille mais avec le temps… J’avais fini par lui en être reconnaissante. Et puis, des sentiments avaient fini par naître. De mon côté, du sien je n’en savais rien. Mais moi, je savais que j’étais amoureuse de lui…

Une fois que j’eus fini de ranger mes courses, je sortis à nouveau de chez moi pour aller rejoindre Derek. Je me doutais bien qu’il allait me parler de notre mission de recrutement. Le parti nous avait demandé de faire de nouveaux membres. Grâce à mon métier de secrétaire médicale, je pouvais être en contact avec des personnes prêtes à nous rejoindre à défendre nos valeurs.
Depuis que mon père, le sénateur Johnson, m’avait renié, je voyais la vie d’une nouvelle façon. Je venais d’un milieu aisé où je n’avais jamais eu a travaillé. On m’avait conditionné pour que je devienne une bonne maîtresse de maison, une épouse dévouée et une formidable mère. Alors quand j’avais osé parlé de mon envie de devenir chirurgienne, chacun s’était donné pour mission de me démoraliser afin que j’abandonne cette idée et que je revienne à la raison. Mais il n’était pas question que j’abandonne mes études… Et c’était ainsi que j’avais rencontré Derek et que j’avais fini par me rendre compte que j’avais faux. Ou plutôt, mes parents, moi je n’avais pas eu le choix. Quoi qu’il en soit, je comprenais pourquoi nous devions lutter contre ce système ! Il fallait aider les plus défavorisés.

San m’en rendre compte, j’étais arrivée au Starbucks. Je passais la porte. Je me commandais un chocolat chaud avec de le crème chantilly et des donuts au chocolat. Une fois que j’eus ma commande, j’avançais et aperçu… Derek. Un sourire rayonnant se dessina sur mon visage et je résistais à l’envie de courir vers lui. Lorsque j’arrivais à sa table, je luis dis :

« Salut beau brun, je peux me joindre à vous ? », je riais doucement en prenant place face à lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

♈ Messages : 7
♈ Friandises : 5
♈ A New York depuis : 05/04/2016
♈ Quartier : Staten Island

MessageSujet: Re: Pour toi, je ferais tout ! - Derek   Mar 29 Nov - 20:06

J’envoyais un sms à Sloane afin qu’on puisse se retrouver au Starbuck. Je savais qu’aujourd’hui, elle ne travaillait pas et qu’on pouvait se voir un peu plus facilement. Et surtout, si nous avions quelque chose à faire, ce serait plus facile à faire si c’était au beau milieu de l’après-midi plutôt que d’attendre le lendemain. Je lui donnais rendez-vous au Starbuck de Manhattan et lui donnais l’adresse exacte. Oui parce que nous étions à New York et qu’il n’y avait pas qu’un seul Starbuck en ville. Il y en avait peut-être même une trentaine par quartier.

J’étais déjà prêt d’arriver lorsque j’envoyais le SMS à Sloane, du coup, une fois devant je pénétrais à l’intérieur de la boutique et fis la queue pour me commander un café et un muffin aux pépites de chocolat. Je n’étais pas très pâtisserie, mais je n’avais quasiment rien mangé à midi alors il fallait bien que j’avale quelque chose parce que je n’allais pas tenir jusqu’au soir. Une fois ma commande en main, j’allais chercher une table. Je m’y installais tranquillement et commençais à touiller mon café en attendant que Sloane arrive. La chaleur du café réchauffa mes mains et l’odeur m’envouta. J’étais dingue de café. C’était ma drogue personnelle. Mieux valait ça que de consommer de la vraie drogue ! Bon, ça me valait aussi de nombreuses insomnies mais que voulez-vous ? J’ai appris à vivre avec peu d’heures de sommeil.

En attendant que Sloane arrive, je grignotais le muffin que j’avais commandé. Je n’en avais même pas mangé le quart – à cause de la lenteur que je mettais à le manger, je n’en suis pas friand, vous vous souvenez ? – quand mon ancienne captive arriva avec son plateau de commande. Je lui offris un léger sourire quand elle m’aborda à sa façon. Je lui fis un signe lui montrant le siège juste en face du mien. Mon lien avec elle avait profondément changé depuis la première fois que je l’avais rencontré. Au départ, elle n’était qu’une captive pour faire pression sur son père, mais à force de nous côtoyer, Sloane avait fini par adhérer nos idées. Je ne pouvais pas dire qu’on l’avait forcé, mais elle avait fini par ouvrir les yeux et depuis, elle se battait à nos côtés. Elle n’était donc plus notre captive, et elle aurait pu retourner chez elle, mais ce n’était pas le cas.

- Ravi que tu ais pu venir, fis-je en abandonnant le muffin et en buvant une gorgée de mon café qui avait juste assez refroidi pour ne pas me brûler la langue.

Je regardais le contenu du plateau de Sloane et me demandais aussitôt comment est-ce qu’elle faisait pour avaler ça. Du chocolat chaud… des donuts… De quoi filer la gerbe ! Même l’odeur me répugnait par moment. Heureusement que l’odeur des différentes boissons chaudes vendues ici atténuait l’odeur du chocolat chaud.

- Quoi de neuf ? demandais-je. Ton père continue de faire des dégâts… Peut-être que si tu l’appelais il entendrait raison ? plaisantais-je.

Non, je n’avais pas le père de Sloane à la bonne étant donné la situation dans laquelle il mettait le pays. C’est pourquoi je trouvais ça assez drôle que sa propre fille fasse partie du parti opposé et qu’elle luttait fortement contre son père.

- Plus sérieusement, il va falloir qu’on retravaille le budget parce qu’on ne tiendra pas jusqu’à la fin de l’année… Ou alors, il faudrait trouver de nouveaux fonds…

J’avais une totale confiance en celui qui s’occupait de la finance, mais j’avais tout de même jeté un œil et quand il affirmait que c’était bientôt la crise, il avait eu entièrement raison et c’était inquiétant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

♈ Messages : 6
♈ Friandises : 7
♈ A New York depuis : 02/04/2016

MessageSujet: Re: Pour toi, je ferais tout ! - Derek   Mar 18 Avr - 20:11

Derek… C’était mon idéal. Un grand brun ténébreux dont les yeux verts m’ensorcelaient. Sa voix grave puissante…J’étais dingue de lui. Il aurait pu me demander n’importe quoi, je l’aurais fait sans me poser de questions. Je lui étais reconnaissante de m’avoir sauvé de l’emprise du sénateur Johnson, mon père. Grâce à lui, j’avais le choix. Je pouvais disposer de ma vie comme bon me semblait. Et puis, j’avais fini par prendre conscience des choses… Par ouvrir les yeux. Alors forcément, lorsqu’il me demandait, j’accourais immédiatement. Je lui devais énormément !

J’avais fini par le rejoindre dans un des nombreux Starbucks dans lequel mon sauveur m’avait envoyé. Je le trouvais assis à une table devant une tasse et un muffin. Pour la grosse gourmande que j’étais, son plateau me paraissait bien vide. Mais Derek était si différent de moi ! Mais c’est ce qui m’attirait tant chez lui. Nos différences étaient, selon moi, une véritable force. En réalité, je nous trouvais même complémentaires. Mais, il fallait que je lui montre cela. Derek n’en avait pas encore conscience mais nous étions faits pour être ensemble, nous étions des âmes sœurs. Mais pour cela, il fallait que je lui ouvre les yeux comme il l’avait fait pour moi.

« Oh mon père… Peut-être que si je joue la comédie, genre je vais rentrer à la maison, j’ai retrouvé la raison… »

Je fis mine de réfléchir avant de rire avec lui. Non, il était impossible que je puisse le faire changer d’avis. Mon père était intransigeant, lorsqu’il prenait une décision, rien ni personne ne pouvait le faire changer d’avis. En me retournant contre lui, c’était comme si j’avais prononcé mon propre décès. Mon père me considérait comme morte. Lors d’une interview, lorsque le journaliste a demandé à mon père ce qu’il pensait du fait que je devais sûrement souffrir du syndrome de Stockholm. Il avait alors répondu que c’était impossible, j’étais morte… Il avait raison. C’était dur à dire mais sa fille Gisèle était morte pour laisser la place à Sloane. Une jeune femme qui aimait s’amuser, qui pensait un peu plus aux autres.

Après avoir ris, Derek redevint sérieux m’expliquant que nous avions un petit souci budgétaire. Il nous fallait de nouveaux fonds pour tenir l’année. Tout en l’écoutant, je touillais mon chocolat chaud avant d’en boire une gorgée. Je n’étais pas dans le mouvement depuis longtemps mais on me demandait tout de même mon avis, je participais aux nombreuses missions importantes. Il faut dire que j’avais fait mes preuves afin de prouver à chaque membre ma loyauté.
Je cherchais donc une solution pour ces fonds qui nous manquaient. A une époque, il m’aurait suffi d’aller voir mon père, il aurait tout réglé. Aujourd’hui, je devais me débrouiller seule. Mon père, dès l’annonce de ma disparition avait cessé les virements sur mon compte bancaire. Impossible de compter sur le reste de ma famille, j’étais vue comme une traître.

« J’ai quelques idées mais toutes sont illégales… »

Je regardais franchement Derek. J’étais la mieux placée pour savoir que notre mouvement n’était pas fait de membres innocents. J’avais été kidnappée par l’homme pour qui mon cœur battait à présent. J’étais bien décidée à lui montrer que, moi aussi, je ne reculerais devant rien. J’avais une idée en tête. Une idée folle, qui donnerait de nouveaux cheveux blancs à mon père… Mais c’était une vengeance personnelle… Il m’avait toujours prise pour une petite idiote, il ne savait pas à quel point je pouvais être rusée et débrouillarde. Il allait l’apprendre à ses dépens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

♈ Messages : 7
♈ Friandises : 5
♈ A New York depuis : 05/04/2016
♈ Quartier : Staten Island

MessageSujet: Re: Pour toi, je ferais tout ! - Derek   Sam 27 Mai - 7:26

Sloane était notre meilleur élément contre son père. Non pas parce qu’elle avait une influence quelconque sur lui mais plutôt parce qu’elle savait comment il fonctionnait. Bien sûr, quand nous l’avions enlevée, nous avions un but tout autre, mais à présent, elle était un membre à part entière de notre petite révolution. Mais néanmoins, elle restait un élément très important. En l’enlevant, je ne m’attendais pas vraiment à ce qu’elle rallie notre cause car après tout, elle était censée être la digne héritière de son père et adopter ses principes. J’avais pris le temps de lui expliquer pourquoi nous avions agi de cette façon et que bien évidemment, nous ne lui ferions aucun mal. Elle avait été nourrie, logée et blanchie de la meilleure des façons. Et puis, de fil en aiguille, elle avait ouvert les yeux sur son paternel et aujourd’hui, elle militait avec plus de vigueur que certains d’entre nous.

J’avais demandé à Sloane de me rejoindre au Starbuck tout en lui donnant l’adresse pour qu’elle trouve le bon. Il y en avait tellement à New-York que si je lui disais juste « Starbuck », elle pouvait prendre deux jours à me trouver. J’avais commandé un café que j’avais fait accompagner d’un muffin. Je n’étais pas spécialement pâtisserie et d’ailleurs, je n’en avais à peine mangé un quart quand Sloane débarqua avec son plateau beaucoup plus garni que le mien. Je ne la jugeais pas sur ce qu’elle souhaitait manger car nous étions différents sur ce point-là. Autant elle appréciait la nourriture, moi pas plus que ça. Je mangeais parce que c’était nécessaire, ni plus, ni moins. J’exposais assez rapidement le fait que son père continuait de faire des dégâts. Je savais parfaitement que même si elle l’appelait, son père n’entendrait jamais raison. Il s’était fait à l’idée que sa fille n’était pas de son côté.

J’esquissais un sourire face à son humour. Même si elle essayait de lui faire croire qu’elle était revenue à la maison, elle n’y arriverait pas. Il avait les dents trop dures pour ça. Finalement, je laissais rapidement tomber le sujet du père de Sloane pour me reconcentrer sur le véritable problème : nos soucis budgétaires. À la base, nous ne possédions pas des millions – nous étions partis de rien – puis au fur et à mesure nous avions gagné en ampleur, en argent, mais plus nous grandissions, plus nous avions besoin d’argent. Notre importance ne pouvait pas survivre avec nos fonds de base. J’exposais les choix qui s’offraient à nous : retravailler le budget ou trouver de l’argent. Un haussement de sourcil se dessina sur mon front lorsque Sloane avoua avoir des idées mais illégales. Cette gamine m’étonnerait toujours à vraie dire.

- On est quasiment dans l’illégale depuis le début, répondis-je. Donc un peu plus ou un peu moins, quelle différence ?

Je bus une nouvelle gorgée de mon café, laissant tomber le muffin que j’avais commandé. J’en avais mangé un quart et c’était amplement suffisant. Il n’était pas mauvais en soit, mais les gâteaux et tout le tralala… très peu pour moi ! Je reposais mon café et demandais :

- Tu as toute mon attention : quelles sont ces idées éventuellement exploitables ?

Je ne reculerai devant rien ou presque. Alors un peu d’illégalisme ça ne me faisait pas peur. Et si ça pouvait aider notre action alors ma foi… Après tout, c’était de bonne guerre, non ? Comment est-ce qu’ils faisaient à l’époque où c’était les nobles qui gouvernaient ? C’était que de la triche. Même nos meilleurs amis nous plantaient des couteaux dans le dos alors bon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

♈ Messages : 6
♈ Friandises : 7
♈ A New York depuis : 02/04/2016

MessageSujet: Re: Pour toi, je ferais tout ! - Derek   Mar 31 Oct - 23:18

Pour l’homme qui me faisait face, j’étais à tout. Absolument tout ! Il m’aurait demandé de tuer, je l’aurais fait sans hésitation. Il m’avait sauvé d’une vie monotone… Nulle à chier quoi, donc je n’avais pas le droit de l’abandonner. Je lui devais la vie.
Si notre parti avait besoin de moi, j’allais faire ce que je pouvais pour les aider. J’avais rapidement compris que notre organisation n’était pas des plus légales. Il arrivait que parfois nous soyons obligés de recourir à des moyens plus percutants que les moyens légaux. Après tout, j’avais été enlevée en pleine rue dans l’espoir de faire changer l’avis de mon père. Mais dans le plan, personne n’avait pu penser que mon paternel avait un cœur de glace. A partir du moment où mon père avait constaté ma mort, il avait dû me considérer comme perdue. Et lorsque tout espoir de me retrouver l’avait déserté, sûrement après deux ou trois jours d’attente, il avait sûrement pensé que j’étais morte. Mon cadavre ne lui servant à rien sinon à dépenser dans un cercueil et une place au cimetière, il n’avait plus cherché à me délivrer. C’est à ce moment-là que j’avais fini par ouvrir les yeux sur mon propre père. Il ne m’avait jamais aimé. Et Derek était apparu, tel un chevalier sur son destrier blanc prêt à me sauver. Certes, je n’avais pas adhéré aux idées du parti facilement mais à force de persuasion, j’avais fini par les suivre de mon plein gré. Et à présent, j’avais une solution qui pouvait les aider. C’était sûrement illégal mais lorsqu’un parti est capable d’enlever une jeune femme pour servir ses intérêts, il ne doit pas être très regardant sur les textes juridiques…

« Nous allons nous servir dans les comptes bancaires de mon père. Je peux reproduire sa signature pour écrire une lettre de procuration. J’ai déjà réfléchi à l’histoire à servir… Mon père a fini par me faire entendre raison et a décidé de m’envoyer chez ma vieille tante Joséphine pour m’éloigner de vous et que je me remette de mon traumatisme. Il me fait envoyer de l’argent pour continuer à vivre comme une petite princesse. J’ai réussi à contacter un des assistants de mon père, il est d’accord pour me couvrir en échange d’un petit pourcentage sur ce qu’on prendra. »


Cette opération était risquée, très risquée mais je voulais absolument les aider. Et puis malgré son cœur de glace, jamais mon père ne pourrait me faire envoyer en prison. Pour la bonne raison qu’il tenait à l’image de la famille. Certes, je la salissais mais en me mettant en prison, il briserait son image de père attristé par la disparition de sa chère fille unique. Et si le bruit venait à se savoir que j’avais été mise en prison pour avoir volé mon propre père… Toute mon éducation serait remise en question, la morale de mes parents également… Autant le dire, mon père avait tout intérêt à faire en sorte que cette histoire ne s’ébruite pas. Donc, j’avais toutes mes chances de réussir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

♈ Messages : 7
♈ Friandises : 5
♈ A New York depuis : 05/04/2016
♈ Quartier : Staten Island

MessageSujet: Re: Pour toi, je ferais tout ! - Derek   Mar 28 Nov - 18:22

Notre action n’était pas au meilleur de sa forme. Nous manquions de fond financier. Après tout, nous étions illégaux et par conséquent, nous n’avions pas de donateurs, ni de partenariat quelconque. Jusqu’à présent nous avions toujours réussi à nous en sortir, mais nous prenions de l’ampleur et financièrement nous n’arrivions pas à suivre la cadence. Il allait falloir faire quelque chose pour y arriver et pour cela, j’exposais les faits à Sloane. S’il y avait bien quelqu’un qui pouvait avoir une solution à notre problème, c’était elle. Il fallait qu’on trouve de nouveaux fonds, quitte à faire des partenariats au moindre coup parce que oui, nos partenaires demanderaient leur part à un moment donné. Du coup, je m’en remettais un peu à Sloane pour trouver éventuellement une solution.

Quand elle m’exposa qu’elle avait bien des idées mais que celles-ci étaient illégales, je ne pus m’empêcher de lui faire remarquer que de toute façon nous étions dans l’illégalité depuis le début donc un peu plus ou un peu moins, il n’y avait pas trop de différence en fin de compte. J’arquais un sourcil de surprise quand elle m’annonça que nous allions nous servir dans les comptes de son père. Je ne la coupais pas, je l’écoutais jusqu’au bout de son discours. Je m’adossais contre le dossier de ma chaise et croisais les bras sur mon torse.

- Je vois que tu as déjà réfléchi à tout, dis-je avec une pointe de fierté dans la voix.

Oui j’étais fier. J’étais fier d’avoir réussi à ouvrir les yeux de la jeune femme sur son père. Mon but ce n’était pas non plus de la faire haïr son père, mais elle en était venue à le détester depuis qu’elle avait compris qui il était. Il n’avait pas forcément fait grand-chose pour elle depuis que nous l’avions enlevé. Je pensais qu’on pourrait avoir une influence sur lui en lui retirant Sloane mais apparemment, ce n’était pas vraiment le cas. C’était ainsi que la demoiselle s’était rendue compte que son père n’avait pas vraiment beaucoup de considération pour elle. Une héritière était utile uniquement quand elle était là.

- En tout cas, j’espère que l’assistant de ton père ne retournera pas sa veste si tu comptes mettre en place ton plan, ajoutais-je.

Je déposais mon muffin à peine entamé et repris mon café encore fumant. Je préférais boire le café plutôt que manger cette pâtisserie pas vraiment à mon goût.

- En tout cas, je te fais entièrement confiance pour gérer les choses, dis-je en buvant une gorgée de café.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

♈ Messages : 6
♈ Friandises : 7
♈ A New York depuis : 02/04/2016

MessageSujet: Re: Pour toi, je ferais tout ! - Derek   Mer 13 Déc - 21:12

Quand je vivais sous la coupe de mon père, je n’avais pas mon mot à dire. Je subissais chacune de ses décisions, qu’il jugeait forcément bonnes pour moi. Je n’avais part à aucune discussion sérieuse. Si je savais une chose importante concernant la maison, c’était uniquement parce que j’aurais réussi à espionner mon père en pleine discussion… Chose quasiment impossible à réaliser.

Dans le groupe, j’avais une voix, une importance. Mon avis était écouté parfois suivi. On me laissait le droit de choisir pour moi mais aussi pour le groupe. Autant le dire, je savourais ce nouveau droit que l’on m’accordait. Chaque fois que le groupe, et en particulier Derek, me demandait mon aide, je m’efforçais de toujours les aider du mieux que je pouvais. Un peu comme aujourd’hui, avec ce problème d’argent que nous rencontrions. J’y avais déjà pensé mais en réalité, j’y avais d’abord pensé pour moi-même car mon compte en banque commençait à crier famine. Et manger des pâtes au thon tous les jours…
Mais avec les problèmes que le groupe rencontrait, je compris vite que je pouvais nous aider, tous. Je savais que je risquais gros mais j’avais pensé à tout. J’avais déjà ouvert un compte avec une fausse identité, j’avais vu avec mon contact à la banque.

« Oui… Si ce coup marche. Nous pourrons faire encore mieux… Récupérer le compte en banque que mon père m’a retiré et pourquoi pas… Vider l’un de ses comptes offshore… »

L’une des choses que je partageais avec mon père était mon ambition. J’avais toujours eu un esprit ambitieux. Je savais ce que je voulais et je débrouillais toujours pour obtenir gain de cause. Aujourd’hui, je nourrissais une haine envers mon père et tout ce qui se rapportait à lui alors si je pouvais lui causer des problèmes, je n’allais pas hésiter.
Je savais que je pouvais réussir mes missions. Mon père ne voudrait surtout pas que le monde sache que je l’avais volé. Il jouait le rôle du père au cœur brisé car sa fille souffrait du syndrome de Stockholm… Quiconque connaissait un minimum ma famille saurait que mon père ne ressentait rien. Il était simplement déçu de ne pas avoir eu de fils chéri comme espéré. Un homme ne se fait pas kidnapper, n’est-ce pas !
Le syndrome de Stockholm… Qu’est qu’on n’entendait pas de nos jours ! J’avais rejoint le groupe par amour pour Derek mais aussi parce que la cause me touchait. On ne m’avait pas enlevé, on m’avait sauvé de l’ignorance !

« Non, je me suis assurée qu’il ne causera aucun souci. Il est sous-payé et mon père le traite comme de la merde. S’il peut avoir un petit plus sur son salaire, il ne refusera pas. Et mon père fera tout pour faire taire l’affaire. Je le vole mais je prends aussi le risque d’écorner son image clean… Si jamais le monde découvrait qu’il cache des millions dans les îles Caïman… Tu imagines ? »

Derek me dit alors qu’il me faisait entièrement confiance pour ce problème. Mes yeux se mirent à briller et mon cœur manqua un battement. Derek m’accordait sa confiance totale et aveugle… J’en aurais pleuré de joie… Si je ne voulais pas lui donner une image de dure à cuire. Je lui fis un sourire ravageur avant de lui répondre :

« Tu peux me faire confiance, je ne te décevrais pas ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

♈ Messages : 7
♈ Friandises : 5
♈ A New York depuis : 05/04/2016
♈ Quartier : Staten Island

MessageSujet: Re: Pour toi, je ferais tout ! - Derek   Lun 1 Jan - 13:24

Sloane était notre meilleur atout depuis qu’elle avait accepté de rejoindre notre cause. Au départ, ce n’était clairement pas gagné étant donné que nous la sortions de son cocon de confort familial, mais Sloane, auparavant connue comme Gisèle, avait fini par ouvrir les yeux et à se donner presque corps et âme à notre mission. Elle nous avait haï et à présent, elle nous voyait comme étant sa famille. Elle avait été notre moyen de pression et maintenant, c’était elle qui faisait pression sur un tas de choses. En clair, j’étais vraiment admiratif de la femme qu’elle était devenue et j’étais content de l’avoir de notre côté. Certes, son père la considérait aujourd’hui comme morte, mais elle avait toujours les contacts de ce dernier et elle pouvait faire pencher la balance en notre faveur. J’écoutais chacune de ses idées, chacune de ses propositions et chacune de ses interventions – même si ça ne plaisait pas toujours à tout le monde, mais c’était moi la voix de cette cause alors c’était moi qui décidais ce qui était bon à prendre et bon à jeter. C’était pour cette raison que je faisais appel à elle pour trouver une solution à notre petit problème financier. Qui n’était pas si petit que ça en fin de compte.

- Je te laisse carte blanche sur les différents procédés. Tout ce que je te demande c’est que ça ne nous retombe pas dessus. Je serais intransigeant là-dessus.

J’appréciais beaucoup Sloane, mais je ne reculerai pas sur ce point-là. À mes yeux, notre cause était beaucoup plus importante que quelques soucis financiers. Je n’étais pas contre l’illégalité de certaines choses puisque le parti était lui-même illégal, mais malgré ça, je nous voulais aussi clean que possible afin d’éviter trop de mauvaises retombées. Parce que le jour où la justice nous tomberait dessus, nous aurions dans tous les cas des problèmes. Mais mieux valait éviter de nous en rajouter encore plus. Donc j’espérais vraiment que le fameux assistant de son père ne nous causerait pas de tord en retournant sa veste dans notre dos.

- J’imagine oui. Mais faire confiance aux gens est de plus en plus difficile de nos jours.

En revanche, pour ce qui était de Sloane, oui, je lui faisais confiance. Jusqu’à présent, elle ne m’avait jamais trahi donc je n’avais pas de raison de me méfier d’elle. En revanche, elle semblait étonnamment heureuse de la confiance que je lui accordais car elle me lança un… sourire ? Bien étrange comme sourire mais bon, passons.

- Et bien je suis ravi de l’entendre, fis-je d’une voix neutre.

J’attrapais à nouveau mon café et en bus une autre gorgée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

♈ Messages : 6
♈ Friandises : 7
♈ A New York depuis : 02/04/2016

MessageSujet: Re: Pour toi, je ferais tout ! - Derek   Jeu 8 Fév - 22:50

L’illégalité n’avait jamais été un problème pour notre parti. J’en étais la preuve ! Ils n’avaient pas hésité à m’enlever à ma famille. Ils n’avaient pas pensé un seul instant que cet enlèvement le sera aussi bénéfique. A présent, je leur étais réellement utile ! Comme eux, je ne reculais devant rien, ni personne. Je devais être à la hauteur, que Derek ne regrette jamais de m’avoir gardé à ses côtés. Au contraire, je voulais qu’il soit toujours fier de moi. L’amour que je lui portais était tellement immense, j’aurais pu déplacer des montagnes, s’il me le demandait. Alors quand Derek vint me voir pour un problème d’argent, je savais que c’était dans mes cordes. Mon plan marchait à la perfection et si jamais il devait y avoir des retombées, elle serait sur mon père et moi-même. Mais je savais que jamais mon père ne prendrait le risque de créer un scandale médiatique. Ou un scandale, tout court. Ca nuirait à son image ! Donc nous n’avions rien à craindre. Je rassurais tout de même Derek.

« Je prendrais toutes les précautions nécessaires, ne t’en fais pas. »

Je bus une gorgée de ma boisson chocolatée à souhait. Une fois l’emprise de mon père sur mon esprit, disparue, je m’étais découverte de nouveaux goûts. Par exemple, j’adorais le chocolat. Chez mon père, je n’y avais pas le droit. Mon alimentation était très stricte, je ne devais pas consommer ce qui risquait de me faire grossir et par conséquent qui pouvait être un obstacle au mariage. Une fois enfin seule, j’en avais tellement profité. J’avais tout essayé et je continuais d’essayer toutes sortes de choses : nourritures, activités, drogues… Rien ne faisait exception.

Que Derek m’accorde une totale confiance était d’une valeur inestimable à mes yeux. Le sourire que je lui fis ne reflétait pas assez la joie que j’éprouvais. Ce n’était qu’une pâle copie du bonheur qui m’envahissait. Derek ne le savait peut-être pas mais j’étais prête à tout pour lui, absolument tout. Même à tuer !

« Avec certaines personnes, ce n’est pas la confiance qui sert de garantie. Mais la peur et l’argent sont de très bons moteurs. »

Je savais de quoi je parlais. Après avoir vu mon père manipuler bon nombre de personnes de son entourage, j’avais appris quelques-unes de ses techniques. Il ne le savait pas mais j’allais retourner contre lui ses techniques de manipulation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

♈ Messages : 7
♈ Friandises : 5
♈ A New York depuis : 05/04/2016
♈ Quartier : Staten Island

MessageSujet: Re: Pour toi, je ferais tout ! - Derek   Dim 4 Mar - 14:28

L'illégalité était de mise depuis le début. Quand je m'étais lancé là-dedans, je savais déjà dans quoi je m'engageai et chaque personne qui avait choisi de me rejoindre savait dans quoi elle s'engageait. Je n'avais jamais rien caché. Et j'étais prêt à tout pour lutter contre le père de Sloane. La preuve était, j'en avais même été jusqu'à kidnapper sa fille unique pour faire pression sur lui. Ce kidnapping n'avait pas vraiment eu l'effet escompté puisque la jeune femme avait adhéré à notre cause, devenant ainsi une pariât à part entière. Son père l'avait clairement renié à jamais mais il continuait de jouer les éplorés… Pathétique. En revanche, Sloane s'était montrée d'une très grande 'utilité' car elle était pleine de ressources et proposait parfois des éléments auquel on n'aurait pas pensé en temps normal.

Je hochais la tête lorsqu'elle m'assura qu'elle prendrait les précautions nécessaires au bon déroulement de son idée. Je lui faisais confiance, je n'avais rien de plus à ajouter. Je n'étais pas du genre à répéter plusieurs fois la même chose. Une fois suffisait avec toutes les mises en garde nécessaire et après, qui vivra verra. Néanmoins, je ne pouvais pas nier que la demoiselle avait déjà une idée. Ce que j'aimais bien avec elle, c'était qu'elle était capable de proposer quelque chose très rapidement et c'était toujours quelque chose de censé. Je voulais être sûr que celui qui allait participer à la combine n'allait pas la trahir Sloane et tout dévoiler parce que sinon, nous serions dans les problèmes et nous n'avions pas forcément " la force " nécessaire pour surmonter les problèmes qui pourraient arriver.

- La peur, hein ? répondis-je. Si j'avais su, peut-être qu'au lieu de te kidnapper, on aurait directement mis le couteau sous la gorge de ton père. Peut-être qu'on aurait obtenu un résultat plus attendu.

À l'époque, nous avions trop de prétention, trop d'attente. Il avait fallu tout revoir à la baisse parce que la vie nous avait montré clairement que nous n'étions que des débutants dans la politique et qu'il fallait s'armer mieux que ça. Mais c'était en faisant des erreurs qu'on apprenait et contrairement à ce qu'on pouvait croire, je n'étais pas mécontent de l'implication de Sloane dans notre cause. Je n'avais aucun regret sur la façon dont nous nous y étions pris pour essayer de faire pression sur son père. Ça n'avait tout simplement pas eu l'effet escompté et puis ça avait permis à une enfant de découvrir que son père n'était pas celui qu'elle pensait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Pour toi, je ferais tout ! - Derek   

Revenir en haut Aller en bas
 

Pour toi, je ferais tout ! - Derek

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dirty New-York ::  :: Brooklyn :: Starbucks-