Dirty New-York

Qui a dit que le linge sale se lavait uniquement en famille ?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Au nom de l'amour...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

♈ Messages : 4
♈ Friandises : 5
♈ A New York depuis : 29/05/2016

MessageSujet: Au nom de l'amour...   Dim 29 Mai - 13:46







Bobbi D. DeLaurence
ft. Holly Mary Combs

~ Ce qui ne nous tue pas, nous rend plus fort. ~


Bonjour et bienvenue à New York, ville la plus célèbre des Etats-Unis et connue pour ses élites. Avant de vous laissez faire le tour de la ville, nous avons besoin de quelques informations à votre sujet. Premièrement, comme vous appelez vous ? Barbara Dana DeLaurence, mais tout le monde m'appelle Bobbi Bien, maintenant il nous faut votre date et lieu de naissance, ainsi que votre âge: Je suis née le 23 août 1973, ce qui me fait 43 ans. Je suis née à Melbourne, en Australie. Parfait, êtes-vous célibataire? Je fréquente un homme... Avez-vous un métier? Si oui, lequel? Oui, je suis infirmière D'accord, depuis quand êtes-vous à New York ? Depuis quelques années maintenant Cette ville vous plait? Qu'aime- vous ici? Les jardins qu'il y a à Brooklyn. Je suis de nature calme donc forcément, j'adore m'y promener. Nous avons bientôt terminé, ne vous inquiétez pas. A quel groupe appartenez-vous ? Sundae. Voilà, nous avons terminé le petit interrogatoire. Merci d'avoir répondu à toutes ces questions, et bonne chance à New York.


~ because everybody has a story to tell ~



Je suis née dans une famille plutôt aisée. Mes parents gagnaient plutôt bien leur vie donc autant le dire, je ne manquais de rien. De plus, j'étais fille unique, donc forcément, mes parents cédaient à tous mes caprices. Quand j'y pense, j'étais une enfant pourrie gâtée. Je ne connaissais pas le mot "non". Tout m'était dût. C'est comme ça que je voyais les choses. J'ai donc acquis tout naturellement un fort caractère. Avec l'habitude que j'avais eu avec mes parents, je me comportais comme une princesse à l'école également. J'étais connue pour une être une enfant très intelligente mais qui préférait mettre son intelligence dans les bêtises, plutôt que dans mes devoirs.

Avec le temps, je changeais de comportement. Moins capricieuse, je m'assagissais... Ou presque. J'étais du genre curieuse donc je testais tout ce qui se présentait. Autant le dire, à l'âge de l'adolescence... Ce n'était pas une bonne chose. C'est comme ça que je commençais à toucher à la cigarette, l'alcool et la marijuana. Cependant, je n'osais pas aller plus loin. J'avais bien trop peur des conséquences. J'étais une fumeuse occasionnelle. En réalité, je ne fumais qu'en présence de mes amis... Et uniquement pour faire comme tout le monde. En réalité, je détestais le goût de la cigarette et encore plus celui d'un joint. Je dois avouer que j'étais très influençable à cette époque.
A l'âge de 17 ans, après une dispute avec mes parents... Je décidais de quitter ma famille. Allez savoir ce qui se passait dans mon esprit. Etant mineur, je fus placée dans un foyer, puis dans des familles d'accueil. Mais étant un peu rebelle, je n'y restais jamais bien longtemps. A force de changer de famille d'accueil, je me retrouvais à quitter Melbourne pour la grande ville de Sydney. Malgré le changement de ville, je passais mon temps à fuguer... C'est d'ailleurs comme ça que je rencontrais Maddox. En réalité, c'était un jeune qui traînait dans mon quartier. Tout le monde savait qu'il n'était pas fréquentable... Mais il avait ce côté mystérieux qui m'attirait réellement. Je crois que son air ténébreux, sa façon de fumer dans son coin... Bref, il m'attirait. Et c'était réciproque... Sauf que nous n'avions pas les mêmes projets. Pour lui, je n'étais qu'un flirt d'une nuit mais pour moi... Nous pouvions avoir un avenir. Sauf qu'après avoir tiré son coup, il disparut sans laisser de trace... Pire encore, je découvris quelques semaines plus tard que j'étais enceinte... Sauf qu'il était juste impossible dans mon esprit d'avorter. Donc, je pris une décision, je devais faire adopter mon enfant. Mais le jour de la naissance de Jackson, en voyant sa jolie frimousse... Je ne pus m'y résoudre et je décidai de le garder avec moi malgré tout. Je trouvais donc un petit job de serveuse qui me permit d'avoir un appartement.

Au début, ce fut très compliqué mais rapidement, je trouvais mon rythme. La journée, je laissais Jackson à une amie à moi qui acceptait de le garder le temps de mon service. En début de soirée, je le récupérais et m'en occupais. Lorsque Jake eut cinq ans, je crois, je rencontrais Scott Delaware. Il m'avait dragué timidement durant mon service et ça m'avait plut. Il avait cette apparence d'ado rebelle et pourtant, il était très timide... Et rapidement, je suis tombée amoureuse de lui... Peut-être parce que dans le fond, il me rappelait un peu le père de Jake...
En tout cas, tout se passa très rapidement. Quelques mois après, je vivais avec lui. Il était chauffeur routier donc il passait beaucoup de temps sur les routes. Je ne le voyais pas souvent mais lorsqu'il était là, c'était l'amour fou. Il adorait Jake et s'en occupait comme si c'était son fils... Du moins, au début. Avec le temps, Scott devint de plus en plus pénible. Il s'était mit à boire de plus en plus et avec le temps... Il se mit à m'insulter puis après les insultes... Les coups ont commencé à pleuvoir. Je me laissais faire, moi et mon caractère... En réalité, je le laissais faire car j'avais peur de me défendre et de mourir. Je ne voulais pas laisser mon fils seul avec lui. Mais plus le temps passait... Et plus, je craignais pour ma vie. Mais aussi pour celle de Jake.
Alors un soir, je décidais de le quitter. Une fois qu'il s'endormit, j'attrapais Jake, quelques affaires et l'emmenai loin de Scott. Je commençais par aller à l'hôpital... Pour ne pas changer. Ca me brisait le coeur que mon fils soit forcé de voir ce genre de spectacle mais je n'avais pas le choix. Jake m'avait que trop souvent accompagné à l'hôpital lorsque je devais recevoir des soins après que Scott soit passé...

Jusqu'au 15 ans de mon fils, je vivais au jour le jour. Je n'osais pas rester trop longtemps à un endroit de peur que Scott ne nous retrouve. Mais en voyant la difficulté de Jake à se faire des amis, je finis par décider de rester dans un quartier modeste de Sydney. Je repris mes études pendant que Jake allait à l'école tout en jonglant avec mon boulot de serveuse. Une fois mon diplôme d'infirmière en poche, je décidais de tout faire pour que Jake ne manque de rien. Et lorsqu'il décida de terminer ses études à New-York... J'économisais durant des mois pour lui permettre de voyager et d'avoir un petit studio... Mais c'était sans compter mes parents... Allez savoir pourquoi, ils réapparurent dans ma vie et décidèrent que nous devions enterrer la hache de guerre. Ils nous invitèrent moi et Jake à la maison...J'hésitais longtemps et lorsque j'en parlais à Jake, il m'expliqua vouloir connaître ses grands-parents et puis... Il savait dans le fond que ne plus les voir me faisait souffrir... Donc j'acceptais...

Aujourd'hui, je m'entends un peu mieux avec mes parents. Ils adorent Jake et le gâte comme ils m'ont gâté. Au lieu du studio que j'avais prévu pour lui, mes parents lui achetèrent une maison dans Brooklyn... Et une voiture. Bref, mes parents prirent en charge également sa scolarité... Je ne m'y opposais pas car je voulais ce qu'il y avait de meilleur pour mon fils. Sauf que je me sentais seule à Sydney alors, je le rejoignis. Evidemment, Jake était super content de me voir. Mais je ne voulais pas qu'il pense que j'étais là pour l'embêter. Non, loin de là. Nous vivons chacun notre vie. D'ailleurs, j'ai même rencontré un homme. Lui aussi a un enfant, du coup, nous hésitons à en parler... Mais je l'apprécie beaucoup !


~ Because we are all different and all unique ~



Bobbi est une femme plutôt petite. Elle mesure 1m55 mais ce que l'on remarque en premier chez elle, c'est son sourire. Elle est très souriante. Elle a de longs cheveux châtains et de beaux yeux marrons qu'elle a transmis à son fils. Bobbi n'est pas le genre à avoir une taille de mannequin. Elle a des rondeurs mais elle ne s'en plains pas... Enfin presque.

Bobbi a beaucoup muri depuis sa fugue de chez ses parents. A présent, c'ets une femme calme mais avec un fort caractère. Elle adore faire des blagues (d'après son fils, elles ne sont pas drôle !) et rire. Elle ne se laisse pas faire, elle est du genre gueularde et à jeter tout ce qui se trouve à porter de main. Depuis son expérience avec Scott, Bobbi a décidé de ne plus jamais se laisser faire. Sinon, elle est très têtue. Elle ne laisse jamais personne avoir le dernier mot.


icon100*100
icon100*100
◣ Prénom/Surnom: Applejuice
◣ Âge: 24 ans
◣Comment es-tu arrivé ici?: PRD
◣Que penses-tu du forum?: J'adore !
◣Fréquence de connexion: 7/7j
◣Code du règlement: OK By Diva


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Au nom de l'amour...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» GIFI un amour de caniche toy femelle de 10 ans (34)
» la faim plus fort que l'amour
» Barikad Crew-- Amour Infini-- Honneur à la femme haitienne
» L'amour sans philosopher C'est comme le café : très vite passé. [Les Shepard && Gibbs]
» L'amour dans Bilbon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dirty New-York ::  :: Dis nous qui tu es :: Welcome to New-York-