Dirty New-York

Qui a dit que le linge sale se lavait uniquement en famille ?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Des retrouvailles non préméditées ▬ feat Anaeli

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

♈ Messages : 10
♈ Friandises : 11
♈ A New York depuis : 22/06/2015
♈ Quartier : Brooklyn

MessageSujet: Des retrouvailles non préméditées ▬ feat Anaeli   Sam 3 Oct - 19:43

Eliott se faisait doucement à sa nouvelle vie new yorkaise. Il n’avait pas encore trouvé de boulot, mais c’était en de bonne voie parce qu’il avait passé un entretien qui s’avérait fortement prometteur. Seulement voilà, il n’avait pas beaucoup de connaissance dans le domaine où il s’engageait du coup, il avait pris la décision de se renseigner un peu sur le sujet. Par contre, s’il n’était pas pris, il serait embêté parce qu’il aurait acheté des bouquins pour rien… Enfin, il avait quand même signé une période d’essai de trois mois donc pendant ces trois mois, il aurait besoin de toute aide possible pour pouvoir être pris de manière définitive. C’était donc pour cette raison qu’une fois son entretien passé, il rentra directement chez lui pour prendre une petite douche, mettre des vêtements un peu plus décontractés et aller à la librairie qui se trouvait pas très loin de chez lui.

Quand il était arrivé à New York, il avait vécu pendant quelques jours dans un hôtel le temps de trouver un logement et finalement, il avait loué un appartement plutôt confortable. Et puis, il semblait plaire à Pancake, le lapin nain qu’il s’était acheté le jour où il avait débarqué dans la Grande Pomme. Il avait introduit l’animal dans l’hôtel en douce et il ne s’était pas fait pincer. Heureusement d’ailleurs parce que sinon, il aurait été viré. Mais maintenant qu’il était « chez lui », il n’avait pas trop à s’en faire. Avant de partir, il donna une moitié de carotte à la lapine qui accueilli le légume avec grand plaisir et comme une morte de faim alors qu’elle avait des graines dans sa gamelle. Les cheveux complètement en pétard, il sortit dans la rue et marcha en direction de la librairie la plus proche. Il faisait quand même assez beau pour la période et c’était agréable de se promener en cette fin de journée.

Une fois devant la librairie, il sortit de la poche de son jean sa liste de livres à acheter. Il avait fait des recherches sur internet et il avait trouvé plein de livres qui semblaient être intéressant. Il allait bien sur les feuilleter avant de les prendre, mais il était plutôt satisfait de voir qu’il y avait plein de livres qui traitaient le sujet qui l’intéressait. Il pénétra dans la boutique et se dirigea directement dans le rayon qui l’intéressait. Il prit quelques instants à farfouiller les étagères avant de repérer les livres qui l’intéressaient. Il les feuilleta pendant plusieurs minutes, sélectionnant ceux qui l’intéressaient le plus. Il les mit de côté avant de ranger ceux qui n’étaient pas assez satisfaisants ou ne répondaient pas à ses attentes. Ses bouquins sous le bras, il se dirigea vers la caisse qui comptait une caissière. Deux personnes se trouvaient devant lui. Il attendit patiemment son tour, espérant un peu qu’une autre caisse ouvrirait pour qu’il puisse retourner au plus vite chez lui, mais aucune autre caissière ne vint pour encaisser.

Quand son tour vint, il salua la vendeuse et posa ses livres sur le comptoir avant de lever les yeux et regarder attentivement celle qui allait l’encaisser. Il eut un léger mouvement de recul en la reconnaissant. Il n’arrivait pas à y croire…

- Anaeli ?

Cela sonnait comme une question, mais c’était plus une affirmation. Il était certain que c’était elle. Il y avait tellement longtemps maintenant qu’il ne l’avait pas vu. S’il s’attendait à la croiser un jour à nouveau… Le monde était vraiment beaucoup plus petit qu’on ne le pensait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

♈ Messages : 9
♈ Friandises : 8
♈ A New York depuis : 13/06/2015

MessageSujet: Re: Des retrouvailles non préméditées ▬ feat Anaeli   Mar 12 Avr - 17:24

Ce matin, je me levais... J'avais bien envie de rester dans mon lit. Comme chaque matin... J'avais du mal à me lever. Tout simplement parce que la culpabilité continue de m'habiter. Elle me rongeait chaque jour que Dieu faisait. Je n'osais pas me repentir devant Dieu... Je savais bien que c'était un péché horrible que j'avais commis. Je pensais qu'en venant vivre à New-York, je pourrais repartir de zéro... Mais j'avais beaucoup de mal. Au lieu de vivre comme une jeune femme normale, je passais mon temps enfermée, j'évitais tout contact. J'avais une chambre universitaire, bien heureusement, je n'avais pas à la partager.

Dans la petite salle de bains, je m'aspergeais le visage d'eau froide pour me réveiller une bonne fois pour toutes. Une fois que je fus, je me préparais pour aller travailler. Oui, j'avais un emploi dans une librairie. Il fallait bien que je gagne de l'argent pour vivre.
Une fois prête, je m'attachais les cheveux et m'observais dans le miroir derrière la porte de la salle de bain. Je portais un débardeur et un long gilet aux motifs aztèques, un jean boyfriend déchiré et des converses noires. C'était simple mais loin d'être provoquant ou attirant. Comme toujours, je ne voulais pas attirer l'attention sur moi. C'était peut-être trop, mais je vis ainsi et c'était mieux. Et puis avec toutes les insultes que j'avais subi... Je devais agir... Enfin bref. J'attrapais mon sac et sortis de chez moi.
Dans les rues, je marchais rapidement. J'avais fini par prendre le rythme rapide typiquement new-yorkais. Je m'étais vite adaptée. Même prendre le métro avait fini par être un jeu d'enfant pour moi.

Au travail, j'étais obligée d'être aimable et souriante. J'avais appris à jouer ce rôle de la libraire super sympa, serviable et toujours disponible. Souvent, les clients venaient me voir pour me parler. Je les écoutais, je les conseillais...
Derrière ma caisse, je faisais un contrôle routinier pour être sûre de ne pas avoir d'écart. Je n'en avais pas, comme toujours. J'étais assez vigilante sur ce point. Alors que je refermais la caisse, des clients arrivaient. Je les encaissais, toujours avec ce sourire hypocrite que je me collais.
Un troisième client vint à ma caisse. Je le saluais poliment. Je commençais l'encaissement lorsqu'il prononça mon prénom. Surprise, je le regardais, les yeux écarquillés qu'il sache mon prénom.

- Euh... Oui, comment connaissez-vous...

Plus je l'observais et plus... Je le reconnaissais... Elliott. Mon ancien voisin pour qui j'avais eu un petit faible alors que j'étais en couple. J'étais complétement choquée de le voir ici. J'étais partie dans le plus grand secret de San Francisco. Je n'en avais même pas parlé à ma famille. Je ne voulais pas qu'on me suive, justement. Alors oui, j'avais eu un petit pincement au coeur lorsque j'étais partie sans même dire au revoir à ses voisins... Mais surtout à Elliott. A l'époque, nous étions en couple donc forcément, je n'avais rien osé. A présent, j'étais célibataire et malheureuse. Lui... Il avait l'air d'aller très bien.

- Elliott ? demandais-je en suivant son exemple.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

♈ Messages : 10
♈ Friandises : 11
♈ A New York depuis : 22/06/2015
♈ Quartier : Brooklyn

MessageSujet: Re: Des retrouvailles non préméditées ▬ feat Anaeli   Lun 9 Mai - 9:51

Acheter un livre était un acte des plus anodin et par conséquent, Elliott était à des années lumières de penser qu’il pourrait rencontrer un visage connu. Un visage qu’il avait connu dans une ‘autre’ vie. Anaeli s’avérait être la vendeuse qui allait encaisser son achat. Il savait que la jeune femme avait déménagé, mais il n’avait jamais cru que c’était à New York qu’elle se rendrait. Les Etats-Unis étaient grandes. Il y avait mille et une destinations où elle aurait pu se rendre et elle avait choisi de venir là, exactement au même endroit que lui. Le hasard pouvait être bien fait, mais Elliott était complètement déconcerté par sa présence. Leur rencontre n’était pas préméditée, elle lui tombait dessus comme une enclume sur le coin de la tête. Son prénom était sorti de sa bouche avant qu’il n’y pense. De toute manière, Anaeli aurait levé les yeux à un moment ou un autre sur lui, ne serait-ce que pour lui tendre son achat une fois celui-ci payé, donc fatalement, ils se seraient reconnus, sauf si la jeune femme ne voulait pas être reconnue. Là encore c’était autre chose.

Elle ne le reconnut pas de suite, sans aucun doute trop surprise qu’un simple client la connaisse, mais il vit clairement dans son regard que progressivement, les choses se remettaient en place dans sa tête et au bout de quelques secondes à peine elle remit un prénom sur son visage. Après tout, à San Francisco, ils avaient été voisins pendant quelques temps et même si Elliott avait été en couple, il n’avait pas pu s’empêcher d’être irrémédiablement attiré par elle. Il fallait bien avouer qu’elle était magnifique et qu’elle pourrait faire tourner la tête à n’importe quel homme. Il n’avait pas pu s’empêcher de sentir un peu de jalousie envers son ex petit ami et bizarrement, il avait pu voir dans son regard qu’elle n’était pas indifférente à son égard. Mais comme l’un et l’autre étaient en couple, leur relation avait toujours été cordiale et pas plus.

Elliott laissa derrière lui ces souvenirs pour revenir à l’instant présent quand Anaeli prononça son prénom à son tour, lui rendant un peu la pareille. Il n’osa rien dire ou rien faire d’autre qu’un simple hochement de tête comme pour confirmer qu’elle ne se trompait pas, qu’il était bien lui. En même temps, ce serait malheureux qu’il ne sache pas être lui. Enfin, c’était s’éloigner du sujet !

- C’est… Le monde est petit, lâcha-t-il finalement.

Il passa une main dans sa tignasse brune et lui adressa un sourire.

- Comment vas-tu ? lui demanda-t-il finalement.

Il savait pertinemment qu’elle était entrain de travailler et qu’il ne pourrait pas vraiment lui parler, mais il voulait savoir au moins comment elle allait après ce temps passé. Il ignorait ce qu’était devenu sa vie depuis le jour où elle était partie. Ni même pourquoi elle était partie. Mais peut-être qu’elle accepterait de lui parler ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

♈ Messages : 9
♈ Friandises : 8
♈ A New York depuis : 13/06/2015

MessageSujet: Re: Des retrouvailles non préméditées ▬ feat Anaeli   Lun 1 Aoû - 23:22

Depuis que j’avais quitté San Francisco, j’avais décidé de couper les ponts avec toutes les personnes de mon passé. C’est vrai que j’avais cru bon de le faire sur le moment. Mais une fois arrivée dans la Grande Pomme, j’avais rencontré de nombreuses difficultés. Le fait d’être totalement seule n’était pas forcément une bonne chose mais j’avais fini par m’y habituer. Je n’avais pas vraiment le choix…
Du coup, ici, j’étais une nouvelle personne avec une nouvelle vie. Je recommençais à zéro. Ma vie new-yorkaise était bien différente de celle que j’avais à San Francisco. Je ne sortais que pour aller à la fac ou au travail. J’évitais de me lier d’amitié pour ne plus être déçue… Surtout les hommes. Je les évitais comme la peste. Sauf qu’apparemment, j’allais être mise à l’épreuve. Alors que j’entamais la procédure d’encaissement avec un client, ce dernier m’appela par mon prénom. Sur le moment, je me posais la question comment pouvait-il connaître mon prénom avant de le reconnaître. C’était Elliott… Mon ancien voisin à San Francisco. Je me rappelais de sa tignasse que sa copine voulait absolument qu’il coupe. Je m’en souviens car, contrairement à sa petite amie, j’adorais sa coupe de cheveux… Bien plus que je n’aurais dû. Le revoir là, devant moi, me rappelait le petit pincement au cœur que j’avais eu quand je m’étais enfuie sans rien ne dire à personne, sans même lui dire au revoir… Je m’étais attachée à lui en tant qu’ami… Mais j’avoue avoir eu un petit faible, pour ne pas dire un coup de foudre, pour cet homme.

« Euh… Oui, oui, le monde est incroyablement petit… » dis-je en évitant soigneusement son regard.

En fait, je m’intéressais soudainement aux livres qu’il avait choisi. Tous dans le même domaine, du coup, j’en vins à me demander s’il avait une nouvelle passion. Oui, je m’intéressais à lui malgré ma punition que je m’infligeais chaque jour. Je n’arrivais pas à réellement rester distante avec lui. Lorsqu’il me demanda si j’allais bien, je relevais la tête, presque timidement. Il s’inquiétait réellement pour moi ? J’avais tellement subi brimades et humiliations que j’avais parfois du mal à croire que l’on puisse encore s’inquiéter pour moi.

« Je… Je vais bien. Merci… Et toi ? »

Je devais avouer que je prenais mon temps pour pouvoir discuter un peu plus avec lui, alors que je ne devais pas. Déjà parce que j’avais bientôt fini ma journée mais aussi parce que je m’étais interdite de discuter avec un homme. Je refusais de prendre encore le risque de tomber à nouveau sous le charme d’un homme. Ils étaient tous pareils. Des beaux parleurs sans cœur prêts à vous faire souffrir juste pour un peu de sexe ! Alors pourquoi Elliott m’attirait-il autant ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

♈ Messages : 10
♈ Friandises : 11
♈ A New York depuis : 22/06/2015
♈ Quartier : Brooklyn

MessageSujet: Re: Des retrouvailles non préméditées ▬ feat Anaeli   Mer 31 Aoû - 10:25

En venant acheter un livre, Eliott était à mille lieux d’imaginer qu’il tomberait nez à nez avec Anaeli. Elle avait quitté San Francisco du jour au lendemain sans rien dire à personne et voilà qu’il la retrouvait par hasard à New York. Malgré ça, il était profondément heureux de la revoir. Il avait été ébranlé quand il avait appris qu’il ne la recroiserait plus dans l’ascenseur ou bien dans le couloir ou à la boîte aux lettres. Les brefs moments qu’ils avaient passé ensemble parce qu’ils se croisaient suffisaient parfois pour égayer sa journée. Même s’il était en couple avec Amber, son ex petite amie, Eliott n’avait pas pu s’empêcher d’être attiré par elle. Elle avait quelque chose de plus. Elle l’acceptait comme il était tandis qu’Amber faisait absolument tout pour le convaincre de couper ses cheveux. Bien évidemment, le jeune homme les coupait parce qu’il fallait bien les entretenir, mais jamais il ne se débarrassait de sa tignasse.

Le monde était incroyablement petit pour le coup et Eliott s’en rendait compte pour le coup. Cela faisait plusieurs années qu’ils ne s’étaient pas vu et la première question qui franchit ses lèvres était pour savoir comment elle allait. Ca faisait tellement longtemps qu’il ne l’avait pas vu que pour lui, savoir comment elle allait était primordial. Il fut ravi d’entendre qu’elle allait bien. Cependant, il ne put s’empêcher de remarquer son air surpris quand il lui avait posé la question : comme si c’était surprenant qu’il lui demande. Pourtant, pour Eliott, ça n’avait rien de surprenant de poser cette question. Le jeune homme garda pour lui cette petite réflexion. Il lui adressa un sourire sincère quand elle lui rendit sa question.

- Je vais bien également, répondit-il.

Il l’observa entrain de l’encaisser, passant les livres qu’Eliott avait choisi sur la caisse enregistreuse. Et dire que dans quelques secondes – peut-être minute ? – il allait être obligé de partir. Mais maintenant qu’il savait où la trouver, il pourrait toujours revenir. Ce n’était pas l’envie qui l’en manquait et pourtant il n’avait pas envie de la laisser là. Surtout pas après l’avoir retrouvée. Il passa une main dans ses cheveux sombres. Il avait tellement de questions à lui poser et surtout, il y avait du monde derrière lui qui attendait d’être encaissé. Du coup, il ne pouvait pas faire le pied de grue devant la demoiselle comme si de rien n’était.

- Tu termines à quelle heure ? demanda-t-il. Puis quand il se rendit compte de sa question, il s’empressa d’ajouter : Je me disais que ça serait sympa qu’on aille boire un verre pour discuter. Enfin, je ne te force en rien.

Etrangement, Eliott se sentait maladroit. Il craignait un refus de la part de jeune femme. Après tout, peut-être qu’elle avait mieux à faire que d’aller boire un verre avec lui pour bavarder du bon vieux temps. Quoi que parler d’Amber n’était pas vraiment un sujet qu’il souhaitait aborder. Mais il y avait tellement de choses qu’ils pourraient se raconter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

♈ Messages : 9
♈ Friandises : 8
♈ A New York depuis : 13/06/2015

MessageSujet: Re: Des retrouvailles non préméditées ▬ feat Anaeli   Ven 9 Déc - 18:34

Je dérogeais à mes nouvelles règles : rester éloignée des hommes, ne pas parler aux hommes sauf en qu’en de nécessité. Je m’étais fixée ces règles, ainsi que d’autres, pour éviter de nouveaux dérapages, et donc de souffrir encore une fois. Plus d’une fois, j’avais pensé entrer dans un couvent. Je n’avais pas de problème avec le vœu de chasteté mais celui de pauvreté… Sans pour autant vivre dans le luxe, j’avais tout de même des habitudes que je ne me voyais pas abandonner.
Jusqu’à maintenant, j’avais tenu bon. J’avais résister à l’envie d’aller dans les fêtes étudiantes où j’avais été conviée. Je m’étais tenue aussi loin que possible des hommes qui m’entouraient. Je me concentrais sur mes études et mon petit boulot. Mais je sentais que la présence d’Elliott allait tout bouleverser… Pourquoi ? Eh bien parce qu’Elliott m’avait toujours attirée.

A l’époque, je vivais à San Francisco. J’avais un petit ami, Darren. J’y étais très attachée. A un moment, j’avais même pris cet attachement pour de l’amour. Sauf qu’Elliott était apparu dans ma vie. J’avais eu le coup de foudre pour lui. Lui et son indomptable tignasse. Je n’avais jamais compris pourquoi sa copine voulait qu’il les coupe… Soudain, une pensée me percuta de plein fouet. Amber, sa copine. Il était sûrement venu avec elle, non ? Cette pensée aurait dû me réjouir. Une tentation de moins, mais non. Cette pensée m’était douloureuse. J’avais toujours le béguin pour mon ancien voisin…

- Tu… Tu es venu avec Amber ?, demandai-je timidement.

Il fallait que je sache… J’avais dans l’espoir qu’elle ne soit plus là. Ils n’étaient tellement pas compatibles. Mais l’amour a ses raisons que la raison ignore. J’étais bien placée pour le savoir… J’étais bien persuadée que Darren était l’amour de ma vie. Jusqu’à ma grossesse accidentelle. Il avait disparu si vite que j’en étais venue à douter de son existence. Depuis ce dernier jour où je le lui avais annoncé, je n’avais plus jamais eu de ses nouvelles…

Je scannais le dernier livre lorsqu’Elliott me demanda à quelle heure je terminais. Je levais la tête et plongeais mon regard dans le sien. J’ouvris la bouche mais aucun son n’en sortit. J’aurais dû lui dire que non, nous ne pouvions pas nous voir, que je ne voulais plus aucun contact avec les hommes et surtout pas lui… Il faisait partie de mon passé. Oui, j’allais lui dire tout cela. J’étais bien résolue !

« Je termine dans quelques minutes… »


Quelle cruche ! Mais je devais avouer que face à Elliott, j’étais faible. J’arrivais à repousser les avances des autres car je n’étais pas réellement intéressée mais Elliott. J’arrivais à me rappeler du sourire qu’il avait quand il me saluait sur le palier, de sa façon de mettre sa main dans ses cheveux, surtout lorsqu’il allait me demander quelque chose… Et cette envie que j’avais d’enfouir ma main dans ses cheveux… Je ne pourrais pas rester éloignée de lui.

« Tu n’as qu’à m’attendre… Je finis avec ces clients… »

Qu’est que j’étais en train de faire ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

♈ Messages : 10
♈ Friandises : 11
♈ A New York depuis : 22/06/2015
♈ Quartier : Brooklyn

MessageSujet: Re: Des retrouvailles non préméditées ▬ feat Anaeli   Ven 16 Déc - 18:00

Elliott était à la fois heureux et déconcerté d’être ainsi tombé sur Anaeli. Il ne s’attendait pas du tout à la revoir, sachant qu’elle était partie sans rien dire du jour au lendemain. Il se souvenait parfaitement du jour où il avait vu de nouveaux locataires emménager. Il s’était un peu jeté sur le propriétaire des lieux pour lui demander où était passé Anaeli et Darren. Il lui avait simplement répondu qu’ils avaient mis fin à leur bail et avaient déménagé. Il n’en savait pas plus. Elliott était tombé de haut de savoir qu’il ne verrait plus Anaeli. Elle était partie sans rien dire et il ignorait pourquoi. C’était un peu à partir de cet instant qu’avec Amber, tout avait commencé à s’effondrer. Ils avaient mis plusieurs mois – pour ne pas dire plus d’un an – à rompre. Et par une soudaine envie de changer d’air, il avait quitté San Francisco pour venir à New York.

Mais il ne s’attendait pas à ce que le destin réunisse à nouveau ces deux anciens voisins de palier. Le pur hasard. Et un hasard qu’Elliott était plus qu’heureux de vivre. La surprise passée, il avait un tas de question à poser à la jeune femme, mais il ne savait pas du tout comment s’y prendre, et il n’avait pas envie, non plus, de la brusquer en lui posant trop de questions. Il n’avait pas envie de mettre leurs retrouvailles par terre – de les gâcher. Si bien que la seule chose qu’il avait osé demander c’était comment elle allait. Mais apparemment, elle avait aussi une question à lui proposer : Amber. Il secoua la tête en guise de première réponse avant d’ajouter :

- On est séparé depuis pas mal de temps maintenant.

Il passa nerveusement une main dans sa tignasse tandis qu’Anaeli terminait de scanner ses livres. Il avait envie de passer un moment plus long avec la jeune femme. Il ne pouvait pas se contenter de ces quelques paroles échangées à la caisse. Il voulait avoir une véritable conversation avec elle. Elle sembla déconcertée par sa question si bien qu’aucun son ne sortit de sa bouche. Avait-il dit quelque chose de mal ? L’espace de quelques secondes, il eut peur d’avoir fait quelque chose de mal mais Anaeli l’informa qu’elle terminait d’ici quelques minutes et qu’il pouvait l’attendre. Un sourire vint se peindre sur les lèvres d’Elliott. Il était ravi de cette réponse.

- D’accord, je t’attendrai sur le banc, en face.

Il régla ses achats en tendant sa monnaie. Il attendit brièvement qu’Anaeli lui rende sa monnaie pour les prendre. Il lui adressa un « À tout à l’heure » avant de sortir du magasin. La queue s’était un peu agrandie depuis le moment où il avait commencé à faire à se faire encaisser. Une fois à l’extérieur, il se demanda ce qu’il allait bien pouvoir faire en attendant Anaeli quand il baissa les yeux sur son sac qui contenait des livres. Et bien, pourquoi pas ne pas commencer à lire l’un d’entre eux ? Après tout, s’il les avait achetés, c’était pour les lire donc autant les commencer maintenant.

Il s’assit donc sur le banc qui se trouvait plus ou moins en face de la boutique de livres. Il sortit un de ses achats et l’ouvrit à la première page.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

♈ Messages : 9
♈ Friandises : 8
♈ A New York depuis : 13/06/2015

MessageSujet: Re: Des retrouvailles non préméditées ▬ feat Anaeli   Mar 21 Mar - 17:21

Je savais que je ne devais pas être de le revoir, pourtant, je ne pouvais pas m’en empêcher. Je devais plutôt le repousser, fuir… Mais je n’y arrivais pas car dans le fond, je voulais lui parler, avoir de ses nouvelles… Après tout, j’étais attachée à lui.
Je ne pensais pas le revoir un jour. J’avais sincèrement pensé avoir coupé tout contact avec San Francisco et mon ancienne vie. Je pensais avoir tout laissé derrière moi, recommencer à zéro. Personne ne savait que j’étais ici, pas même ma famille. Je ne voulais pas qu’ils sachent… Depuis… Ce jour, je n’avais subi de leur part que les insultes et les blâmes. Je m’en voulais assez, je n’avais pas besoin que ma famille me répète que je n’étais qu’une moins que rien, pour rester polie.
Enfin bref, j’avais parlé d’Amber dans le but de m’éloigner de lui. Après tout, s’il était en couple, mon béguin pourrait disparaître non ? Sauf qu’Elliott m’annonça s’être séparé de sa petite amie… J’aurais dû me sentir mal et triste pour lui. Mais en réalité, j’avais envie de sourire. A l’époque, j’avais réussi à refouler mes sentiments car nous étions chacun en couple. Je pouvais me concentrer sur Darren ce qui me faisait croire que mon coup de foudre pour Elliott n’était qu’une vague attirance physique. Sauf qu’à présent que nous étions célibataires tout deux… J’avais du mal à me raisonner. Mais il le fallait bien !

« Ah… Je suis désolée de l’apprendre… »
murmurais-je.

Je savais bien que je n’étais pas du tout crédible. Mais au moins, j’avais essayé… Lorsqu’il me proposa que l’on se voie un peu plus tard, j’avais été prise au dépourvu. Je ne devais pas le fréquenter. Je m’étais imposée cette discipline. Sauf que ma bouche, n’étant pas coordonné à mon cerveau, suivit plutôt les instructions de mon cœur… Et c’est ainsi que j’acceptais de le voir juste après avoir fini ma journée. Elliott avait l’air content… Je levais la tête et lui fit un sourire si timide que je doutais moi-même d’avoir souri. Il me dit qu’il m’attendrait en face, sur un banc. Je répondis en hochant la tête tout en terminant la transaction. Une fois que j’en eus fini avec Elliott, je m’occupais de quelques clients qui attendaient. Lorsque ce fut fait, je me rendis dans les vestiaires réservés au personnel situés dans le fond de la librairie. Je me dirigeais vers mon casier pour y prendre mon sac. Je passais près du miroir et m’examina… Je rattachais mes cheveux, vérifiant que mon léger maquillage n’avait pas trop bougé. Sauf que je vis ma tenue des plus simples… Je n’avais jamais été une fille provoquante… Mais pour le coup… Soudain, je me souvins. Je m’habillais ainsi pour ne plus attirer l’attention. Refermant les pans de mon gilet, je m’élançais alors hors des vestiaires. Même si je ne voulais plus de relation avec un homme, je restais assez courtoise pour ne pas le faire trop attendre.

Je rejoignis donc Elliott face au banc. Il m’avait attendu… J’avais pensé que peut-être il aurait fini par me poser un lapin. Je m’assis alors sur le banc, à une distance raisonnable. Je regardais le bout de mes converses avant de lancer :

« Comment se fait-il que tu sois ici, à New-York ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

♈ Messages : 10
♈ Friandises : 11
♈ A New York depuis : 22/06/2015
♈ Quartier : Brooklyn

MessageSujet: Re: Des retrouvailles non préméditées ▬ feat Anaeli   Ven 31 Mar - 17:02

Le hasard. Parfois Elliott se demandait vraiment s’il n’y avait pas une quelconque divinité là-haut et qui essayait de créer de belles surprises. Il fallait croire qu’ils avaient été amenés à se croiser à nouveau dans cette vie car sinon, ils ne se seraient jamais revus dès lors qu’Anaeli avait quitté San Francisco. D’ailleurs, la jeune femme n’était nullement au courant que lui et Amber n’étaient plus ensemble depuis un petit moment. Comment l’aurait-elle su ? Elle avait quitté San Francisco entre temps. Entre lui et Amber, ça n’allait plus depuis un petit moment sauf qu’ils avaient mis du temps à se séparer. Elliott ne savait pas trop pourquoi il ne s’était pas rendu compte plus tôt qu’entre lui et son ex ça ne collait plus. Il offrit un léger sourire à Anaeli lorsqu’elle s’excusa de ne pas le savoir.

- Tu n’as pas à l’être, répondit-il. Ce sont les aléas de la vie après tout.

Elliott n’avait pas été malheureux quand ils s’étaient séparés. Il avait vécu cet instant avec libération. Il s’était libéré d’elle et peut-être que de son côté, elle avait été libéré de lui. Ils s’étaient enfermés dans leur relation et avaient cessé d’avancer. Ce n’était pas réellement la définition d’un couple. Un couple avançait dans la vie et Amber et lui avaient cessé de le faire. Et avec le recul, Amber et lui auraient dû se séparer bien avant qu’il ne rencontre Anaeli et Darren. D’ailleurs, qu’était devenu Darren ? C’était une excellente question !

Ne souhaitant pas écourter trop rapidement ces retrouvailles fortuites, il proposa à la jeune femme de la retrouver un peu plus tard. Contre toute attente, elle accepta en le prévenant qu’elle terminerait sous peu. Très honnêtement, il s’attendait à ce qu’elle lui réponde qu’elle devait aller retrouver Darren. Ce qui aurait été hautement compréhensible. Mais il était heureux qu’elle accepte. Après tout, ils ne faisaient rien de mal. Il lui proposa de l’attendre sur le banc en face de la boutique, ainsi, elle saurait où le trouver. Elle accepta tout en terminant de traiter ses articles. Il récupéra les livres qu’il paya et quitta la boutique non sans lui avoir jeté un petit coup d’œil avant de sortir.

Il s’installa sur le banc et sortit un des livres qu’il avait achetés. Après tout, pourquoi pas commencer à lire un des livres qu’il avait acheté en attendant Anaeli ? Il avait lu quatre chapitres avant qu’elle ne le rejoigne. Il plaça le ticket de caisse en guise de marque page et rangea le lire tandis qu’elle s’installait à côté de lui à une distance raisonnable. Anaeli avait absolument toute son attention mais il n’était pas certain qu’elle le remarque étant donné qu’elle avait le nez plongé vers ses converses.

- Et bien après avoir quitté Amber, j’ai décidé que je voulais un nouveau départ alors j’ai fait mes bagages et voilà.

Il passa sa main dans ses cheveux et proposa :

- Tu veux aller boire un café ? Ou quelque chose ? Ce sera peut-être mieux que d’être posé là sur ce banc.

C’était elle qui avait le fin mot dans l’histoire. Elle décidait si elle souhaitait boire un truc avec lui. Dans l’absolu, ça ne lui dérangeait pas de rester assis là mais pour discuter ce serait peut-être plus sympa d’être posé autour d’une table. Elle n’avait qu’à décider, il ferait ce qui lui faisait plaisir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

♈ Messages : 9
♈ Friandises : 8
♈ A New York depuis : 13/06/2015

MessageSujet: Re: Des retrouvailles non préméditées ▬ feat Anaeli   Ven 1 Sep - 12:15

J’avais terminé mon service. Je me dirigeais vers une porte qui indiquait que seul le personnel était autorisé à entrer. Rapidement, je traversais le couloir qui menait aux vestiaires des femmes. Il était vide, je me dirigeais vers mon casier et l’ouvrit. Qu’est qui m’avait pris d’accepter de le rejoindre ? J’avais pourtant décidé de ne plus avoir de contact avec les hommes et surtout avec un homme me rappelant mon passé ! Je pris mon sac et l’ouvrit. Après quelques secondes à chercher, je sortis ma brosse, dénouais mes cheveux et les brossais doucement. Puis je les rattachais en une queue-de-cheval haute avant d’aller me regarder dans le miroir. Pourquoi est-ce que je prenais autant de soin à mon apparence ? Je n’en savais rien… Ou si je le savais mais je ne voulais pas l’admettre…

Je retirais le gilet sans manche de librairie et le laissais dans mon casier que je fermais à clé. Avant de sortir du vestiaire, je me lançais un dernier regard dans le miroir. Je n’étais absolument pas prête… Enfin si, vestimentairement parlant, je l’étais. Mentalement en revanche, c’était une autre histoire. J’avais peur, vraiment peur. Je ne savais pas comment me comporter, quoi dire… Je me sentais intimidée face à Elliott… Pourtant, je n’avais jamais connu ce sentiment. A l’époque, j’avais le béguin pour lui… Sûrement parce qu’il était plus vieux que moi, donc forcément plus attirant. Et puis cette façon qu’il avait d’être gentil et attentionné… Tout le contraire de mon petit ami de l’époque. Mais aujourd’hui, après tout ce que j’avais vécu… J’étais une autre. Je n’avais plus le même entrain, la joie de vivre. Je vivais pour vivre, mais… Ce n’était plus comme avant. Une infirmière, sûrement novice, m’avait dit que toute cette histoire était bête et que mon comportement était exagéré… Elle ne semblait pas comprendre que je puisse culpabiliser à la suite de mon avortement, me sentir mal à cause du rejet de ma famille, de mon envie de fuir, de ma solitude… Non, personne ne semblait le comprendre alors je m’étais murée dans le silence. A New-York, personne ne me connaissait donc les gens pensaient que j’étais simplement timide et un peu trop réservée… Tout le contraire de celle que j’étais. Mais c’était mieux ainsi. Sauf qu’avec Elliott dans le coin… Ila avait dût remarquer le changement. Avant, je parlais fort, je riais fort, j’avais le sourire facile, je ne tenais pas en place… Aujourd’hui, j’étais d’un calme affligeant.

Malgré mon angoisse, j’avais fini par le rejoindre. Il m’attendait sur un banc, je pris alors place à côté de lui, en conservant une certaine distance. Je gardais le regard rivé sur le bout de mes converses. Ce n’était pas très poli mais je n’arrivais pas à le regarder sans me sentir coupable. Après tout, j’avais quand décrété que je devais rester seule… Il m’expliqua alors la raison de sa vie à New-York. Je hochais la tête. Apparemment, je n’étais pas la seule à avoir ce besoin de fuir après une rupture. Mais je doutais que la sienne soit aussi douloureuse que la mienne. Lorsqu’il me proposa un café, mon cœur cogna contre ma poitrine. Je me raisonnais, ce n’était qu’un café pas un rendez-vous galant qui se finirait par « un dernier verre » chez moi… Je lui répondis alors, en le regardant enfin :

« Va pour un café… Il doit y avoir un Starbucks ou un truc du style… »

Waouh ! Ce devait être la plus longue phrase intéressante que j’ai pu dire jusque-là ! Et tout cela sans bafouiller ni détourner le regard. Je n’aurais pas dû me réjouir mais je n’arrivais pas à réprimer ce sentiment de joie. Je n’étais pas censé faire des progrès pour m’adresser aux autres. Non pas du tout ! Je devais rester seule et m’en accommoder. Sauf que j’avais du mal et avec un visage familier… Je le sentais, je craquerais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

♈ Messages : 10
♈ Friandises : 11
♈ A New York depuis : 22/06/2015
♈ Quartier : Brooklyn

MessageSujet: Re: Des retrouvailles non préméditées ▬ feat Anaeli   Ven 13 Oct - 16:39

Quand on déménageait, on ne s’attendait jamais à tomber sur une personne connue. Surtout aussi loin de sa ville d’origine. Elliott ne s’attendait pas à croiser son ancienne voisine de palier. Et pourtant elle était bien là, face à lui. Même si elle semblait aller bien, il connaissait assez la jeune femme pour savoir que ce n’était pas forcément le cas. Son regard était terne alors qu’auparavant, il avait souvent été brillant et surtout vivant. Elliott se demandait ce qui avait pu arriver pour qu’elle devienne ainsi, mais il n’osa pas poser la question trop abruptement. Tout ce qu’il voulait pour l’instant, c’était discuter avec elle, savoir ce qu’elle était devenue depuis tout ce temps. Il ne put s’empêcher d’être heureux quand elle accepta de le voir après son service. Le temps que la demoiselle termine, il l’avait attendu sur le banc en face de la librairie tout en commençant un des livres qu’il venait d’acheter.

Finalement, elle le rejoint, bien qu’elle s’asseye sur le banc à une distance plus que raisonnable de lui. Mais Elliott ne s’en offusqua pas. Ils entamèrent une discussion sur les raisons de leur présence à New York. Anaeli restait fuyante comme si elle avait quelque chose à se reprocher. Que lui était-il donc arrivé ? C’était une excellente question. Elliott n’était pas du genre intrusif dans la vie des gens, mais il était curieux de savoir ce qui lui arrivait. Alors du coup, il était déterminé à savoir ce qui avait pu rendre Anaeli aussi mélancolique. Elle qui était, autrefois, si pleine de vie.

Discuter sur un banc était impersonnel. Aussi Elliott proposa qu’ils aillent boire un café ensemble quelque part, afin de pouvoir discuter. Quand elle lui répondit, elle le regarda pour la première fois depuis qu’elle l’avait encaissé un peu plus tôt.

- Très bien, ça sera parfait. Allons-y ?

Il se leva et attendit que la jeune femme en face de même avant qu’ils ne se mettent en route en direction d’un café. Comme Anaeli le lui avait dit, ils ne tardèrent pas à trouver un Starbucks. En parfait gentleman, il tient à la porte à la jeune femme avant de s’engouffrer à l’intérieur. Aussitôt l’odeur de café se fit sentir. Ils firent la queue et Elliott commanda un grand mocca et laissa la jeune femme passer sa commande. Au moment de payé, il fit passer la commande d’Anaeli dans ma note car il refusait de la laisser payer. C’était sans aucun doute son côté gentleman qui parlait. Dans tous les cas, il espérait que ça ne la dérangeait pas. D’ailleurs, une fois qu’ils eurent leurs plateaux et qu’ils furent installé à une table, il lui demanda :

- J’espère que tu ne m’en veux pas d’avoir payé ? Ça me fait vraiment plaisir…

Il entoura le gobelet cartonné dans lequel ils m’avaient servi mon mocca. Il laissa couler quelques instants avant de reporter son attention sur Anaeli. Elliott ne pouvait pas s’empêcher de se dire encore et encore qu’elle avait énormément changé depuis la dernière fois qu’il l’avait vu. Elle avait disparu du jour au lendemain et il se souvenait encore de ce lourd sentiment de perte qu’il avait ressenti lorsqu’il avait appris qu’elle avait déménagé.

- Alors, avec Darren ? C’est toujours d’actualité ? demanda-t-il afin de faire un peu la conversation.

Il ne savait pas trop si en posant cette question il mettait les pieds dans le plat ou pas mais il souhaitait réellement savoir ce qui avait bien pu arriver à Anaeli pour qu’elle se retrouve dans cet état-là. Il n’était pas idiot, il voyait bien qu’elle n’était plus la même et ça le chagrinait de la voir aussi changée. Mais peut-être le voyait-elle différent également. Après tout, sa séparation avec Amber n’avait pas été des plus simples non plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

♈ Messages : 9
♈ Friandises : 8
♈ A New York depuis : 13/06/2015

MessageSujet: Re: Des retrouvailles non préméditées ▬ feat Anaeli   Mar 12 Déc - 22:41

Elliott m’avait toujours un peu intimidé… Sûrement parce qu’il correspondait à mon idéal masculin… Enfin du moins à l’époque. Aujourd’hui, je n’avais pas d’idéal car les hommes n’étaient plus dans mes priorités… Je ne voulais plus d’hommes dans ma vie. Ou du moins, plus aussi proche. Mais Elliott sapait mes défenses aussi facilement que si elles étaient faites de sable et non pas d’acier. Jusqu’à présent, j’arrivais à rester dans mon petit îlot de solitude. Mais soudain, il était apparu et avait tout brisé… Enfin, il brisait tout. Je tentais encore de lui résister. En évitant son regard par exemple. Sauf que je finis par le croiser… Pendant un court instant, je fus subjugué par lui. Sa voix rompit alors ce moment où j’oubliais que je devais le repousser. J’hochais la tête puis finis par me lever.

Assez rapidement, nous arrivions au Starbucks, je ne m’étais pas trompée. Elliott m’ouvrit et me tint la porte. Je le remerciais timidement, n’ayant plus l’habitude de sa galanterie. Oui, quand je descendais de chez moi et que je croisais à la porte du pallier, Elliott me tenait toujours la porte. Il était incroyablement gentil. A l’intérieur, une douce odeur de café flottait dans l’air. J’étais presque tentée d’en prendre un… Alors que je testais le café, je n’aimais que son odeur. Elliott commanda un grand mocca et après mûre réflexion, je décidais de prendre un chocolat chaud avec de la chantilly et du caramel. Ok, je devais avoir l’air d’une gamine mais j’adorais cette boisson chaude. Il ne manquait plus que des marshmallows pour qu’elle soit parfaite ! Je commençais à chercher mon portefeuille dans mon sac mais Elliott me devança et paya à ma place. J’étais un peu surprise mais n’en fit rien… Je ne savais pas comment lui dire que je pouvais me payer ma propre boisson et puis, je savais bien qu’il ne le faisait que par pure gentillesse. Je ne me voyais pas lui dire non.

Heureusement pour nous, il n’y avait pas grand monde… Comparé aux heures de rush. Donc, nous eûmes assez rapidement nos plateaux. Une fois installés à une table, Elliott me demande si je n’étais pas dérangée par son geste. Je lui fis un sourire timide avant de lui dire :

« Non, ne t’en fais pas… Ce n’est rien. »


Je pris ma tasse entre mes mains avant de finalement prendre ma cuillère et de la plonger dans la chantilly et d’en avaler une cuillère. Si j’avais été seule, dans ma chambre, j’en aurais soupiré de plaisir tant la chantilly semblait glisser délicieusement dans ma bouche. Mais je me retins. Alors que je touillais ma boisson pour que la chantilly se noie dans le chocolat, Elliott aborda le sujet fatidique : Darren…

« Je… » commençais-je avant que ma voix ne s’étouffe dans ma gorge.

Je ne savais pas quoi dire… Lui mentir ? Lui dire la vérité ? En voyant son regard, j’y voyais comme de la tristesse et je n’eus pas le courage de lui mentir…

« Non, ce n’est plus d’actualité… Il m’a quitté quelques temps avant que je ne parte de San Francisco… »

Je me mordis la lèvre inférieure. Darren m’avait quitté lorsqu’il avait appris que j’étais enceinte. Si je m’étais écoutée, mon bébé serait tout petit mais en vie. Au lieu de ça, j’avais laissé ma famille décider pour moi. J’avais supporté les insultes, les railleries… Tout ça, était à présent derrière moi mais cette douleur n’avait pas totalement disparu… Je sentais que mes yeux se remplissaient de larmes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

♈ Messages : 10
♈ Friandises : 11
♈ A New York depuis : 22/06/2015
♈ Quartier : Brooklyn

MessageSujet: Re: Des retrouvailles non préméditées ▬ feat Anaeli   Mar 26 Déc - 11:48

Elliott ne savait pas trop comment s’y prendre avec Anaeli. Elle avait disparu si soudainement à San Francisco qu’il ne s’attendait pas à la retrouver à New York. À croire que leur chemin était fait pour se croiser à nouveau. Le jeune homme ne croyait pas forcément au destin, mais croiser Anaeli dans une si grande ville que New York, ça voulait forcément dire quelque chose, non ? Et puis, ils avaient été de bons voisins donc il n’y avait pas de raison qu’ils ne renouent pas contact, n’est-ce pas ? Cependant, Elliott ne pouvait pas nier qu’il trouvait que la jeune femme n’était plus vraiment la même personne qu’elle n’avait été auparavant. Mais il ne s’en offusquait pas car au final lui aussi avait changé depuis qu’il avait rompu avec Amber.

Il était curieux de savoir ce qu’elle était devenue et quoi de mieux qu’une conversation autour d’un café ? C’était donc tout naturel qu’il l’invita au Starbuck le plus proche de la libraire où la demoiselle travaillait. Ils s’installèrent à une table et Elliott nota qu’il n’avait même pas prévenu Anaeli qu’il payait. Il avait presque brandi son argent sous le nez du caissier. Du coup, il espérait qu’elle n’allait pas s’offusquer qu’il ait payé et elle lui assura que ce n’était pas le cas. Un sourire se dessina sur les lèvres d’Elliott, content de cette réponse. Il n’était pas contre l’idée qu’une femme pouvait également inviter un homme, mais le côté galant d’Elliott l’avait poussé à payer le chocolat chaud d’Anaeli.

Le jeune homme ne savait pas du tout ce dont ils pourraient discuter. Aussi posa-t-il la première question qui lui vint à l’esprit : savoir si entre Darren et elle c’était toujours d’actualité ou pas ? Peut-être posait-il les pieds dans le plat en posant une telle question, mais peut-être que la réponse viendrait éclairer certaines choses à propos des changements qui avaient eu lieu chez Anaeli. Dès le début de sa réponse, il comprit que Darren n’était plus du tout d’actualité. Elle lui avoua même que ça s’était terminé avant son départ de San Francisco. Ce qui était curieux car selon ses souvenirs, Darren et elle avaient disparu du jour au lendemain. Absolument rien n’avait laissé supposer que quelque chose s’était brisé entre eux. Quand il la vit se mordre la lèvre inférieure, il regretta aussitôt de lui avoir posé la question et machinalement, il alla se saisir de sa main.

- Je suis désolé d’avoir posé la question. C’est juste que votre départ a été si soudain que j’avoue ne pas avoir compris. Darren n’était qu’un idiot si tu veux mon avis.

Il lâcha sa main, espérant ne pas trop envahir son espace vital. Elliott sortit un mouchoir de sa veste et le tendit à la demoiselle quand il remarqua que ses yeux se noyaient dans des larmes. Autant avouer qu’il se sentait complètement maladroit face aux larmes de quelqu’un. Il n’avait jamais supporté voir quelqu’un pleurer et surtout, il ne savait pas du tout comment réagir. Aussi, il passa nonchalamment une main dans sa tignasse brune qui avait si souvent dérangé Amber.

Ce n’était pas du tout son genre de critiquer quelqu’un, mais bizarrement, Elliott n’avait jamais vraiment « apprécié » Darren. Certes, c’était un bon voisin dans son genre : quand Elliott avait été en galère, Darren avait été le premier à se proposer pour venir lui filer un coup de main ; panne de voiture, livraison d’électroménager, montage de meubles… Là-dessus, il n’avait jamais réellement eu quelque chose à lui reprocher. Mais quand il le voyait avec Anaeli, Elliott avait toujours eu un peu de mal. Il avait plutôt bien accroché avec elle, il avait eu beaucoup d’affection pour elle et c’était peut-être pour ça qu’il avait du mal à les voir réellement ensemble.

- Je suis content de te revoir en tout cas. J’avoue que je ne m’y attendais pas du tout en mettant les pieds à la librairie, mais ça ne m’étonne pas que tu y travailles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

♈ Messages : 9
♈ Friandises : 8
♈ A New York depuis : 13/06/2015

MessageSujet: Re: Des retrouvailles non préméditées ▬ feat Anaeli   Jeu 8 Fév - 11:31

Le but de mon départ de San Francisco était que personne ne me retrouve. Je ne voulais pas, mais alors surtout pas, devoir répondre de mes actes. J’avais dû le faire avec ma famille, je n’avais pas envie réitérer l’expérience avec des amis. Alors j’avais fui sans jamais me retourner. Personne n’était censé me retrouver ici. Je n’avais aucun contacte à New-York, j’en étais persuadée. Pas de famille, pas d’amis. C’était le moyen pour moi d’expier mes fautes et de prendre un nouveau départ loin de tous. Mais voilà, Elliott, mon ancien voisin se tenait face à moi. Toujours aussi beau et attachant. Rien n’avait changé, à moins que ses cheveux soient un peu plus longs qu’avant. Ses longs cheveux dans lesquels je m’étais imaginée glisser mes doigts… Avant de me ressaisir et de me souvenir que je n’avais plus le droit à ce genre de pensées.

J’avais, malgré toutes mes remontrances personnelles, choisi de suivre Elliott dans un Starbuck… Enfin, je l’y avais conduis mais j’étais restée avec lui. Je l’avais même laissé me payer ma commande… N’allait-il pas croire des choses ? Je m’en voudrais s’il pensait que quelque chose pourrait se passer… En d’autres circonstances, j’aurais été heureuse de pouvoir passer un peu de temps, seule à seul avec lui. Mais au jour d’aujourd’hui, j’avais terriblement peur de m’attacher à nouveau !
Elliott me demanda alors si j’étais venu avec Darren. Sans m’en rendre compte, je me sentis soudain très triste. La rupture avec Darren avait été dur, mais la suite l’avait été bien plus. Du coup, le simple fait d’évoquer ce pan de ma vie me donnait envie de pleurer toutes les larmes de mon corps. Mais je tins bon malgré tout. Elliott s’excusa d’avoir ramené cette histoire sur le tapis, notre départ avait été si soudain et il termina en affirmant que Darren était un idiot… Tout en posant sa main sur la mienne. Mon cœur manqua un battement… Je me sentis soudain comme si plus aucun poids ne pesait sur mes épaules. Pour la première fois depuis plusieurs mois, je me sentais bien… J’eus un petit rire incontrôlable. Je pris le mouchoir qu’Elliott me tendit et m’essuyai les yeux précipitamment avant de lui répondre.

« Ce n’est rien… Tu ne pouvais pas deviner qu’il était en parti la cause de mon départ… »

Après mon avortement, je ne voulais qu’une chose rester : enfermée chez moi et ne plus voir personne. Mais voilà, rester dans mon ancien appartement était devenu trop douloureux pour moi. J’avais partagé trop de souvenirs avec Darren dans cet appartement pour faire comme si rien ne s’était passé. Je ne pourrais jamais oublier tout ce qui m’était arrivé, je devais vivre avec le poids de mes erreurs… Mais je ne savais plus comment avancer. J’avais beau avoir pris certaines décisions dans ma vie, je ne pouvais pas m’empêcher d’avoir les larmes aux yeux chaque fois que je pensais à ces tristes évènements…

« Je suis contente aussi de te voir… Même si je ne pensais pas te voir entrer un jour dans une librairie. »

Sentir sa main sur la mienne m’avait redonné un peu de courage. Même si ce n’était pas assez pour que je redevienne celle que j’étais… Quelque part, je savais que je ne serais plus jamais la même Anaeli. Je ne voulais plus être cette jeune fille qui ne réfléchissait pas aux conséquences de ses actes, celle qui se montrait souvent égoïste, qui ne voyait pas plus loin que le bout de son nez…
J’avais beau me punir, Elliott venait de réveiller cette pensée endormie : je ne voulais pas vivre en recluse. Mais il me fallait bien payer le prix de mes fautes, non ? Ma culpabilité ne cessait de me ronger, ma famille s’était bien débrouillée pour qu’elle ne me quitte jamais !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

♈ Messages : 10
♈ Friandises : 11
♈ A New York depuis : 22/06/2015
♈ Quartier : Brooklyn

MessageSujet: Re: Des retrouvailles non préméditées ▬ feat Anaeli   Jeu 22 Fév - 17:44

S'il y avait bien une chose qu'Elliott n'était pas en temps normal, c'était être curieux. Il s'était toujours occupé de ses propres affaires, ne faisant jamais de commérage ou quoi que ce soit qui relèverait de fouiller dans la vie des gens. Mais il devait bien avouer que le départ brusque de Darren et d'Anaeli avait suscité pas mal de questions chez lui. C'était un peu ce qui expliquait pourquoi Elliott n'avait pas fait preuve de beaucoup de tact en lui demandant si Darren et elle étaient toujours ensembles. Cela aurait pu être le cas étant donné qu'Elliott n'avait jamais fouiné dans la vie de leurs voisins. Il fut quelque part attristé d'apprendre que leur histoire s'était terminée quelques temps avant qu'Anaeli ne quitte San Francisco, mais dans un autre sens, quelque chose avait toujours dérangé Elliott dans leur couple. Il avait toujours énormément apprécié la jeune femme, avec qui il s'était toujours trouvé plus proche bien qu'ils n'aient été que voisins et rien de plus.

Retrouver par le pur hasard la demoiselle avait été inattendu. À aucun moment Elliott ne s'était dit qu'il avait une chance de la revoir un jour. Après tout, les gens étaient faits pour se rencontrer et se séparer un jour ou l'autre. Il s'excusa d'avoir remis ça sur le tapis. Il aurait peut-être dû faire preuve de tact en demandant ce qu'il en était plutôt que de poser la question comme ça, sans réfléchir plus en avant. Toujours sans forcément bien penser à ce qu'il devait dire ou pas, Elliott lâcha que Darren avait été un idiot tout en posant sa main sur celle de la jeune femme. Pour la première fois depuis qu'ils s'étaient revus, Anaeli eut un sourire, un rire même, ce qui arracha un sourire également à Elliott. Il retira sa main quelques instants après, ne souhaitant pas envahir l'espace vital de la jeune femme plus en avant.

- C'est vrai, répondit-il. Mais je ne peux pas cacher que j'ai été triste d'apprendre votre départ.

Malgré tout ça, il était heureux d'avoir recroisé la route d'Anaeli. S'ils s'étaient revus, c'était bien parce qu'ils devaient se revoir, n'est-ce pas ? D'ailleurs, il lui fit savoir qu'il était content. De plus, son nouveau boulot ne l'étonnait pas plus que ça. De ce qu'il se souvenait, Anaeli avait une bibliothèque avec des livres chez elle. Elliott y avait mis les pieds une fois afin d'aider Darren avec un meuble. Ça avait été ainsi depuis le début entre eux : de l'entre-aide. Quand ils avaient besoin de sel, de beurre, d'un coup de main, ils allaient sonner chez l'autre. Une véritable relation de voisinage. Ni plus, ni moins.

Il lui fit aussi savoir être content de l'avoir croisée. C'était qu'ils étaient faits pour se revoir, n'est-ce pas ? Elliott eut un sourire quand elle souligna le fait qu'elle n'avait jamais cru le voir rentrer dans une librairie un jour. Il eut même un léger rire au final.

- Comment ça ? demanda-t-il sans se départir de son sourire. J'ai souvent mis les pieds dans une librairie. Peut-être pas aussi souvent que certains, mais ça m'arrivait. Et ça m'arrive toujours, la preuve aujourd'hui.

Elliott n'était pas forcément un grand liseur, mais il aimait bien se poser avec un bon livre de temps en temps. Bon, un livre pouvait lui durer des mois, mais ce n'était pas ça le plus important. Il prit son gobelet et en but une gorgée tout en veillant à ne pas se brûler la langue avec. Les boissons chaudes de chez Starbuck étaient toujours brûlantes si on n'attendait pas assez de temps avant de la boire. Elliott en avait fait les frais à diverses reprises. Et il ne souhaitait pas recommencer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

♈ Messages : 9
♈ Friandises : 8
♈ A New York depuis : 13/06/2015

MessageSujet: Re: Des retrouvailles non préméditées ▬ feat Anaeli   Ven 29 Juin - 19:03

Savoir qu’Elliott avait été attristé par notre départ me fit plaisir. Non pas que je me réjouissais de sa tristesse mais plutôt du message qu’il y avait derrière : Elliott n’était pas indifférent. Bien que ça ne me servirait à rien car je ne pouvais pas aller au-delà de la simple conversation que nous avions là. Après tout, j’avais décidé de ne plus m’approcher des hommes… Et encore, j’avais fait une entorse à ma pénitence pour Elliott. Je n’avais pas su résister… Le revoir ici me faisait beaucoup de bien. Mais je devais avouer ne pas savoir comment je devais me comporter avec lui. Une partie de moi, celle qui était toujours sous son charme, voulait flirter avec lui, le séduire et voir ce qu’il se passerait. Mais l’autre partie, celle qui se punissait, refusait tout contact avec lui. Elle était catégorique et sans appel. Je devais rester seule afin d’expier mes péchés. Et au milieu, il y avait, une Anaeli perdue, incapable de choisir.

« Il faut croire que le destin a choisi de nous réunir… Quelles étaient les chances que nous nous retrouvions à nouveau ? »


D’une certaine façon, je me rassurais ainsi. Je n’y étais pour rien si nous étions assis ensemble dans Starbuck. Si nous ne devions plus nous voir, nous ne nous serions jamais retrouvés ! A moins que le Ciel n’ait décidé de me tenter, de me mettre à l’épreuve… Je décidais donc de laisser cette question pour le moment, seul le temps pourrait m’éclairer. Et puis, prendre un chocolat avec quelqu’un n’avait jamais fait de parler à personne… Je ne faisais absolument rien de mal.
Je pris ma tasse et bus une gorgée. Ma boisson était tout simplement délicieuse à souhait. La chantilly se mélangeait parfaitement au chocolat et me faisait presque fondre de plaisir. Je me devais de garder une certaine contenance, non ? Si je sautillais comme une gamine heureuse, rien ne me disait qu’Elliott apprécierait… Il risquait de s’enfuir à toute vitesse même ! Donc je gardais mon calme… Même lorsque je croisais son regard envoûtant, ses yeux rieurs qui se plissaient à chacun de ses sourires… Dieu, qu’il était beau ! Non, je devais garder mon calme, quoi qu’il arrivât.

« Ah bon ? J’ai plutôt le souvenir que tu étais plutôt bon aux jeux vidéo mais la lecture… »


Je fis une moue… Bien évidemment, je le taquinais. Comme il me taquinait lorsque je lui disais que ce n’étais pas tellement mon truc les jeux vidéo ou le sport. Je finis par lui sourire… Un vrai sourire, pas ceux que je gardais pour les clients. C’était presque bizarre car il y avait longtemps que je ne m’étais sentie aussi bien ! A tel point que je m’étais déjà demandée plusieurs fois si je serais un jour de nouveau heureuse ! Et puis, le sourire d’Elliott m’aidait beaucoup. Comment ne pas sourire face à tant de bienveillance ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

♈ Messages : 10
♈ Friandises : 11
♈ A New York depuis : 22/06/2015
♈ Quartier : Brooklyn

MessageSujet: Re: Des retrouvailles non préméditées ▬ feat Anaeli   Lun 9 Juil - 17:31

Il était sincère quand il disait avoir été triste d’apprendre qu’Anaeli avait quitté son appartement pour une raison qu’il ignorait. Elliott s’était toujours senti attiré par la jolie demoiselle, mais il n’avait jamais rien tenté pour la simple et bonne raison qu’elle était en couple et que lui aussi. S’il y avait bien une chose dont il avait horreur, c’était la tromperie. Il partait du principe que si tu ne voulais pas qu’on te trompe, il fallait être droit dans ses baskets. Mais ça n’avait pas empêché d’apprendre qu’Amber avait été voir ailleurs. Et ce, sans le moindre remord. Alors sa haine pour la tromperie s’était faite encore plus grande. S’il avait su, peut-être qu’il aurait été plus tenté d’approcher Anaeli d’un peu plus près. Sans forcément chercher à conclure quelque chose, mais il aurait été moins sur la réserve. Sauf que ce n’était pas dans la nature d’Elliott. S’il devait faire quelque chose, c’était dans les règles de l’art, ni plus, ni moins.

- Elles étaient sans aucun doute très faibles, répondit-il à sa supposition. Mais si elles étaient si faibles que ça, alors on va dire que oui, dans tous les cas, on était destinés à se revoir.

Quelqu’un qui lui avait dit un jour qu’on avait plusieurs vies et que les personnes que nous connaissions, nous étions amenés à les retrouver dans une vie prochaine. Était-ce vrai ? Était-ce faux ? Nul ne savait réellement la vérité. Mais si le destin avait été de les réunir, et bien Elliott ne comptait pas la laisser filer. Il comptait bien apprendre à la connaître un peu plus. Plus que ce qu’il avait pu la connaître en tant que voisine. Peut-être en étant ami avec elle ? Même s’il ne pouvait pas nier être attiré par la demoiselle.

Elliott ne put s’empêcher de rire lorsqu’elle souligna son souvenir de lui avec une manette à la main. Oui, c’était arrivé qu’une fois elle le voit avec un vieux t-shirt, un short pourri et une manette de console à la main. Même s’il ne se considérait pas comme un geek, il aimait bien décompresser une manette à la main. Certains préféraient aller courir, mais Elliott n’était pas sportif pour deux ronds. Lui et le sport, ça faisait deux.

- Ouais, répondit-il en passant une main dans sa tignasse brune. Mais ça ne m’empêche pas d’avoir toujours bien aimé lire. Même si je n’ai pas tant de livres que ça, je le reconnais.

Faute de temps. C’était le plus souvent la raison qui faisait qu’il ne pouvait pas réellement profiter d’un bon livre. Alors qu’un jeu vidéo, même si c’était juste une heure, c’était une heure. On pouvait sauvegarder et reprendre plus tard. C’était moins gênant pour Elliott que d’abandonner un bon livre à peine 20 pages lues dans un coin en attendant la prochaine ouverte. Avec son déménagement à New York, il n’avait eu le temps de rien, mais là que sa vie reprenait un peu de tranquillité, il pouvait commencer à se poser.

- Sinon, tu t’es bien adaptée à la vie new-yorkaise ? demanda-t-il.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Des retrouvailles non préméditées ▬ feat Anaeli   

Revenir en haut Aller en bas
 

Des retrouvailles non préméditées ▬ feat Anaeli

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Des retrouvailles tragiques...
» Retrouvailles percutantes...[London]
» Fin du rp: Retrouvailles {OK}
» [TERMINE] Retrouvailles inattendues [Chase]
» Retrouvailles opportunes... [PV Eimerek/ Privé] [POST CLOS]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dirty New-York ::  :: Manhattan :: Centre commercial-